Guatemala

Infos
Le Guatemala (ou Guatémala) est un pays d'Amérique centrale entouré par le Mexique, le Belize, la mer des Caraïbes, le Honduras, le Salvador et l'océan Pacifique. Il fait partie de l'Amérique latine (la langue officielle est l'espagnol). Son nom viendrait du mot nahuatl Coactlmoctl-lan, qui signifie « le pays de l’oiseau qui mange des serpents » ou même du mot Quauhtlemallan, aussi du nahuatl, qui signifie « endroit avec beaucoup d'arb
Guatemala

Le Guatemala (ou Guatémala) est un pays d'Amérique centrale entouré par le Mexique, le Belize, la mer des Caraïbes, le Honduras, le Salvador et l'océan Pacifique. Il fait partie de l'Amérique latine (la langue officielle est l'espagnol). Son nom viendrait du mot nahuatl Coactlmoctl-lan, qui signifie « le pays de l’oiseau qui mange des serpents » ou même du mot Quauhtlemallan, aussi du nahuatl, qui signifie « endroit avec beaucoup d'arbres » . Sa monnaie nationale est le Quetzal, faisant référence à l’oiseau sacré dont les Mayas utilisaient les longues plumes de la queue comme objets de luxe.

Histoire

La civilisation maya est apparue environ 1 000 ans avant l'ère chrétienne. Elle s'est développée dans presque tout le Guatemala actuel. Pedro de Alvarado, un conquistador espagnol, détruisit et soumit brutalement les peuples maya d'Amérique centrale entre 1523 et 1527. Le Guatemala s'émancipa de l'autorité espagnole en 1821, faisant alors partie du Mexique. Très vite, il se sépara du Mexique pour former avec d'autres régions les provinces unies d'Amérique centrale. Une guerre éclata en 1838 et s'acheva en 1840, à travers laquelle le Guatemala acquit son territoire actuel. Durant près d'un siècle, nombre de dictateurs se succèderent. Le Guatemala était le premier producteur de bananes et de fruits tropicaux des Caraïbes, son unique ressource, mais toutes ses terres, toute son économie, furent aux mains de la United Fruit Company qui s'intalla en 1901 dans le pays. En 1945, Juan José Arévalo, le président nouvellement élu, instaure une nouvelle ère d'investissements sociaux, ainsi qu'un code du travail et le droit de grève. En juin 1954, son successeur Jacobo Arbenz Guzmán, instaure une taxe sur les exportations et décide une réforme agraire (le Décret 900) qui oblige entre autres la United Fruit Company à céder une partie importante de ses terres en friche (donc inutilisées). En réponse, un véritable coup d'État est alors mis sur pied lors d’une réunion entre le Président Eisenhower et les frères Dulles, qui occupent au gouvernement américain les deux postes les plus importants : Allen Dulles est le numéro un de la CIA et siège au conseil d'administration de United Fruit, son frère John Foster Dulles dirige le Département d'Etat. Par ailleurs, les frères Dulles possèdent le plus important cabinet juridique de Wall Street et ont pour client United Fruit. Ainsi, la CIA renverse Arbenz Guzman et installe à sa place une junte militaire dirigée par le Général Carlos Castillo Armas. Durant les années suivantes, la résistance paysanne tentera tant bien que mal de s'organiser. Dans les années 1960, un mouvement de guérilla parviendra à s'organiser, regroupant idéologues de gauche, plusieurs officiers rebelles ainsi que de nombreux paysans. En 1982, le coup d'État du général Efraín Ríos Montt annonce le moment le plus sombre de l'histoire guatémaltèque. Ce dernier met en place, peu de temps après son entrée au pouvoir, les Patrouilles d'autodéfense civiles (PAC), miliciens recrutés de force par l'armée et ayant comme objectif d'éradiquer la guérilla. Le général met en action sa politique de la "terre brûlée": ainsi, 440 villages seront complètement rasés, près de 200 000 mayas seront massacrés ou encore jetés par hélicoptère dans l'Océan Pacifique. 40 000 réfugiés fuient vers le Mexique. La guérilla réagit en fondant un mouvement armé, l'URNG (Union révolutionnaire nationale guatémaltèque). Le conflit prend alors des allures de guerre civile. Le lac Atitlán, dans le département de Sololá au Guatemala, considéré comme l'un des plus beaux au monde. En 1986, les pressions paysannes ont raison des régimes dictatoriaux : l'élection du président Vinicio Cerezo remet le pouvoir aux mains des citoyens. Son successeur, Jorge Serrano, fomente un nouveau coup d'État mais est finalement destitué peu de temps après et remplacé par Ramiro de León Carpio, qui à ce moment-là occupait le charge d'ombudsman et qui a été nommé par le Parlement pour compléter la période présidentielle de M. Serrano. Cette procédure n'était pas 100% constitutionnelle, mais le pays était tombé dans un vide légal car la Constitution ne considérait pas la situation dans laquelle ni le président ni le vice-président (tous les deux se sont enfuis du pays après l'échec du coup en démissionnant de leur postes) n'est en mesure de prendre en charge la présidence. Le 29 décembre 1996, un accord historique est signé avec la guérilla et le conflit prend fin. Alvaro Arzu devient président en 1996. Des élections démocratiques sont organisées en 1999. Le mandat présidentiel d'Alfonso Antonio Portillo Cabreras débute le 14 janvier 2000. Óscar Rafael Berger Perdomo, l'actuel président accède au pouvoir dès 2004, à la tête d'un parti pro-états-unien. Le Guatemala est une République présidentielle. Les élections législatives et présidentielle ont lieu tous les 4 ans en même temps. Le président est à la fois le chef de l'État et le chef du gouvernement. Le président et les ministres qu'il nomme sont à la tête du pouvoir exécutif. Le législatif n'est composé que d'une seule chambre comptant 113 députés.

Subdivisions

Carte des départements du Guatemala. Le Guatemala est divisé en 22 départements :
-Alta Verapaz
-Baja Verapaz
-Chimaltenango
-Chiquimula
-El Petén
-El Progreso
-Quiché
-Escuintla
-Guatemala
-Huehuetenango
-Izabal
-Jalapa
-Jutiapa
-Quetzaltenango
-Retalhuleu
-Sacatepéquez
-San Marcos
-Santa Rosa
-Sololá
-Suchitepéquez
-Totonicapán
-Zacapa

Géographie

Carte du Guatemala Le Guatemala est un pays montagneux, sauf le long de côtes où l'on trouve des plaines. Le climat est tropical, quoique plus tempéré en altitude. La plupart des grandes villes sont situées dans le sud du pays. Parmi les grandes villes, citons les villes de Guatemala, Antigua, Quetzaltenango et Escuintla. Le grand lac Izabal est situé près de la côte donnant sur la mer des Caraïbes.
-Données géographiques :
-Superficie : 108 890 km²
-Densité : 119 hab./km²
-Littoral : 400 km
-Altitude minimale : 0 m (océans Atlantique et Pacifique)
-Altitude maximale : 4 211 m (volcan Tajumulco)

Frontières terrestres

Le Guatemala possède 1 687 km de frontières (classé 95), dont :
- 962 km avec le Mexique
- 266 km avec le Belize
- 256 km avec le Honduras
- 203 km avec le Salvador

Villes principales

-Ciudad de Guatemala
-Quetzaltenango
-Antigua

Démographie

FAO, 2005). Population en milliers d'habitants.
-Population : 14, 655, 189 habitants (en 2005)
-0-14 ans : 42, 4%
-15-64 ans : 54, 2%
-65 ans et + : 3, 3%
-Espérance de vie :
-Hommes : 67, 37 ans (en 2005)
-Femmes : 70, 84 ans (en 2005)
-Taux de croissance : 2, 6% (en 2001)
-Taux de natalité : 34, 61 ‰ (en 2001)
-Taux de mortalité : 6, 79 ‰ (en 2001)
-Taux de mortalité infantile : 45, 79 ‰ (en 2001)
-Taux de fécondité : 4, 53 enfants/femme (en 2005)
-Taux de migration : - 1, 63 ‰ (en 2005) Plus de la moitié (de 40% à 55%) des habitants sont d'ascendance maya. On appelle en espagnol ladinos les autochtones et les métis (de sang européen et autochtone) occidentalisés. La majorité des Guatémaltèques vit dans des zones rurales, même si l'urbanisation s'intensifie depuis plusieurs années.Les Noirs descendants d´esclaves représentent 2% de la poulation. La principale religion est le catholicisme, mais de nombreux éléments des traditions locales y ont été introduits pour former ce que l'on appelle maintenant un syncrétisme maya. Environ 40% des Guatémaltèques sont protestants et près de 1% pratique toujours la religion ancestrale maya.

Langues

Voir aussi Langues mayas L'espagnol est la seule langue officielle ; ce ne sont cependant pas tous les Amérindiens qui la comprennent. Depuis les accords de paix de décembre 1996, la Constitution est disponible dans les quatre langues les plus parlées après l'espagnol, soit le quiché, le mam, le cakchiquel et le kekchi. De plus, des documents officiels sont traduits dans certaines des 23 langues autochtones:
- Achí - 85, 552 habitants (1990 & 2000)
- Aguacateco - 18, 000 habitants (1998)
- Cakchiquel - 452, 900 habitants (1990, 1991, 1993, 1997, 1998 & 2000)
- Chortí - 30, 000 habitants (2000)
- Chuj - 22, 130 habitants (1991)
- Garifuna - 16, 700 habitants)
- Itzá - 1, 800 habitants (2001)
- Ixil - 69, 000 habitants (1986, 1991 & 1998)
- Jacalteco - 88, 700 habitants (1998)
- Kanjobal - 77, 700 habitants (1998)
- Kekchi - 400, 000 habitants (1998)
- Mam - 360, 279 habitants (1992, 1998 & 2000)
- Nebajixil
- Pokomam - 49, 010 habitants (1990)
- Poqomchi' - 50, 000 habitants (1998)
- Quiché - 2, 083, 026 habitants (1991, 1994 & 2000) Tissage traditionnel guatémaltèque
- Sacapulteco - 36, 823 habitants (1991)
- Sipacapense - 8, 000 habitants (2000)
- Tacaneco - 20, 000 habitants (1991)
- Tectiteco - 1, 265 habitants (2000)
- Tzutujil - 83, 800 habitants (1998)
- Uspanteko - 3, 000 habitants (1998)
- Yucatec - 2, 600 habitants (1990) Langues disparues
- Chicomuceltec - 100 habitants (1982)
- Xinca

Économie

L'agriculture représente un quart du PIB, deux tiers des exportations. Ce secteur occupe aussi la moitié de la population active. Le café, le sucre et les bananes sont les principales exportations du pays. Les biens manufacturés et la construction représente 20% du PIB. La fin de la guerre civile fit disparaître le plus grand obstacle aux investissements étrangers. Le président Alvaro Arzu mena une politique de modernisation de l'économie et de libéralisation. L'ouragan Mitch, qui frappa le pays en 1998, causa des dégâts, toutefois moins graves que dans les pays voisins.

Culture

La culture maya est toujours très présente au Guatemala, tout comme l'influence de la culture des colons espagnols. Ainsi, de nombreuses femmes portent toujours l'habit traditionnel, la corte la jupe traditionnelle, et le ouipil, la chemise. Plusieurs ruines mayas sont toujours visibles dans le pays à travers divers sites archéologiques, dont le temple du grand jaguar dans la célèbre cité de Tikal. L'architecture de nombreux bâtiments fut fortement influencée par les Espagnols, notamment dans les villes coloniales telles Antigua. La cuisine guatémaltèque, principalement à base de maïs, est très diversifiée, comprenant des mets tels les frijoles ou les tamales. L'une des nombreuses églises baroques construites par les Espagnols dans l'ancienne capitale du Guatemala, Antigua

Statistiques

-Lignes de téléphone : 1 450 000 (en 2005)
-Téléphones portables : 4 640 000 (en 2005)
-Postes de radio : 1 835 000 (en 2003)
-Postes de télévision : 2, 3 millions (en 2003)
-Utilisateurs d'Internet : 165 000 (en 2003)
-Nombre de fournisseurs d'accès internet : 9 (en 2003)
-Routes : 13 856 km (dont 4 370 km goudronnés) (en 1998)
-Voies ferrées : 884 km
-Voies navigables : 990 km
-Nombre d'aéroports : 477 (dont 11 avec des pistes goudronnées) (en 2000)

Codes

Guatemala a pour codes :
- GUA, selon la liste des codes pays du CIO, le Guatemala a pour code,
- GCA, selon la liste des codes internationaux des plaques minéralogiques,
- GT, selon la norme ISO 3166-1 (liste des codes pays), code alpha-2,
- GT, selon la liste des codes pays utilisés par l'OTAN, code alpha-2,
- GTM, selon la norme ISO 3166-1 (liste des codes pays), code alpha-3,
- GTM, selon la liste des codes pays utilisés par l'OTAN, code alpha-2,
- MG, selon la liste des préfixes des codes OACI des aéroports,
- TG, selon la liste des préfixes OACI d'immatriculation des aéronefs, et aussi
- LG, préfixe maintenant inusité, selon la liste des préfixes OACI d'immatriculation des aéronefs

Voir aussi

===
Sujets connexes
Allen Dulles   Amérique centrale   Amérique latine   Années 1960   Antigua   Antigua Guatemala   Banane   Belize   Café   Cakchiquel (langue)   Carlos Castillo Armas   Catholicisme   Central Intelligence Agency   Civilisation maya   Conquistador   Cyclone tropical   Dollar américain   Département d'Alta Verapaz   Département d'El Progreso   Département d'Escuintla   Département d'Izabal   Département de Baja Verapaz   Département de Chimaltenango   Département de Chiquimula   Département de Guatemala   Département de Huehuetenango   Département de Jalapa   Département de Jutiapa   Département de Quetzaltenango   Département de Retalhuleu   Département de Sacatepéquez   Département de San Marcos   Département de Santa Rosa   Département de Sololá   Département de Suchitepéquez   Département de Totonicapán   Département de Zacapa   Département du Petén   Département du Quiché   Efraín Ríos Montt   Espagne   Fruit tropical   Fête des mères   Fête des pères   GCA   GT   GTM   GUA   Garifuna   Guatemala Feliz   Guerre civile   Guérilla   Honduras   ISO 3166-1   Itzá   Jacobo Arbenz Guzmán   John Foster Dulles   LG   Lac Atitlán   Lac Izabal   Langues mayas   Liste des codes internationaux des plaques minéralogiques   Liste des codes pays du CIO   Liste des codes pays utilisés par l'OTAN   Liste des préfixes OACI d'immatriculation des aéronefs   Liste des préfixes des codes OACI des aéroports   Liste des présidents du Guatemala   MG   Maïs   Mer des Caraïbes   Mexique   Nahuatl   Noël   Océan Atlantique   Océan Pacifique   Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture   Ouragan Mitch   Pedro de Alvarado   Protestantisme   Provinces unies d'Amérique centrale   Quetzal   Quetzal guatémaltèque   Quiché   République   Salvador   Sucre   Syncrétisme   TG   Tajumulco (volcan)   Tamal   Temple du grand jaguar   Tikal   Toussaint   Tzutu'jil   United Fruit Company   Wall Street  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^