Abbaye aux Dames

Infos
L'abbaye aux dames est l'une des deux grandes abbayes de Caen. L'église abbatiale de la Trinité abrite depuis 1083 le tombeau de Mathilde de Flandre, épouse de Guillaume le Conquérant. Façade de l'église abbatiale de la Trinité, Caen
Abbaye aux Dames

L'abbaye aux dames est l'une des deux grandes abbayes de Caen. L'église abbatiale de la Trinité abrite depuis 1083 le tombeau de Mathilde de Flandre, épouse de Guillaume le Conquérant. Façade de l'église abbatiale de la Trinité, Caen

Histoire

En 1059, Guillaume le Conquérant et son épouse Mathilde de Flandre fondent à Caen deux abbayes bénédictines : l'abbaye aux Hommes dédiée à saint Étienne, et l'abbaye aux Dames dédiée à la Trinité. Les travaux de l'église de l'abbaye aux Dames commencèrent en 1062 et furent achevés en 1130. On commença par le chevet, au , puis on ajouta de petits arcs-boutants à l'extérieur pour renforcer l'édifice. Mathilde est morte en 1083 et son tombeau se trouve toujours dans le chœur de l'église. Pendant la Révolution française, les religieuses furent chassées de l'abbaye en 1791, pour y revenir en 1820 - quand l'Abbaye devint « Hôtel-Dieu » - et y restèrent jusqu'en 1980. En 1865 l'église de l'abbaye devint église paroissiale du quartier et fut profondément restaurée. Au , la voûte a été démolie pour être reconstruite. Au , la façade et les tours ont été reconstruites intégralement. En juin 1944, pendant le débarquement allié et la bataille de Caen, l'église et l'abbaye furent relativement épargnées par les bombardements, alors que la ville fut en grande partie détruite. Une dernière restauration de l'intérieur de l'église intervint entre 1990 et 1993. église abbatiale de la Trinité, Caen

Architecture

La nef est bordée d'arcades en plein cintre surmontées d'une galerie (triforium) qui sert d'appui à la voûte d'ogive. C'est la première voûte d'ogives construite en Normandie, elle date de 1130. Le transept au centre de l'église accueille l'Autel. Le transept nord est roman, il ouvre sur une absidiole (la chapelle du Saint-Sacrement) qui abrite le tabernacle. Le transept sud présente des colonnes gothiques intégrées dans la décoration romane. Le chœur se termine en abside ornée de quatre colonnes et d'une galerie décorée d'animaux fantastiques. On trouve également une crypte présentant de nombreuses colonnes.

Sources et bibliographie

-Lucien Musset, La Normandie Romane, 1. Basse-Normandie, La Pierre-qui-Vire, éditions Zodiaque, 1967
-Affichage informatif de l'église
- Maylis Baylé, "Caen : abbatiale de la Trinité (Abbaye-aux-Dames)" dans L'Architecture romane en Normandie, Condé-sur-Noireau, Editions Charles Corlet, Caen. Presse de l'Université de Caen, 1997, T. 1, p. 50-55.
- Baylé, Maylis, La Trinité de Caen, sa place dans l'histoire de l'architecture et du décor romans, Genêve, Droz, 1979, 235 p. ==
Sujets connexes
Abbaye   Abbaye aux Hommes   Abside   Arcade (architecture)   Architecture gothique   Architecture romane   Bataille de Caen   Bataille de Normandie   Caen   Chevet   Chœur (architecture)   Crypte   Galerie   Guillaume le Conquérant   Lucien Musset   Mathilde de Flandre   Nef   Révolution française   Saint-Sacrement   Tabernacle (objet)   Transept   Triforium   Voûte d'ogive  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^