Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris

Infos
Facade du Conservatoire donnant sur l'avenue Jean Jaurès Le Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris (CNSMDP) est un établissement public à caractère administratif, qui trouve son origine dans le Conservatoire de musique fondé le 3 août 1795 (16 thermidor an III) par la Convention. Le CNSMDP dispense un enseignement professionnel de la musique, de la danse et des métiers du son.
Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris

Facade du Conservatoire donnant sur l'avenue Jean Jaurès Le Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris (CNSMDP) est un établissement public à caractère administratif, qui trouve son origine dans le Conservatoire de musique fondé le 3 août 1795 (16 thermidor an III) par la Convention. Le CNSMDP dispense un enseignement professionnel de la musique, de la danse et des métiers du son.

Présentation

En 1946, les activités d'art dramatique du Conservatoires de Musique et de Déclamation font l'objet d'une structure indépendante : le Conservatoire national supérieur d'art dramatique. Les activités musicales sont regroupées dans un Conservatoire national supérieur de musique de Paris. Sous l'impulsion des directeurs Marcel Dupré (1954-1956), Raymond Loucheur (1956-1962) et Raymond Gallois-Montbrun (1962-1983) de nouvelles disciplines font leur apparition et un cycle de perfectionnement est inauguré, avec des master classes animées par les plus grands instrumentistes du temps (Mstislav Rostropovitch, Christa Ludwig, Wilhelm Kempff, etc.).

Établissement actuel

Facade du Conservatoire donnant sur le parc de la Villette La tutelle de l'État sur le CNSMDP est exercée par la Direction de la musique, de la danse, du théâtre et des spectacles, sous-direction de la formation professionnelle et des entreprises culturelles, au ministère de la culture et de la communication.

Structure de l'enseignement

Le Conservatoire propose une structure d’enseignement destinée aux professionnels, accessibles sur concours. L'obtention du diplôme de formation supérieure (DFS), homologué à bac+4, vient sanctionner ce premier parcours de l’étudiant. Le DFS est appelé à être remplacé par le diplôme national supérieur (DNS), délivré par les CNSMD de Paris et de Lyon. Ce diplôme sera vraisemblablement homologué à Bac+3. Il existe également un cycle de perfectionnement de 1 ou 2 ans mais il n'offre pas de diplôme homologué. Le Conservatoire annonce sur son site internet qu'il est « engagé dans une grande réflexion sur les aménagements à apporter aux cursus de manière à pouvoir intégrer la notion de « licence-master », conformément à la déclaration de Bologne, ce qui devrait conduire à des évolutions importantes pour la rentrée 2006-2007 ». Cette réflexion devrait selon toute vraisemblance aboutir à la création d'un diplôme homologué à Bac+5 et à l'implémentation de l'ECTS, système européen de transfert et d’accumulation de crédits. Il n'est pour l'instant pas prévu de mettre en place un troisième cycle en performance, permettant de valider un doctorat homologé à Bac + 8, contrairement à la plupart des pays européens.

Disciplines enseignées

-disciplines vocales
-musicologie et analyse
-disciplines théoriques et direction d'orchestre
-disciplines instrumentales classiques et contemporaines
-musique ancienne
-jazz et musiques improvisées
-formation à l'enseignement
-formation aux métiers du son
-acoustique musicale
-disciplines chorégraphiques

Locaux

À compter de 1984, le déménagement du Conservatoire se prépare, dans la future Cité de la musique. Les locaux seront inaugurés en 1990 et comportent, sur 15 400 m2 (34 000 m2 au total), 78 salles de classe, 70 studios de travail, 3 salles d'examens et de concours, 7 plateaux d'orchestre, 3 salles publiques, une salle d'orgue, une salle d'art lyrique, l'espace Maurice Fleuret, un centre électroacoustique et des espaces communs. Accueillant plus de 1 200 étudiants, les enseignements sont structurés, avec 350 professeurs, en 9 départements :

Budget de l’établissement

En 2003 le budget de l’établissement était de 23 074 329 € et la subvention de la direction de la musique, de la danse, du théâtre et des spectacles est de 20 302 679 €.

Anciens élèves

- Panagopoulos Nicolas
- Adolphe Adam (1803-1856)
- Frédéric Aguessy (1956-)
- Charles-Valentin Alkan (1813–1888)
- Louis Aubert (1877-1968)
- Jean-Pierre Aumont (1911–2001)
- Alison Balsom (1978-)
- Michel Becquet (1954-)
- George Benjamin (1960–)
- Hector Berlioz (1803-1869)
- Idil Biret (1942–)
- Georges Bizet (1838–1875)
- André Bloch (1873-1960)
- Nicolas Bochsa (1789–1856)
- Nadia Boulanger (1887-1979)
- Pierre Boulez (1925–)
- Robert Casadesus (1899-1972)
- Alfredo Casella (1883-1947)
- Franck Cassard
- Olivier Charlier (1961-)
- Gustave Charpentier (1860–1956)
- Ernest Chausson (1855-1899)
- Richard Clayderman (1953-)
- Juan Crisóstomo de Arriaga (1806–1826)
- Alfred Cortot (1877–1962)
- Claude Debussy (1862–1918)
- Léo Delibes (1836-1891)
- Claude Delvincourt (1888-1954)
- Roger Désormière (1898-1963)
- Louis Diémer (1843-1919)
- Théodore Dubois (1837–1924)
- François-René Duchâble (1952-)
- Roger Ducasse (1873-1954)
- Paul Dukas (1865–1935) |
- Marcel Dupré (1886–1971)
- Maurice Duruflé (1902–1986)
- Henri Dutilleux (1916–)
- Georges Enesco (1881–1955)
- Christian Ferras (1933-1982)
- Henry Février (1875-1957)
- Jean Françaix (1912–1997)
- André Gedalge (1856-1926)
- Charles Gounod (1818-1893)
- Alexandre-Hippolyte Goblin (1800-1879)
- Ernest Guiraud (1837-1892)
- Jacques Fromental Halévy (1799–1862)
- Katsuhisa Hattori (1936–)
- Arthur Honegger (1892-1955)
- Jacques Ibert (1890-1962)
- Vincent d'Indy (1851-1931)
- Božidar Kantušer (1921-1999)
- Katia Labèque (1950–)
- Marielle Labèque (1952–)
- Charles Koechlin (1867-1950)
- Paul Ladmirault (1877-1944)
- Édouard Lalo (1823–1892)
- Jean Langlais (1907–1991)
- Robert Lannoy
- Raoul Laparra (1876-1943)
- Denis Leloup (1962-)
- Fabien Lévy (1968-)
- Jacques Loussier (1934-)
- Antoine François Marmontel (1816-1898)
- Jules Massenet (1842-1912)
- Neville Marriner (1924–)
- Max Méreaux (1946-) |
- Olivier Messiaen (1908–1992)
- Jean Micault (1924-)
- Darius Milhaud (1892–1974)
- Gilles Millière (1952-)
- Bernard Minet (1953-)
- Pierre Monteux (1875–1964)
- Yves Nat (1890-1956)
- Ginette Neveu, (1919–1949)
- Horace-Rémy Poussard (1829-1887)
- Max d'Ollone (1875-1969)
- Maciej Pikulski (1969-)
- Jean-Luc Ponty (1942-)
- Georges Prêtre (1924–)
- Henri Rabaud (1873-1949)
- Maurice Ravel (1875–1937)
- Édouard Risler (1873-1929)
- Camille Saint-Saëns (1835-1921)
- Pablo de Sarasate (1844–1908)
- Florent Schmitt (1870–1958)
- Germaine Tailleferre (1892–1983)
- Antoine Taudou (1846-1925)
- Jacques Thibaud (1880–1953)
- Ambroise Thomas (1811-1896)
- Paul Tortelier (1914–1990)
- Charles Tournemire (1870-1939)
- Marcel Tournier (1879–1951)
- Guy Touvron (1950–)
- Ricardo Viñes (1876–1943)
- Paul Wehage (1963–)
- Félicien Wolff (1913) |

Voir aussi

===
Sujets connexes
Adolphe Adam   Alexandre-Hippolyte Goblin   Alfred Cortot   Alfredo Casella   Alison Balsom   Ambroise Thomas   An III   André Bloch   André Gedalge   Antoine François Marmontel   Antoine Taudou   Arthur Honegger   Bernard Minet   Božidar Kantušer   Camille Saint-Saëns   Charles-Valentin Alkan   Charles Gounod   Charles Koechlin   Charles Tournemire   Christa Ludwig   Christian Ferras   Cité de la musique   Claude Debussy   Claude Delvincourt   Conservatoire national supérieur d'art dramatique   Conservatoire national supérieur de musique   Convention nationale   Darius Milhaud   Denis Leloup   Doctorat   Enseignement spécialisé de la musique en France   Ernest Chausson   Ernest Guiraud   Fabien Lévy   Florent Schmitt   Franck Cassard   François-René Duchâble   Frédéric Aguessy   Félicien Wolff   George Benjamin   Georges Bizet   Georges Enesco   Georges Prêtre   Germaine Tailleferre   Gilles Millière   Ginette Neveu   Gustave Charpentier   Guy Touvron   Hector Berlioz   Henri Dutilleux   Henri Rabaud   Henry Février   Horace-Rémy Poussard   Jacques Fromental Halévy   Jacques Ibert   Jacques Loussier   Jacques Thibaud   Jean-Luc Ponty   Jean-Pierre Aumont   Jean Françaix   Jean Langlais   Jean Micault   Juan Crisóstomo de Arriaga   Jules Massenet   Katsuhisa Hattori   Liste des directeurs des conservatoires de musique et d'art dramatique de Paris   Louis Diémer   Léo Delibes   Maciej Pikulski   Marcel Dupré   Marcel Tournier   Marielle et Katia Labèque   Maurice Duruflé   Maurice Ravel   Max Méreaux   Max d'Ollone   Michel Becquet   Ministère de la Culture (France)   Mstislav Rostropovitch   Nadia Boulanger   Neville Marriner   Nicolas Bochsa   Olivier Charlier   Olivier Messiaen   Pablo de Sarasate   Paul Dukas   Paul Ladmirault   Paul Tortelier   Paul Wehage   Pierre Boulez   Pierre Monteux   Processus de Bologne   Raoul Laparra   Raymond Loucheur   Ricardo Viñes   Richard Clayderman   Robert Casadesus   Robert Lannoy   Roger Désormière   Théodore Dubois   Tutelle administrative   Vincent d'Indy   Wilhelm Kempff   Yves Nat  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^