Bacillus anthracis

Infos
Le bacille du charbon (Bacillus anthracis) ou bactéridieLe terme « bactéridie » est un synonyme obsolète de bactérie et ne s'utilise plus actuellement en français que pour désigner l'espèce Bacillus anthracis. charbonneuse ou Bacille de Davaine est une bactérie du genre Bacillus. La bactéridie charbonneuse a été identifiée presque simultanément (et indépendamment) au débu
Bacillus anthracis

Le bacille du charbon (Bacillus anthracis) ou bactéridieLe terme « bactéridie » est un synonyme obsolète de bactérie et ne s'utilise plus actuellement en français que pour désigner l'espèce Bacillus anthracis. charbonneuse ou Bacille de Davaine est une bactérie du genre Bacillus. La bactéridie charbonneuse a été identifiée presque simultanément (et indépendamment) au début des années 1850, en Allemagne par Aloys Pollender, et en France par Pierre Rayer et Casimir Davaine, mais c'est Robert Koch qui, en 1876, parvient à la cultiver, et découvre le phénomène de la sporulation permettant sa survie dans le sol. La maladie du charbon est une anthropozoonose, c'est-à-dire qu'elle touche aussi bien l'animal que l'Homme. Bien que le bacille soit nommé anthracis, et que la maladie du charbon soit nommée « anthrax » en anglais, la maladie du charbon ne doit pas être confondue avec l'anthrax (carbuncle en anglais).

Description du germe

Bacillus anthracis est une bactérie Gram positif, sporulante et aérobie. Ses spores sont hautement résistantes. Elles se transforment en une forme végétative dans des milieux favorables comme le sang et les tissus humains ou animaux riches en acides aminés, en nucléotides et en glucose. Les spores ne se divisent pas, mais peuvent survivre des dizaines d’années dans le sol. Leur destruction est très difficile car elles résistent à la sécheresse, à la chaleur, aux rayons ultra-violets, aux rayons gamma, et à de nombreuses substances désinfectantes. Bacillus anthracis possède deux facteurs de virulence :
- 1) sa capsule qui lui permet d’échapper à la phagocytose.
- 2) la production de deux toxines, composées de trois protéines distinctes : l’antigène protecteur, le facteur œdématogène et le facteur létal. Lorsque les deux premières protéines sont associées, elles forment la toxine œdématogène, tandis que lorsque l’antigène protecteur est associé au facteur létal il y a formation de la toxine létale. Cette dernière agit directement sur la virulence de la bactérie : si elle subit une déficience, la virulence sera réduite d’un facteur 1000.

Voir aussi

- Charbon (maladie)
- Henry Toussaint
- Enveloppes contaminées au bacille du charbon

Lien externe

-

Notes

Catégorie:Bacillus de:Bacillus anthracis en:Bacillus anthracis es:Bacillus anthracis he:Bacillus anthracis id:Bacillus anthracis ja:炭疽菌 nl:Bacillus anthracis pt:Bacillus anthracis ro:Bacillus anthracis tr:Bacillus anthracis uk:Bacillus anthracis zh:炭疽桿菌
Sujets connexes
Acide aminé   Allemagne   Aloys Pollender   Anglais   Années 1850   Anthrax staphylococcique   Anthropozoonose   Antigène   Bacillus   Bacillus anthracis   Bacteria   Casimir Davaine   Charbon (maladie)   Désinfectant   Enveloppes contaminées au bacille du charbon   Ferdinand Julius Cohn   France   Glucose   Gram positif   Henry Toussaint   Nucléotide   Phagocytose   Pierre Rayer   Protéine   Rayon gamma   Robert Koch   Sang   Spore   Sécheresse   Tissu biologique   Toxine   Virulence  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^