Guy Maddin

Infos
Guy Maddin est un Réalisateur, Acteur, Ingénieur du son, Directeur de la photographie, Scénariste canadien, né le 28 février 1956 à Winnipeg, Manitoba (Canada).
Guy Maddin

Guy Maddin est un Réalisateur, Acteur, Ingénieur du son, Directeur de la photographie, Scénariste canadien, né le 28 février 1956 à Winnipeg, Manitoba (Canada).

Biographie

Guy Maddin, loin d'être prédestiné au septième art, exerça d'abord le métier de guichetier dans une banque puis de peintre en bâtiment. Il se lance en 1986 dans la réalisation de son premier court métrage, The Dead Father, déjà tout emprunt de ce qui allait être son esthétique, si originale (voire expérimentale) malgré l'abondance de ses références cinématograhiques, prégnantes dans ses films. Le Noir et Blanc, l'image salie à la manière des vieilles bandes des années 20, les décors semi-mythiques, deviennent une de ses marques de fabrique. Les sujets aussi ont de quoi déconcerter le spectateur lambda : un film traitant de l'inceste en haute-montagne pour Carreful' qui est hanté par le mythe d'Oedipe et un autre de l'organisation d'un concours de musique par une baronne de la bière cul de jatte avec The Saddest Music in the World. Sans budget important, Guy Maddin réussi à imposer une oeuvre poétique, lyrique, surréaliste et personnelle, mêlant une imagination débordante aux plus profonds désirs non-refoulés. Pour son cas, voir "Et les lâches s'agenouillent..." son "autobiographie fanstamée " . En 1995, Guy Maddin reçoit, pour l'ensemble de son oeuvre, la très convoitée "Telluride Medal", que reçurent avant lui des cinéastes tels que Abel Gance, Francis Ford Coppola, Andrei Tarkovsky ou Clint Eastwood. Guy Maddin est toujours cet enfant qui est arrivé dans le monde des adultes avec sa boîte de pandore, son humour dévastateur, son sens éguisé de la tragédie, sa revisite hallucinée des mythes et du cinématographe, lui-même.

Filmographie

- 1988 : The Dead Father
- 1988 : Tales from the Gimli Hospital
- 1989 : BBB
- 1990 : Archangel
- 1991 : Careful
- 1995 : Odilon Redon
- 1997 : Le Crepuscule des nymphes de glace (
Twilight of the Ice Nymphs)
- 2000 : The Heart of the World
- 2002 : Dracula, pages tirées du journal d'une vierge (
Dracula: Pages from a Virgin's Diary)
- 2003 : The Saddest music in the world
- 2003 : Et les lâches s'agenouillent... (
Cowards bend the knee)
- 2004 : Sissy-Boy Slap-Party
- 2006 : Des trous dans la tête (
Brand upon the Brain!'')

Citations

- Il y a une forte pression du public pour que l'image et le son soient au service d'un réalisme banal, une forte exigence d'avoir des films identiques à la vraie vie. Mais nous vivons la vrai vie. Quand on lit un livre, on a envie d'être transporté dans des endroits merveilleurx, et quelques-unes des histoires les plus marquantes qu'on nous ait jamais racontées sont celles que nous écourtion, enfants, blottis sous des couvertures... Pourquoi n'exercerions-nous pas cette tradition de l'enfance dans des formes adultes qui dégageraient ces émotions que les enfants ressentent. C'est le but que je me suis fixé pour tous les films que je veux faire. ==
Sujets connexes
Abel Gance   Acteur   Canada   Clint Eastwood   Directeur de la photographie   Francis Ford Coppola   Ingénieur du son   Internet Movie Database   Manitoba   Odilon Redon   Réalisateur   Winnipeg  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^