Arc de triomphe de l'Étoile

Infos
l'Arc de Triomphe et à droite la tour Eiffel Arc de triomphe de l’Étoile de nuit Arc de Triomphe de l’Étoile de jour L'arc de Triomphe vu du ciel avec l'ouest de Paris en fond Champs-Elysées L’arc de triomphe de l’Étoile appelé partout dans le monde arc de triomphe, est situé à Paris, sur la place de l’Étoile, à l’extrémité ouest de l’avenue des Champs-Élysées, à 2, 2 kilomètres de la place de la Concorde. La place de l'Étoile fo
Arc de triomphe de l'Étoile

l'Arc de Triomphe et à droite la tour Eiffel Arc de triomphe de l’Étoile de nuit Arc de Triomphe de l’Étoile de jour L'arc de Triomphe vu du ciel avec l'ouest de Paris en fond Champs-Elysées L’arc de triomphe de l’Étoile appelé partout dans le monde arc de triomphe, est situé à Paris, sur la place de l’Étoile, à l’extrémité ouest de l’avenue des Champs-Élysées, à 2, 2 kilomètres de la place de la Concorde. La place de l'Étoile forme un énorme rond-point de douze avenues percées au sous l’impulsion du baron Haussmann, alors préfet du département de la Seine. Ces avenues « rayonnent » en étoile autour de la place, notamment l’avenue de la Grande-Armée, l’avenue de Wagram et, bien sûr, l’avenue des Champs-Élysées. Ce monument parisien majeur est haut de 50 mètres et est large de 45 mètres.

Histoire

Napoléon Ier ordonna la construction de l'arc en 1806 : son projet initial fut d'en faire le point de départ d'une avenue triomphale traversant notamment le Louvre et la place de la Bastille. L'architecte Chalgrin en charge du projet fut inspiré par l'Antiquité. Il conçut ce monument mesurant 50 mètres de hauteur et 45 mètres de largeur. Les fondations exigèrent deux années de chantier. Lors des premières défaites (Campagne de Russie en 1812), la construction fut interrompue, puis abandonnée sous la Restauration puis finalement reprise et achevée entre 1832 et 1836, sous Louis-Philippe Ier. Les architectes Goust puis Huyot prirent la relève sous la direction de Héricart de Thury. L'Arc de triomphe de l'Étoile est inauguré le 29 juillet 1836 pour le sixième anniversaire des Trois Glorieuses. Au départ avait été prévue une grande revue militaire en présence de Louis-Philippe. Mais, alors que celui-ci vient d'être visé par un nouvel attentat le 25 juin, le président du Conseil, Adolphe Thiers, convainc le roi de s'abstenir. La revue militaire est décommandée et remplacée par un grand banquet offert par le roi à 300 invités choisis, tandis que le monument est inauguré en catimini par Thiers, à sept heures du matin. Il fait partie maintenant des monuments nationaux à forte connotation historique. À ses pieds se trouve la tombe du Soldat inconnu de la Première Guerre mondiale. La flamme éternelle qu’il abrite, la première depuis l’extinction de la flamme des Vestales en 391, commémore son souvenir et ne s’éteint jamais : elle est ravivée chaque soir à 18h30 par des associations d'anciens combattants ou de victimes de guerre. Depuis 1923, année de l'allumage de la flamme qui veille sur la tombe du Soldat Inconnu, ce geste de ravivage symbolique a été accompli chaque soir, même le 14 juin 1940, jour où l'armée allemande est entrée dans Paris et défilait sur la place de l'Étoile : ce jour là, le ravivage a eu lieu devant les officiers allemands qui ont autorisé la cérémonie. L'association La Flamme sous l'Arc de Triomphe, qui regroupe 41 membres issus du monde combattant et victimes de guerre, organise les cérémonies de ravivage ainsi que les dépôts de gerbes par les personnalités françaises et étrangères : il y a chaque jour un ou plusieurs membres du Comité de la Flamme sous l'Arc de Triomphe pour accueillir les associations qui viennent tour à tour raviver la Flamme du Souvenir.

Détails des sculptures


- Les quatre plus importants groupes sculptés sont : :
- Le Départ de 1792 (dit La Marseillaise), par François Rude :
- Le Triomphe de 1810, par Jean-Pierre Cortot :
- La Résistance de 1814, par Antoine Etex :
- La Paix de 1815, par Antoine Etex Image:Le bas relief de la marseillaise.jpg|Le Départ de 1792'La Marseillaise Image:Le base relief du triomphe de 1810-2.jpg|Le Triomphe de 1810 Image:Arc de triomphe - La Resistance.jpg|La Résistance de 1814 Image:La-paix-sur l'arc.jpg|La Paix de 1815
- Six bas-reliefs sont gravés sur les quatre faces de l'arc et retracent des scènes de la révolution et de l'Empire. Ils se situent au dessus des 4 groupes ainsi que sur les cotés de l'arc : :
- Les funérailles du général Marceau le 20 septembre 1796, par P. H. Lamaire (face SUD droite), :
- La bataille d'Aboukir le 25 juillet 1799, par Seurre aîné (face SUD gauche), :
- La bataille de Jemmappes le 6 novembre 1792, par Marochetti (face EST), :
- Le passage du pont d'Arcole le 15 novembre 1796, par J. J. Feuchère (face NORD droite), :
- La prise d'Alexandrie le 3 juillet 1798, par J. E. Chaponniere (face NORD gauche), :
- La bataille d'Austerlitz le 2 décembre 1805, par J. F. T. Gechter (face OUEST), Image:Bas_Relief_mort_du_général_marceau.jpg|Les funérailles du général Marceau le 20 septembre 1796 Image:Bas_Relief_Bataille_d'Aboukir.jpg|La bataille d'Aboukir le 25 juillet 1799 Image:Bas-Relief Jemmapes.jpg|La bataille de Jemmappes le 6 novembre 1792 Image:Paris Arc de Triomphe 05.jpg|Le passage du pont d'Arcole le 15 novembre 1796 Image:Paris Arc de Triomphe 04.jpg|La prise d'Alexandrie le 3 juillet 1798 Image:Bas-Relief Austerlitz.jpg|La bataille d'Austerlitz le 2 décembre 1805
- L'attique est orné de 30 boucliers quinconcés par des glaives dressés. Sur les boucliers sont gravés le noms de grandes batailles de la révolution et de l'Empire : : VALMY, JEMMAPES, FLEURUS, MONTENOTTE, LODI, CASTIGLIONE, RIVOLI, ARCOLE, PYRAMIDES, ABOUKIR, ALKMAER, ZURICH, HELIOPOLIS, MARENGO, HOHENLINDEN, ULM, AUSTERLITZ, IENA, FRIEDLAND, SOMOSIERRA, ESSLING, WAGRAM, MOSCOWA, LUTZEN, BAUTZEN, DRESDE, HANAU, MONTMIRAIL, MONTEREAU et LIGNY. Batailles gravées sur les boucliers de l'attique (noter les détails caligraphiques)
- Le bas-relief de la frise du grand entablement tourne sur les quatre faces de l'édifice. Il représente : :
- Le départ des armées, par Brun, G. Jacquot et Laité. Sur cette frise on peu y voir la représentation de plusieures personnalités de la révolution et de l'Empire. De gauche à droite, on y distingue, Chenier, Moitte, Roland, Me Roland, Penthièvre, Marceau, Hoche, Soult, Carnot, Cambronne, Joubert, Latour d'Auvergne, Championnet, Jourdan, Beurnonville, Lafayette, Sieyes, Duc d'Orléans, Bailly, Duc de Bourbon, Talleyrand, Mirabeau, Custine, Foy, Desaix, Duc de Chartres, Masséna, Kléber, Houchard, Kellermann, Daboville, Lefebvre, Augereau, Gouvion St Cyr, Eugène et Joséphine de Beauharnais, David, Gossec, Rouget de l'Isle. :
- Le retour des armées, par L. D. Caillouette, F. Rude et Seurre aîné Image:Defaut.svg|Le départ des armées Image:Defaut.svg|Le retour des armées
- Les grandes arcades sont réhaussées de figures allégoriques représentant des personnages de la mythologie romaine (par J. Pradier). Image:Paris Arc de Triomphe 06.jpg|figure allégorique Image:Paris Arc de Triomphe 07B.jpg|figure allégorique Image:Figure_allégorique_2_grande_arche.jpg|figure allégorique Image:Figure_allégorique_1_grande_arche.jpg|figure allégorique
- Sur les faces intérieures des piliers des grandes arcades, le
noms des grandes batailles de la Révolution et de l'Empire sont gravées. 250px Batailles gravées sous les grandes arcades (noter les séparateurs)
- Les petites arcades sont réhaussées de figures allégoriques représentant l'infanterie (par Bra), la cavalerie (par Valois), l'artillerie (par Debay) et la marine (par Emile Seurre). Image:Figure_allégorique_Infanterie.jpg|Figure allégorique représentant l'Infanterie Image:Figure_allégorique_Cavalerie.jpg|Figure allégorique représentant la Cavalerie Image:Figure_allégorique_artillerie.jpg|Figure allégorique représentant l'Artillerie Image:Figure_allégorique_Marine.jpg|Figure allégorique représentant la Marine
- Sur les faces intérieures des petites arcades sont gravés les
'noms des personnalités de la Révolution et de l'Empire
. Les noms de ceux qui moururent au combat sont soulignés. Image:Diadalív 2.jpg|Pilier NORD Image:Diadalív 7.jpg|Pilier SUD Image:Diadalív 3.jpg|Pilier EST Image:Diadalív 6.jpg|Pilier OUEST
- Quatre bas-reliefs se situent au dessus du noms des personnalités de la Révolution et de l'Empire. Ils portent le nom de batailles célèbres de la révolution et de l'Empire : :
- Attributs des victoires du NordNORD, par Bosio. La scène indique les batailles d'AUSTERLITZ, d'IENA, de FRIEDLAND, d'ULM, de WAGRAM et d'EYLAU. :
- Attributs des victoires du SUD, par Gérard. La scène indique les batailles de MARENGO, de RIVOLI, d'ARCOLE et de LODI. :
- Attributs des victoires de l'EST, par Valcher. La scène indique les batailles d'ALEXANDRIE, de PYRAMIDE, d'ABOUKIR et d'HÉLIOPOLIS. :
- Attributs des victoires de l'OUEST, par J. J. Espercieux. La scène indique les batailles de JEMMAPES et de FLEURUS. Image:Frise pilier nord.jpg|
Attributs des victoires du NORD Image:Bas relief pilier sud.jpg|Attributs des victoires du SUD Image:Frise pilier est.jpg|Attributs des victoires de l'EST Image:Bas_Relief_Attributs_des_armées_de_l'ouest.jpg|Attributs des victoires de l'OUEST
- Sous l'arc, à même le sol, se trouve la tombe du soldat inconnu. Sur la tombe on peu lire : ICIREPOSEUN SOLDATFRANCAISMORTPOUR LA PATRIE1914 . 1918 250px
La tombe du soldat inconnu''

Anecdotes

- Durant le transfert des cendres de Napoléon, le 15 décembre 1840, le cortège passa sous l'arc de Triomphe.
- Le corps de Victor Hugo est veillé sous l'arc la nuit du 22 mai 1885, avant d'être enterré au Panthéon.
- Deux fois par an (aux alentours du 10 mai et du ), le Soleil se couche dans l'axe des Champs-Élysées. Pour une personne située sur les Champs-Élysées, le disque solaire est ainsi visible quelques minutes sous l'arche de l'arc de Triomphe. Le 10 mai 1994, le phénomène s'est accompagné d'une éclipse partielle de Soleil, observée par près de 200.000 personnes. À noter qu'en sens opposé vu de la Porte Maillot, le Soleil se lève 2 fois par an dans l'arc de Triomphe, aux alentours du 7 février et du 4 novembre.

Voir aussi

===
Sujets connexes
Adam Philippe de Custine   Adolphe Thiers   André Masséna   Arc de Triomphe (timbre)   Arc de triomphe   Arcade (architecture)   Artillerie   Attentats contre Louis-Philippe Ier   Attique (architecture)   Augustin Gabriel d'Aboville   Avenue de Wagram   Avenue de la Grande-Armée   Avenue des Champs-Élysées   Barthélemy Catherine Joubert   Bas-relief   Bataille d'Aboukir (1799)   Bataille d'Austerlitz   Bataille d'Essling   Bataille d'Eylau   Bataille d'Héliopolis   Bataille d'Iéna   Bataille d'Ulm   Bataille de Alkmaar   Bataille de Bautzen   Bataille de Castiglione   Bataille de Dresde   Bataille de Fleurus (1794)   Bataille de Friedland   Bataille de Hanau   Bataille de Hohenlinden   Bataille de Jemappes   Bataille de Ligny   Bataille de Lützen (1813)   Bataille de Marengo   Bataille de Montenotte   Bataille de Montereau   Bataille de Montmirail   Bataille de Rivoli   Bataille de Somosierra   Bataille de Valmy   Bataille de Wagram   Bataille de la Moskowa   Bataille des Pyramides   Bataille du pont d'Arcole   Bataille du pont de Lodi   Batailles gravées sous l'Arc de Triomphe de l'Étoile   Bernard Seurre   Bouclier (arme)   Campagne de Russie (1812)   Cavalerie   Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord   Charles Pierre François Augereau   Charles Émile Seurre   Claude Joseph Rouget de Lisle   Deuxième bataille de Zurich   Emmanuel-Joseph Sieyès   Entablement   Est   Eugène de Beauharnais   Flamme éternelle   François-Joseph Gossec   François Christophe Kellermann   François Joseph Bosio   François Joseph Lefebvre   François Rude   François Séverin Marceau   Frise (architecture)   Georges Eugène Haussmann   Georges Jacquot   Glaive   Honoré Gabriel Riqueti de Mirabeau   Infanterie   Jacques Louis David   James Pradier   Jean-Baptiste Jourdan   Jean-Baptiste Kléber   Jean-François-Théodore Gechter   Jean-François-Thérèse Chalgrin   Jean-Marie Roland de La Platière   Jean-Nicolas Huyot   Jean-Pierre Cortot   Jean Guillaume Moitte   Jean Nicolas Houchard   Jean Étienne Vachier Championnet   Joséphine de Beauharnais   La Fayette   La Marseillaise   Laurent de Gouvion-Saint-Cyr   Lazare Hoche   Lazare Nicolas Marguerite Carnot   Louis-Philippe Ier   Louis Charles Antoine Desaix   Manon Roland   Marie-Joseph Chénier   Marine   Maximilien Sébastien Foy   Musée du Louvre   Napoléon Ier   Nicolas Jean-de-Dieu Soult   Noms gravés sous l'Arc de Triomphe de l'Étoile   Nord   Ouest   Panthéon de Paris   Paris   Pierre Cambronne   Pierre Riel de Beurnonville   Place Charles-de-Gaulle   Place de la Bastille   Place de la Concorde   Première Guerre mondiale   Président du Conseil   Quinconce   Restauration française   Rond-point   Seine (département)   Soleil   Sud   Théophile Bra   Théophile Malo Corret de La Tour d'Auvergne   Timbre postal   Tombe du Soldat inconnu (France)   Trois Glorieuses   Tétrapyle   Victor Hugo  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^