Villepreux

Infos
Villepreux est une commune française, située dans le département des Yvelines et la région Île-de-France. Ses habitants sont appelés les Villepreusiens. L'église Saint-Germain au cœur du vieux village, façade ouest
Villepreux

Villepreux est une commune française, située dans le département des Yvelines et la région Île-de-France. Ses habitants sont appelés les Villepreusiens. L'église Saint-Germain au cœur du vieux village, façade ouest

Géographie

La commune de Villepreux se trouve à environ douze km de Versailles, dans la plaine de Versailles, pratiquement dans l'axe de la perspective du Grand Canal. Le territoire communal, au relief peu accentué, est marqué dans sa partie nord par la dépression de la vallée du ru de Gally, et de ses affluents, le ru de l'Oisemont et le ru de l'Arcy. Le territoire communal est encore essentiellement rural. L'urbanisation, environ 15 % de la superficie, s'étant développée dans la partie sud, en proximité des Clayes-sous-Bois dans le secteur desservi par la voie ferrée venant de Paris et Versailles. Les communes limitrophes sont Saint-Nom-la-Bretèche au nord, Noisy-le-Roi au nord-est sur environ 800 m., Rennemoulin à l'est, Fontenay-le-Fleury au sud-est, Bois-d'Arcy au sud, Les Clayes-sous-Bois au sud-ouest et Chavenay au nord-ouest. Villepreux, c'est d'abord un cœur de village historique établi autour du château du construit par la famille Francini et appartenant de nos jours à la famille des comtes de Saint- C'est ensuite, plus au sud, vers la gare SNCF, une succession de maisons des années 1970, la plupart mitoyennes, réhabilitées par de nouvelles générations de propriétaires. C'est aussi, à l'ouest, un nouveau pôle appelé Trianon, près du quartier de la Pointe-à-l'Ange, aménagé en pavillons-immeubles de qualité en bordure des champs, à la limite du territoire communal de Chavenay. C'est également le quartier du Val Joyeux, un lotissement de 400 pavillons, datant de l'après-guerre, ainsi qu'une petite résidence plus récente de pavillons et d'appartements en lisière de la forêt de Bois d'Arcy. Villepreux reste une commune de taille moyenne dotée d'une quantité suffisante d'écoles maternelles et primaires, de son propre collège et d'un lycée. Le fait que le centre-ville se soit déplacé du vieux village vers les quartiers nouveaux accentue l'absence d'un véritable cœur de ville, de type zone piétonnière et laisse l'impression d'une ville de type dortoir. La commune est desservie par deux axes routiers principaux, la route départementale 11 d'orientation est-ouest qui relie Saint-Cyr-l'École à Septeuil et traverse la commune dans sa limite sud, pratiquement parallèlement à la voie ferrée, et la route départementale 98 d'orientation nord-sud, venant de Saint-Germain-en-Laye. La desserte ferroviaire est assurée par la gare de Villepreux - Les Clayes, située sur la commune des Clayes-sous-Bois, sur la ligne Paris-Granville et qui donne accès en 30 minutes à Paris-Montparnasse. Cette ligne SNCF coupe quasiment en deux la ville en isolant le quartier du Val Joyeux qui se retrouve ainsi plus lié aux Clayes-sous-Bois qu'à Villepreux même. La commune est traversée dans sa partie sud-est (Val Joyeux) par l'aqueduc de l'Avre.

Histoire

Blason : Écartelé, au premier et au quatrième de gueules aux trois besants d'argent, au deuxième et troisième d'or aux deux masses d'armes de sable passées en sautoir, liées de gueules L’origine de Villepreux est très ancienne. Parmi les nombreuses étymologies du nom même de « Villepreux », retenons celle, gallo-romaine, de villa pirorum, surnom d’une « villa » ou grande ferme entourée de poiriers. Dans un livre édité en 1993 par les éditions Léon Puthon, tiré à 2 500 exemplaires, et intitulé Villepreux - un siècle d'images, on trouve une autre étymologie, peut-être moins flatteuse, mais associant fortement Villepreux à la notion de « ferme » : villa porcorum (domaine des porcs). Citons aussi, toujours tiré de la même source, villaperour - villaperor, villapereur (des lépreux). Villepreux en effet aurait été au une ville de lépreux avec une maladrerie, située près du domaine dit de Grand'Maisons, au lieu-dit Saint-Vincent. La première mention écrite de Villepreux remonte à une charte de Charles-le-Chauve datée de 856. Ce qui n’exclut pas l’existence d’habitants avant cette époque comme l’atteste la découverte d’un cimetière mérovingien en haut de la pépinière de l’école d’horticulture Le Nôtre, à la fin du (aujourd’hui Centre de formation professionnelle).

Patrimoine

La façade sud de l'église Saint-Germain et le porche d'entrée L'église Saint-Vincent-de-Paul au cœur du nouveau village
-L'église Saint-Germain
-Le château de Grand'Maisons, classé monument historique, construit à partir de 1720 pour la famille Francini, créateurs des jeux d’eau de Saint-Germain-en-Laye, Fontainebleau et Versailles ; il fut achevé au .
-Le château de Villepreux, construit en 1885 par Georges Nagelmackers, directeur de la Compagnie internationale des wagons-lits, en lieu et place d'un ancien château du ayant appartenu à la famille Gondi.
-La ferme de Grand'Maisons, aujourd'hui centre de séminaires
-La maison Saint-Vincent dans le vieux village, ancienne demeure à encorbellement et colombages, inscrite à l’inventaire complémentaire des Monuments historiques, fut la deuxième maison des Filles de la Charité, fondée par Saint-Vincent de Paul et est aujourd'hui un lieu d'expositions, d'animations et de rencontres.
-L'église Saint-Vincent-de-Paul dont le décor de façade est dû à Robert Lesbounit
-Les statuettes de la rue Pierre Curie : au dessus de l'ancienne boulangerie, la statuette de Saint-Honoré, patron des boulangers et, en face, celles de Saints Côme et Damien, martyrs décapités à Tyr, patrons de pharmaciens.
-Robert Lesbounit a aussi laissé dans les années soixantes d'autres sur certains batiments ou carrefours publics un peu partout dans les quartiers de l'époque (Haie Bergerie, Marché, ...)

Économie

- Ville à dominante résidentielle
- Agriculture (grande culture céréalière)

Culture

-L'Orme à la blonde, situé à proximité immédiate de l'hôtel de ville, était un arbre sous lequel le roi , nous dit-on, rencontrait une de ses maîtresses, une jeune femme blonde.

Jumelage

Personnalités liées à la commune

-Saint Vincent de Paul fut précepteur dans la famille d'Emmanuel de Gondi dans l'ancien château de Villepreux et habita à Villepreux (1607-1617 ?).
-Emmanuel de Gondi
-La famille des Francini, créateurs des jeux d’eau de Saint-Germain-en-Laye, Fontainebleau et Versailles
-Georges Nagelmackers, créateur de la Compagnie internationale des wagons-lits fit construire le nouveau château de Villepreux ; il y est décédé en 1905.
-Robert Lesbounit (1904-1989), peintre et sculpteur.
-Stanislas Brunet, professionnel de l'animation, a passé son enfance à Villepreux.

Voir aussi

===
Sujets connexes
Animation   Aqueduc de l'Avre   Arrondissement de Saint-Germain-en-Laye   Bois-d'Arcy   Canton de Saint-Nom-la-Bretèche   Chavenay   Communes des Yvelines   Fontenay-le-Fleury   France   Gare de Villepreux - Les Clayes   Gentilé   Georges Nagelmackers   Gondi (famille)   Google Maps   Honoré d'Amiens   Institut géographique national (France)   Les Clayes-sous-Bois   Lotissement   Monument historique (France)   Noisy-le-Roi   Plaine de Versailles   Rennemoulin   Route départementale 11 (Yvelines)   Route départementale 98 (Yvelines)   Ru de Gally   Saint-Cyr-l'École   Saint-Germain-en-Laye   Saint-Nom-la-Bretèche   Septeuil   Société nationale des chemins de fer français   Stanislas Brunet   Tyr   Villepreux   Vincent de Paul   Yvelines  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^