Laurent Blanc

Infos
Laurent Blanc est un ancien footballeur français, né le 19 novembre 1965 à Alès (Gard). Il est depuis le 8 juin 2007 l'entraîneur des Girondins de Bordeaux, succédant au brésilien Raymundo Ricardo Gomes. Il fait partie de la défense de fer de l'Équipe de France championne du monde en 1998 et championne d'Europe en 2000. Ses qualités défensives, sa vision du jeu et son flegme l'ont fait surnommer « le Président » par ses supporters.
Laurent Blanc

Laurent Blanc est un ancien footballeur français, né le 19 novembre 1965 à Alès (Gard). Il est depuis le 8 juin 2007 l'entraîneur des Girondins de Bordeaux, succédant au brésilien Raymundo Ricardo Gomes. Il fait partie de la défense de fer de l'Équipe de France championne du monde en 1998 et championne d'Europe en 2000. Ses qualités défensives, sa vision du jeu et son flegme l'ont fait surnommer « le Président » par ses supporters.

Biographie

Début de carrière

Après un stage de formation à Montpellier, Laurent Blanc débute sa carrière professionnelle en 1983. Doté d'une excellente technique individuelle et d'une remarquable vision du jeu, il occupe un poste de milieu de terrain offensif. Il est de l'aventure montpelliéraine qui aboutit à la montée en première division en 1987. Ce n'est qu'au bout de quelques années (sur les conseils de Michel Mézy notamment) que Laurent Blanc redescend en défense centrale, poste auquel le prédispose son physique (1 m 92 pour 84 kg) et surtout son calme imperturbable qui rassure toute l'équipe. S'adaptant parfaitement au championnat de France de première division, il a un tel rayonnement dans son équipe qu'il inscrit de nombreux buts (sur penalty ou de la tête). En effet, de 1987 à 1991, il inscrira toujours plus de 12 buts par saison! Cette épopée est couronnée par une coupe de France remportée en 1990.

Jusqu'au doublé avec l'AJA

En 1991, il tente une première expérience en Italie, à Naples. Défenseur très porté vers le but adverse, Laurent Blanc peine à se faire aux rigoureuses exigences tactiques du football italien. À l'issue d'une saison peu concluante, il revient en France, à Nîmes, puis à l'AS Saint-Étienne, de 1993 à 1995 où il retrouve toute son efficacité défensive et offensive (13 buts la dernière année). Malheureusement en pure perte car les Verts sombrent en fin fond de classement, ne devant leur maintien qu'à la décision de la Ligue de ne pas faire remonter l'OM, à cause de finances trop précaires. L'AJ Auxerre le recrute en 1995. Guy Roux souhaitait trouver un successeur à l'international néerlandais Frank Verlaat, mais aussi relancer le joueur, comme auparavant l'international belge Enzo Scifo (de 1989 à 1991) et l'international français Alain Roche (de 1990 à 1992). Mission accomplie : certes, il se blesse rapidement mais revient après la trêve hivernal fin 95 et réalise la saison parfaite en remportant un fabuleux doublé coupe/championnat.

L'épisode FC Barcelone

En cette fin de saison 1996, Laurent Blanc est convoité par de nombreux clubs européens prestigieux, et c'est finalement le FC Barcelone qui emporte la signature du libéro de l'Équipe de France. Sa deuxième tentative étrangère ne s'avère pas aussi concluante que prévue. Recruté par Johan Cruyff, l'entraîneur néerlandais est remercié le jour même de la signature du contrat ! Il remporte fin Août la Supercoupe d'Espagne face à l'Atletico Madrid, mais une blessure perturbe ses débuts en Liga sous le maillot blaugrana. Il parvient tout de même rapidement a décrocher une place de titulaire au sein de la défense catalane. La seconde partie de saison est plus délicate avec un carton rouge en 1/4 de finales de Coupe des Coupes, puis une blessure contre Extremadure qui le prive du classico contre le Real Madrid et de la finale de la Coupe des Coupes qui oppose le Barça au PSG. Malgré 28 matchs de championnat, 5 matchs européens et 4 matchs de coupe, Laurent Blanc n'est pas le titulaire indiscutable qu'il doit être à 1 an de la Coupe du Monde et décide de quitter le club.

La naissance du Président

Il revient une fois de plus en France en 1997, à l'OM, convaincu par Rolland Courbis. À l'OM il transfigure l'équipe (en perte de confiance) et la propulse dès sa première année en 4 position. La même saison, il rayonne de tout son savoir faire et marque 11 buts (coups francs, penalties, têtes...) étonnant pour un défenseur...C'est là qu'il gagnera son surnom de « Président », titre suprême en France. Il marquera 2 buts "seulement" en 1998-1999 mais il aura été de toute façon impérial en défense. En 1999, après la conquête de la Coupe du monde et la finale perdue avec l'OM en Coupe UEFA, il est contraint au départ car Rolland Courbis supporterait mal que son capitaine ait plus d'influence que lui auprès des dirigeants et supporters olympiens (théorie à vérifier toutefois, car aucun des protagonistes n'a pu donner de version des faits réellement convaincante). Il repart une nouvelle fois à l'étranger. L'Inter Milan embauche alors un des meilleurs libéros, sinon le meilleur, de l'époque. Pendant ce temps l'OM sombrera au classement, terminant deux fois de rang 15 du championnat... En 2001, c'est Manchester United qui le recrute pour construire la meilleure équipe d'Europe, avec notamment Fabien Barthez dans les buts. Il prend sa retraite en 2003, après avoir passé sa dernière année professionnelle à essuyer le banc des remplaçants.

L'Équipe de France

Laurent Blanc est pratiquement né avec un maillot bleu sur les épaules. Avec les Espoirs (parmi lesquels on retrouve notamment Éric Cantona), il est champion d’Europe en 1988. L'année suivante, il fête sa première sélection en équipe de France A, le 7 février 1989, où il joue aux côtés de Jean-Pierre Papin et Éric Cantona. Malheureusement, cette équipe ne participera pas aux Coupes du monde de 1990 et 1994 car elle échouera dans la douleur à chaque qualification et passera complètement à côté de son Euro 1992, compétition dont elle faisait pourtant figure de favori. À l'issue du fiasco des éliminatoires pour la Coupe du monde de football 1994, Blanc, peu épargné par les critiques, annonce qu'il renonce désormais à l'équipe de France. L'une des priorités d'Aimé Jacquet, le nouveau sélectionneur national, sera d'ailleurs de faire revenir Blanc sur cette décision. Blanc deviendra ainsi l'un des joueurs les plus importants des Bleus de Jacquet, que ce soit sur et en dehors du terrain. Il participe ainsi à l'Euro 1996 en Angleterre où la France échoue en demi-finale contre la République Tchèque. Il s'agit de la naissance de la grande équipe qui sera championne du monde deux ans plus tard. Exemplaire durant la Coupe du monde 1998, décisif (en huitièmes de finale face au Paraguay il inscrit le but de la qualification en prolongation à la suite d'un centre de Pirès, il est pourtant absent de la finale en raison d'un carton rouge reçu en demi-finale suite à une simulation du joueur croate Slaven Bilic. Cette sanction sera une des grandes déceptions de sa carrière et sera vécue par les supporters et ses équipiers comme une injustice. Laurent Blanc est en effet connu pour son fair-play et sa droiture. Parmi les images fortes de la Coupe du monde 1998, en France, il en est une qui reste gravée dans les esprits des supporters français : lorsque Laurent Blanc, avant chaque match, embrasse le crâne rasé de Fabien Barthez. Ce geste rituel, attendu par tous au fur et à mesure de l'avancée de la compétition, deviendra emblématique. Après la victoire de 1998, il participe également à la victoire à l'Euro 2000. Parfois critiqué lors des matchs de qualifications où l'on stigmatisera son âge et son manque de vitesse, il est encore une fois magistral et impressionnant en défense centrale lors de la phase finale en Belgique et aux Pays-Bas et il ne laisse pas échapper le titre. À l'issue du tournoi, il annoncera sa retraite internationale, comme son capitaine Didier Deschamps. En équipe de France, lorsque ces 5 joueurs jouaient ensemble sur le terrain : Fabien Barthez, Lilian Thuram, Laurent Blanc, Marcel Desailly et Bixente Lizarazu l'équipe de France n'a jamais perdu.

Carrière (joueur)

Clubs

- 1981 - 1991 :
- 1991 - 1992 :
- 1992 - 1993 :
- 1993 - 1995 :
- 1995 - 1996 :
- 1996 - 1997 :
- 1997 - 1999 :
- 1999 - 2001 :
- 2001 - 2003 :

Équipe nationale

-Champion d'Europe Espoirs 1988
- 97 sélections en Équipe de France A - 4 fois capitaine - 16 buts - 1 but contre son camp
- Premier match en équipe de France : 7 février 1989, Eire-France (0-0)
- Premier but en équipe de France : 18 novembre 1989, France-Chypre (2-0) (75)
- A participé aux Championnats d'Europe des nations de 1992 et de 1996
- Champion du monde 1998
- Champion d'Europe des nations 2000
- Tournois Hassan II 1998, 2000
- Coupe Kirin 1994
- Demi-finaliste du Championnat d'Europe de football 1996

Palmarès

-1987 - Champion de France de division 2 (Montpellier)
-1988 - Champion d'Europe Espoirs (France)
-1990 - Vainqueur de la Coupe de France (Montpellier)
-1996 - Vainqueur de la Coupe de France (Auxerre)
-1996 - Champion de France de Division 1 (Auxerre)
-1996 - Vainqueur de la Supercoupe d'Espagne (FC Barcelone)
-1997 - Vainqueur de la Coupe des Coupes (FC Barcelone)
-1997 - Vainqueur de la Coupe du Roi (FC Barcelone)
-1998 - Champion du Monde (France)
-1999 - Finaliste de la Coupe UEFA (Marseille)
-2000 - Champion d'Europe des Nations (France)
-2000 - Finale de la Coupe d'Italie (Milan)
-2003 - Champion d'Angleterre (Manchester United: aussi finaliste de coupe de League et 1/2 finaliste de C1 avec ce club))
-(Divers saisonnier: tournoi de Paris (1988 - Montpellier), Santiago Bernabéu (2001 - Milan).)

Distinction personnelles

- Joueur français de l'année: 1990
- Oscar UNFP de DII : 1987
- Capitaine de l'équipe de Montpellier
- Légion d'Honneur
- 4 joueur français du siècle L'Équipe: 2000

Statistiques saison par saison

Carrière (entraîneur)

Il est nommé officiellement entraîneur de l'équipe des Girondins de Bordeaux le 8 juin 2007, en remplacement de Raymundo Ricardo Gomes, parti à l'AS Monaco.

Club (entraîneur)

2007- .... :

Voir aussi

Références

---- Catégorie:Footballeur français Catégorie:Joueur du Montpellier Hérault Sport Club Catégorie:Joueur du Nîmes Olympique Catégorie:Joueur de l'AS Saint-Etienne Catégorie:Joueur de l'AJ Auxerre Catégorie:Joueur du FC Barcelone Catégorie:Joueur de l'Olympique de Marseille Catégorie:Joueur de l'Inter Milan Catégorie:Joueur du Manchester United FC Catégorie:Naissance en 1965 Catégorie:Entraîneur du Football Club des Girondins de Bordeaux Catégorie:Vainqueur de la Coupe du monde de football Catégorie:Joueur vainqueur de l'Euro de football ar:لوران بلان be:Ларан Блан de:Laurent Blanc en:Laurent Blanc es:Laurent Blanc fa:لوران بلان fi:Laurent Blanc he:לורן בלאן id:Laurent Blanc it:Laurent Blanc ja:ローラン・ブラン nl:Laurent Blanc no:Laurent Blanc pl:Laurent Blanc pt:Laurent Blanc sk:Laurent Blanc sv:Laurent Blanc zh:羅倫特·白蘭斯
Sujets connexes
Aimé Jacquet   Alain Roche   Alès   Angleterre   Association sportive de Saint-Étienne Loire   Belgique   Bixente Lizarazu   Championnat d'Europe de football 1992   Championnat d'Europe de football 1996   Championnat d'Europe de football 2000   Championnat de France de football   Coupe Kirin   Coupe UEFA   Coupe de France de football   Didier Deschamps   FC Barcelone   Fabien Barthez   Frank Verlaat   Français   Gard   Inter Milan   Italie   Jean-Philippe Durand   Jean-Pierre Papin   Lilian Thuram   Manchester United Football Club   Marcel Desailly   Michel Mézy   Montpellier Hérault Sport Club   Naples   Nîmes Olympique   Olympique de Marseille   Pays-Bas   Raymundo Ricardo Gomes   Real Madrid   Robert Pirès   Rolland Courbis   Tournoi de Paris de football  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^