Steffi Graf

Infos
Stefanie Maria "Steffi" Graf, née le 14 juin 1969 à Mannheim en République Fédérale d'Allemagne, est une ancienne joueuse de tennis, classée numéro 1 mondiale à la WTA durant 377 semaines cumulées.
Steffi Graf

Stefanie Maria "Steffi" Graf, née le 14 juin 1969 à Mannheim en République Fédérale d'Allemagne, est une ancienne joueuse de tennis, classée numéro 1 mondiale à la WTA durant 377 semaines cumulées.

En bref

Elle a gagné 22 tournois du Grand Chelem, la deuxième plus titrée derrière Margaret Smith Court. En 1988, elle devint la troisième femme à réaliser le Grand Chelem, en battant Chris Evert à l'Open d'Australie, Natasha Zvereva à Roland Garros, Martina Navrátilová à Wimbledon, et Gabriela Sabatini à l'US Open. La même année, elle gagna la médaille d'or aux Jeux Olympiques d'été de Séoul. C'est ce que l'on a appelé le Golden Grand Slam (Grand Chelem en or), inédit et, depuis, inégalé. Elle fut également la seule à réussir un Grand Chelem sur quatre surfaces différentes. Ainsi qu'un deuxième Grand Chelem à cheval sur deux années (1993-1994). Elle remporta enfin à cinq reprises le Masters (1987, 89, 93, 95 et 96). Steffi Graf commença le tennis à quatre ans, entraînée par son père. À treize ans, elle fut la plus jeune joueuse à recevoir un rang au classement mondial (124). Elle devint professionnelle le 18 octobre 1982. Elle s'est retirée de la compétition le 13 août 1999. Steffi Graf a remporté 107 titres en simple dans sa carrière et resta 377 semaines (dont 186 consécutives) à la place de numéro 1 mondiale, ce qui constitue un record. On peut la considérer comme la plus grande joueuse de tennis de tous les temps. Elle s'est mariée au joueur de tennis André Agassi dont elle a deux enfants, un fils et une fille.

Biographie

Début de carrière

Steffi a été lancée dans le tennis par son père, Peter Graf, un concessionnaire et assureur automobile, ainsi qu'apprenti entraîneur de tennis. À l'âge de trois ans, il commença à lui enseigner les gestes tennistiques avec une raquette en bois, dans la salle de séjour. Steffi entra sur un court dès l'âge de quatre ans et joua son premier tournoi à cinq. Elle obtint régulièrement des victoires au niveau junior et, en 1982, remporta le championnat européen des 12-18 ans. Graf a joué son premier tournoi professionnel à 13 ans, en octobre 1982 à Filderstadt, en Allemagne et perdit son premier match professionnel contre Tracy Austin en deux sets, 6-4, 6-0. Après le match, Austin douta des capacités de Graf, arguant qu'on trouvait des "centaines" de jeunes comme elle aux États-Unis. Au début de sa première année complète en tant que joueuse professionnelle, en 1983, Steffi Graf se classa n°124. Bien que n'ayant remporté aucun tournoi pendant les trois années qui suivirent, elle renforça son jeu et son classement progressa régulièrement : n°98 fin 1983, n°22 fin 1984 et n°6 fin 1985. En 1984, elle représenta l'Allemagne de l'ouest aux Jeux olympiques d'été de Los angeles alors que le tennis y était en démonstration. Elle remporta la médaille d'or. Son planning était surveillé de près par son père qui voulait limiter ses prestations et éviter ainsi que sa fille ne brûle son énergie en se dispersant dans de trop nombreux matchs, comme d'autres jeunes joueuses le faisaient alors. En 1985, par exemple, elle ne joua que 10 tournois jusqu'à l'US Open alors que Gabriela Sabatini en jouait 21 dans le même temps. Steffi Graf voyait son père régner aussi sur son agenda privé, celui-ci privilégiant une concentration maximale sur les entraînements et le jeu. Travaillant avec son père et son entraîneur Pavel Složil, Graf s'exerçait spécifiquement quatre heures par jour, sortant directement d'un aéroport pour se rendre sur les courts d'entraînement. Cette méthode l'empêcha de nouer des liens sur le circuit à ses débuts, mais contribua probablement à l'amélioration régulière de la qualité de son jeu. Finalement, Graf remporta son premier tournoi du circuit en avril 1986, à Hilton Head en Caroline du Sud, battant la championne Chris Evert en finale. Elle enchaîna avec sept victoires en 1986 et finit l'année classée n°3 mondiale. L'arme principale de Graf était son coup droit puissant qui lui valut le surnom de Fraulein Forehand (Mademoiselle Coup Droit). Avec le temps, elle développa aussi un excellent revers slicé considéré comme l'un des meilleurs du circuit. Son service était puissant (record à 170 km/h) et précis. Autres atouts, elle était athlétique et possédait une bonne vitesse de déplacement, récupérant des balles a priori perdues. Bien qu'elle ait choisi une carrière tennistique, elle était une très bonne compétitrice de 400 mètres et aurait pu prétendre à devenir une athlète de valeur mondiale dans cette discipline.

L'année de la percée

1987 fut l'année de sa première victoire en tournoi du Grand Chelem. Elle entama l'année très fort, remportant six tournois jusqu'à Roland Garros, où elle alla en finale contre la n°1 mondiale d'alors, Martina Navrátilová. Après un match épique, elle remporta le titre en trois sets, 6-4, 4-6, 8-6. Graf perdit ensuite les finales de Wimbledon et de l'US Open la même année. Mais elle remporta trois tournois de plus après Roland Garros qui lui permirent de détrôner Navrátilová en devenant n°1 mondiale en août 1987. Cette année-là, elle contribua aussi à la victoire de la RFA en Fed Cup.

Grand Chelem

1988 est l'année où Steffi Graf était à l'apogée de sa carrière. Elle commença par remporter l'Open d'Australie, battant Evert en deux sets en finale. À Roland Garros, elle conserva son titre en assommant Natasha Zvereva, trop nerveuse devant l'enjeu, 6-0, 6-0 en 34 minutes. Vint ensuite Wimbledon, que Navrátilová dominait de ses 6 titres consécutifs. Après un début difficile, Graf prit l'ascendant et remporta la victoire 5-7, 6-2, 6-1. Elle remporta enfin l'US Open face à Sabatini en trois sets, 6-3, 3-6, 6-1, parvenant ainsi à remporter ce qu'on appelle le Grand Chelem (être victorieux des 4 tournois majeurs du circuit professionnel la même année). Seules deux femmes l'avaient fait avant elle : Maureen Connolly en 1953 et Margaret Court en 1970. Un défi supplémentaire attendait cependant Graf, qui remporta la finale du tournoi olympique contre Sabatini, 6-3, 6-3, et obtint ainsi la médaille d'or de cette discipline seulement en démonstration. Cette performance globale en 1988 fut baptisée par les médias Golden Slam (le Chelem d'Or). À noter que les deux Grands Chelems de Connolly et Court ayant été réalisés des années non olympiques, ces deux joueuses n'auraient pas pu réaliser ce Golden Slam même si le tennis avait été discipline olympique. Cette année 1988 Graf remporta aussi son seul titre du Grand Chelem en double, à Wimbledon, en équipe avec Sabatini. Associée à Claudia Kohde-Kilsch, elle ramena la médaille de bronze en double des Olympiades.

Nouveaux défis

Graf poursuivit son Grand Chelem avec une 5 victoire d'affilée, en remportant l'Open d'Australie, où elle battit facilement Helena Suková, 6-4, 6-4. L'enchaînement des victoires prit fin à Roland Garros où une prétendante de 16 ans, Arantxa Sánchez Vicario remporta le titre en trois sets serrés 7-6, 3-6, 7-5. Cependant Graf retrouva rapidement la voie du succès et remporta Wimbledon et l'US open, chaque fois contre Navrátilová et en trois sets. Peu de gens doutaient de la suprématie de Graf dans les années qui devaient venir, quand elle battit Mary Joe Fernandez à Melbourne au début de l'année 1990. Pourtant Elle perdit encore contre une jeune joueuse de 16 ans à Roland Garros, Monica Seles. À Wimbledon, Graf ne parvint pas en finale, arrêtée en demi par Zina Garrison. Elle obtint sa place en finale de l'US Open mais perdit là encore, contre Sabatini cette fois. Des ennuis familiaux avaient mis à mal sa concentration sur le tennis durant l'année, son père se trouvant pointé du doigt dans une affaire de paternité (avérée inexacte) pendant Wimbledon. Bien que Graf restât la n°1, sa réputation d'invincibilité était brisée. L'accumulation de blessures, problèmes personnels et d'une baisse de forme rendit l'année 1991 rude pour Graf. Seles s'affirma alors et prit les devants. Remportant trois tournois du Grand Chelem, elle détrôna Graf de sa place de n°1 au mois de mars. Seles ne joua pas à Wimbledon où Graf obtint sa seule victoire de l'année en Grand Chelem contre Sabatini dans un match très serré, 6-4, 3-6, 8-6. 1992 fut la 2 année où Graf dut tenir le second rôle derrière Seles sur le circuit. Seles remporta encore les internationaux d'Australie, de France et des États-unis. Graf et elle se rencontrèrent en finale de Roland Garros mais la victoire échappa à Graf, perdant 10-8 au 3 set. Elles se retrouvèrent à Wimbledon où Graf prouva qu'elle demeurait la meilleure sur gazon en remportant le match 6-2, 6-1. Aux Jeux olympiques de Barcelone Graf perdit en finale contre Jennifer Capriati, ramenant la médaille d'argent et compléter sa collection. Avec l'équipe d'Allemagne, Graf décrochait un autre titre de Fed Cup. Tout concourrait à penser que Seles allait poursuivre sa domination en 1993, quand elle battit Graf en trois sets en Australie en finale. Pourtant un événement sans précédent fit basculer la carrière de Seles le 30 avril 1993, ouvrant à nouveau la voie à Graf. Seles fut victime d'une agression au couteau lors de son quart de finale contre Magdalena Maleeva au tournoi de Hambourg, lors du changement de côté. Un individu émergeant de la foule la poignarda entre les épaules. Seles finira par se rétablir mais ne put jamais rattraper le temps perdu ni reprendre sa domination. L'agresseur, un allemand de 38 ans mentalement instable et nommé Günter Parche, déclara avoir voulu aider Graf à récupérer sa place de n°1, détenue par Seles depuis deux ans. Graf rendit visite à Seles à l'hôpital, mais ne fit que des commentaires publics minimums à propos de l'attaque. Elle atteignit la finale du tournoi cette même semaine, et perdit en finale contre Sánchez.

Deuxième période de domination

Seles loin des cours pendant 28 mois, Graf remporta les 3 tournois du Grand Chelem restant en 1993 et reprit la place de n°1. 1994 est une saison en demi-teinte. En janvier, Graf bat Sánchez en Australie et, pour la deuxième fois, elle remportait quatre tournois du Grand Chelem successivement (mais sur deux ans). Cependant elle perdit en demi-finale à Roland Garros et, de manière surprenante, au premier tour de Wimbledon. Sánchez prit sa revanche en finale de l'US Open (en trois sets). 1995 démarre par un forfait pour Graf, à cause d'une blessure. Elle revint par des victoires à Roland Garros et Wimbledon. L'année se conclut à l'US Open par une finale dramatique entre Seles, revenant de sa blessure, et Graf qui finit à l'avantage de l'allemande en trois sets 7-6, 0-6, 6-3. Cette année fut aussi difficile sur le plan personnel pour Steffi Graf, car elle vit son père accusé de fraude fiscale en Allemagne. Son père, qui gèrait ses finances, écopa de 45 mois de prison (il en fit 25). Le procureur ne retint pas de charges contre Steffi Graf en 1997, et elle accepta de verser 1, 3 millions de Deutsche Mark d'arriérés (environ 660 000 euros) à l'État et à une œuvre de charité. En 1996 Steffi manqua encore l'Open d'Australie à cause d'une blessure mais remporta les trois autres, conservant donc ses titres de l'année précédente. Dans une finale de Roland Garros devenue classique entre Graf et Sánchez, Graf sauva plusieurs balles de match avant de remporter le 3 set 10-8. Vainqueur de la plus courte finale de Roland Garros en 1988 (34mn), elle devint donc également celle de la plus longue : 3h04mn. Elle confirma cette victoire à Wimbledon contre la même adversaire mais en deux sets, puis à l'US Open contre Seles, encore en deux sets. Connue pour son professionnalisme de l'approche du jeu, Graf pouvait toutefois montrer son sens de l'humour. Ainsi, quand dans un match serré de demi-finale contre Kimiko Date à Wimbledon un spectateur s'écria: «Steffi, veux-tu m'épouser ?», tout le stade explosa de rire. Steffi attrapa la balle qu'elle faisait rebondir et, se tournant vers son fan, lui cria: «Combien d'argent avez-vous ?». Graf perdit le set mais remporta le match 6-2, 2-6, 6-3.

Les dernières années

La fin de carrière de Graf fut perturbée par de nombreuses blessures, notamment au dos et aux genoux. Cela ne l'empêcha pas de remporter encore quelques grandes victoires avant de mettre un terme à sa carrière. En 1997 elle perdit la place de n°1 au profit de Martina Hingis et échoua dans la conquête d'un titre du Grand Chelem pendant toute la saison, pour la première fois depuis 10 ans. Après avoir manqué la moitié de la saison 1998, elle finit l'année classée n°9 mondiale, son plus faible rang depuis 1984. Mais Graf gardait encore quelques bons moments en réserve pour finir en beauté sa carrière. En 1999, en finale de Roland Garros contre Hingis, elle renversa le cours du match et remporta la victoire en 3 sets, 4-6, 7-5, 6-2 dans une ambiance indescriptible. Ce moment semble être sa plus satisfaisante victoire en Grand Chelem d'après ses dires. Elle enchaîna sur une finale à Wimbledon, mais perdit cette fois contre Lindsay Davenport. Des blessures chroniques refusant de disparaître, Graf annonça sa retraite en août 1999. Elle était encore n°3 mondiale quand elle finit sa carrière. Durant sa carrière elle remporta 107 victoires en simple et 11 en double. 22 tournois du Grand Chelem grandissent ce palmarès. Son rapport victoires/défaites était de 900 contre 115. Elle resta n°1 pendant 377 semaines, incluant un record de 186 semaines d'affilée (d'août 1987 à mars 1991).

L'après tennis

Graf s'est mariée le 22 octobre 2001 avec André Agassi à Las Vegas, avec leurs mères pour seuls témoins. Leur premier enfant, un fils nommé Jaden Gil est né le 26 octobre 2001. Leur fille, Jaz Elle, est née le 3 octobre 2003. Graf est la fondatrice de , une association à but non lucratif qui a pour objectif de supporter et de déployer des projets visant à aider les enfants victimes des traumatismes des guerres ou de l'exil, de la persécution ou des violences. Elle est aussi ambassadrice du World Wildlife Fund (WWF). Elle a fait une apparition dans le film Otto, der Außerfriesische, adore les animaux et est active dans le monde de la mode, proposant sa propre ligne d'articles. Graf a été intronisée membre de International Tennis Hall of Fame en 2004, confirmant sa célébrité. En 2007, elle pose avec son mari André Agassi sous l'oeil du photographe Annie Leibovitz pour la campagne institutionnelle du groupe Louis Vuitton. Par le biais de cette campagne axée sur le thème du voyage, ils invitent le public à partager leur amour pour la ville de New-York à travers un roman photo accessible depuis le site .

Palmarès Steffi Graf

Titres en simple : 106 + Image:Med 1.png Finales en simple : 30 + Image:Med 2.png Titres en double : 11 Finales en double : 7 + Image:Med 3.png Titres en double mixte : 1 Finales en double mixte : 0 Aucune

Parcours en Grand Chelem

En simple (1983-1999) En double (1984-1999)

Coupe de la Fédération

Finales gagnées : 2 Parcours détaillé :

Classements en fin de saison (simple)

Notes

==
Sujets connexes
Allemagne   Alycia Moulton   Amanda Coetzer   Amelia Island   Amy Frazier   Andrea Temesvari   Anke Huber   Ann Henricksson   Anna Maria Fernández   Anne Smith   Anne White   Annie Leibovitz   Arantxa Sánchez Vicario   Australie   Barbara Rittner   Barcelone   Berlin   Beth Norton   Betsy Nagelsen   Bettina Bunge   Beverly Mould   Boca Raton   Brenda Schultz-McCarthy   Brighton   Carling Bassett-Seguso   Caroline du Sud   Catalina Cristea   Catarina Lindqvist   Catherine Tanvier   Championnat d'Indianapolis   Chanda Rubin   Chicago   Chris Evert   Classic Maybelline   Classic de San Diego   Classic du New Jersey   Claudia Kohde-Kilsch   Claudia Porwik   Conchita Martínez   Coupe Family Circle   Debbie Graham   Delray Beach   Deutsche Mark   Elena Eliseenko   Elise Burgin   Elizabeth Smylie   Elna Reinach   Fairfax   Fed Cup   Filderstadt   Flushing Meadows   Fort Lauderdale   France   Gabriela Sabatini   Gigi Fernández   Grand Chelem de tennis   Grand Prix de Filderstadt   Günter Parche   Halle Carroll   Hambourg   Hana Mandlíková   Helena Suková   Hilton Head   Hopman Cup   Houston   Indian Wells   Indianapolis   Ines Gorrochategui   International Tennis Hall of Fame   Internationaux d'Italie   Internationaux de France de Roland-Garros   Internationaux de Strasbourg   Isabel Cueto   Jana Novotná   Jennifer Capriati   Jill Hetherington   Jo Durie   Joanne Russell-Longdon   Julie Richardson   Karina Habšudová   Katerina Maleeva   Kathy Jordan   Kathy Rinaldi Stunkel   Key Biscayne   Kimiko Date   Larisa Savchenko-Neiland   Las Vegas   Laura Gildemeister Arraya   Leipzig   Lindsay Davenport   Lori McNeil   Los Angeles   Louis Vuitton   Louise Allen   Magdalena Maleeva   Mahwah   Mannheim   Manon Bollegraf   Manuela Maleeva-Fragniere   Margaret Smith Court   Martina Hingis   Martina Navrátilová   Mary Joe Fernández   Mary Pierce   Masters de tennis féminin   Maureen Connolly   Melbourne   Michael Stich   Mima Jaušovec   Mirjana Lučić   Molly Van Nostrand   Monica Seles   Montréal   Natasha Zvereva   Nathalie Tauziat   New Haven   New York   Nicole Bradtke   Open Gaz de France   Open d'Allemagne   Open d'Australie   Open d'Indian Wells   Open de Los Angeles   Open de Miami   Open de Tōkyō   Open de Zurich   Open du Canada   Pam Shriver   Paris   Patricia Tarabini   Patty Fendick   Patty Schnyder   Philadelphie   Professionnel   Rennae Stubbs   Robin White   Roland Garros   Rome   Ruxandra Dragomir   Sabrina Goleš   Saison 1983 de la WTA   Saison 1984 de la WTA   Saison 1985 de la WTA   Saison 1986 de la WTA   Saison 1987 de la WTA   Saison 1988 de la WTA   Saison 1989 de la WTA   Saison 1990 de la WTA   Saison 1991 de la WTA   Saison 1992 de la WTA   Saison 1993 de la WTA   Saison 1994 de la WTA   Saison 1995 de la WTA   Saison 1996 de la WTA   Saison 1997 de la WTA   Saison 1998 de la WTA   Saison 1999 de la WTA   San Antonio   San Diego   Serena Williams   Steffi Graf   Strasbourg   Sylvia Hanika   Séoul   Tennis   Tennis aux Jeux Olympiques d'été   Tennis aux jeux Olympiques d'été de 1984   Terry Phelps   Tine Scheuer-Larsen   Toronto   Tournoi d'Amelia Island   Tournoi de Boston   Tournoi de Brighton   Tournoi de Chicago   Tournoi de Floride   Tournoi de Hambourg   Tournoi de Houston   Tournoi de Leipzig   Tournoi de New Haven   Tournoi de Philadelphie   Tournoi de Washington   Tournoi de Wimbledon   Tracy Austin   US Hardcourt   US Open de tennis   Vancouver   WTA Tour   Wendy Turnbull   Wimbledon (Londres)   Worcester (Massachusetts)   Zina Garrison Jackson   Zurich  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^