Cédille en français

Infos
La cédille est un des diacritiques utilisés en français. Elle ne se place que sous la lettre c, autant sous une minuscule que sous une capitale : ç, Ç.
Cédille en français

La cédille est un des diacritiques utilisés en français. Elle ne se place que sous la lettre c, autant sous une minuscule que sous une capitale : ç, Ç.

C cédille

Son rôle est d’indiquer que la lettre c doit se prononcer /s/ et non /k/ devant les voyelles graphiques a, o et u. Ainsi, on écrit lança, lançons et reçu. À l’origine, un z en fonction de lettre diacritique pouvait jouer ce rôle en espagnol, puis un e en français : lança se trouvait aussi écrit lancea (actuellement, l'adjectif douceâtre, et non
-douçâtre
, garde la trace de cette possibilité orthographique) ; c’est du reste ce système qui est utilisé encore aujourd’hui pour indiquer la prononciation /ʒ/ du g dans mangea, mangeons, gageure /gayr/. Le maintien d’un c dans ces mots s’explique par un archaïsme orthographique : l’étymon latin ou français reste ainsi visible, ce qui permet une plus grande cohérence visuelle en gardant un lien entre la forme à cédille dérivée et le radical dont elle est issue. De cette manière, lança et lançons restent clairement et visuellement rattachés au radical lanc- /lãs/ de lancer, lance, etc. De même reçu garde un lien avec recevoir. À l’inverse, si l’on doit, devant les voyelles graphiques e, i et y, obtenir le son /k/, on utilise un u en fonction de lettre diacritique à la suite du c : accueil.

T cédille

En 1766, l'abbé de Petity, prédicateur de la reine, avait proposé l'utilisation de la cédille sous le t pour différencier les cas où il se lit /t/ de ceux où on le prononce /s/ : :« On pourroit encore tirer un autre service de la cédille en faveur des Enfans & des Étrangers, qui sont souvent embarassés sur la manière dont ils doivent prononcer le t dans certains mots ; ce seroit, d’appliquer ce signe à cette lettre, quand elle a la valeur du s ; comme dans les mots minutie, portion, faction, quotien, etc. par cet expédient, sa prononciation seroit réglée ; & l’on ne confondroit plus les cas, où elle a sa valeur naturelle ; comme dans les mots, partie, question, digestion, chrétien. Quand il en coûte si peu, pour rémédier à des imperfections ; c’est vouloir gratuitement les éterniser, que de les laisser subsister. » :Bibliothèque des artistes et des amateurs, , p. 106 ; cité par Jean-Pierre Lacroux, . On peut noter qu'Ambroise Firmin-Didot, dans ses Observations sur l'orthographe, ou ortografie, française (1868) avait proposé à l'Académie française un même projet de réforme visant à introduire un t cédille, ţ (selon votre configuration, il est probable que vous voyiez une virgule au lieu d'une cédille), dans les mots où t se lit /s/ devant i, ce qui aurait fait disparaître un grand nombre d'irrégularités dans les graphies (nous adoptions ~ les adoptions, pestilence ~ pestilentiel, il différencie ~ il balbutie. On aurait ainsi écrit : les adopţions, pestilenciel (c étant préféré pour mieux s'accorder à la base pestilence), il différencie, il balbuţie. En fait, comme l'auteur le signale, les grammairiens de Port-Royal avaient déjà proposé avant lui une telle amélioration (au moyen d'un t à point souscrit : les adopṭions). La pratique est même suivie par Simon Moinet, imprimeur et correcteur des Elzevier à Amsterdam en 1663 (il écrit par exemple invanţion). Le projet est resté lettre morte. Un tel t existe en roumain (où la cédille est normalement une virgule souscrite) : consulter Cédille, section « En roumain ». Pour plus de détails sur l'histoire de la cédille, consulter Cédille à la section « Usages paléographiques ». ==
Sujets connexes
Académie française   Alphabet latin   Ambroise Firmin-Didot   Amsterdam   Bas-de-casse   Cédille   Diacritique   Diacritiques de l'alphabet latin   Diacritiques utilisés en français   Dérivation lexicale   Elzevier   Forme   Français   Orthographe   Point souscrit   Port-Royal   Radical (linguistique)   Roumain  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^