Premier espace colonial français

Infos
Empire colonial français : carte indiquant le Premier espace colonial français (en bleu clair) et le Second espace colonial français (en bleu foncé). Le Premier espace colonial français est l'espace colonial issu des conquêtes monarchiques. Les désignations suivantes lui correspondent : « premier empire colonial », « empire royal », « empire monarchique » car il a été créé majoritairement par des régimes monarchiques (Ancien Régime, Premier E
Premier espace colonial français

Empire colonial français : carte indiquant le Premier espace colonial français (en bleu clair) et le Second espace colonial français (en bleu foncé). Le Premier espace colonial français est l'espace colonial issu des conquêtes monarchiques. Les désignations suivantes lui correspondent : « premier empire colonial », « empire royal », « empire monarchique » car il a été créé majoritairement par des régimes monarchiques (Ancien Régime, Premier Empire), « empire colonial français moderne » (datant de l'époque moderne).

Débuts (XV et XVI siècles)

Le mouvement de colonisation français est lent à démarrer du fait du traité de Tordesillas, que conteste François Ier qui lance ainsi l'aventure coloniale française. On peut citer :
- Au XV siècle Jean de Béthencourt aux Canaries ;
- Jacques Cartier puis Jean-François de la Rocque de Roberval sont engagés par François I au XVI siècle (1534, 1535-1536, 1542). La France explore le Canada (Nouvelle-France), mais sans encore s'y établir durablement ;
- Laudonnière et Ribaut en Floride ;
- Nicolas Durand de Villegagnon au Brésil. Voir pour cela les différents ouvrages de Lestringuant.

XVII siècle

- 1604 : Pierre Du Gua de Monts et Samuel de Champlain fondent la colonie de Port-Royal en Acadie (Nouvelle-Écosse actuelle).
- 1608 : Champlain fonde l'établissement de Kébec qui deviendra plus tard la ville de Québec, capitale administrative de la Nouvelle-France.
- 1634 : Le Sieur de Laviolette fonde le poste des Trois-Rivières (Nouvelle-France).
- 1635 : La compagnie des îles d'Amériques occupe la Guadeloupe ainsi que la Martinique.
- 1642 : Paul Chomedey de Maisonneuve, à la tête d'un petit groupe d'engagés et de dévôts à la solde de la Compagnie de Notre-Dame de Montréal, fonde Ville-Marie (future Montréal) sur l'actuelle île de Montréal (Nouvelle-France). La Compagnie de l'Orient fonde Fort-Dauphin (actuelle Toalagnaro) à Madagascar.
-1659 : Saint-Louis (au Sénégal) est fondée.
-1664 : Colbert crée la Compagnie des Indes occidentales ainsi que la Compagnie des Indes orientales.
-1668 : création d'un comptoir en Inde à Sûrat (Gujarat).
-1674 : abandon de Madagascar et installation sur l'île Bourbon (actuelle île de la Réunion) ainsi que sur l'île de France (île Maurice actuelle).
-1682 : Cavelier de la Salle prend possession officiellement de la Louisiane (Nouvelle-France) au nom de Louis XIV.

XVIII siècle

-1701 : Pondichéry, chef-lieu des établissements français en Inde : Yanaon, Masulipatnam et Chandernagor.
-1713 : Traités d'Utrecht : La France cède Terre-Neuve, l'Acadie ainsi que la baie d'Hudson à la Grande-Bretagne.
-1719 : La Nouvelle-Orléans est occupée.
-De 1741 à 1759 : Joseph François Dupleix conquiert le Dekkan (en Inde) qui sera finalement cédé à la Grande-Bretagne.
-1756 : La France prend officiellement possession des Seychelles
-1763 : Traité de Paris : La France perd le Canada, la Louisiane, la Dominique, Saint-Vincent, Tobago, Grenade et le Sénégal ; elle conserve cinq comptoirs en Inde (Pondichéry, Chandernagor, Yanaon, Kârikâl et Mahé), Saint-Domingue (île sur laquelle se trouvent actuellement Haïti et la République dominicaine), la Martinique, la Guadeloupe ainsi que les Seychelles et les Mascareignes (île Bourbon et île de France).
-1764 : Échec d'une tentative de peuplement en Guyane.
-1783 : Le Sénégal et Tobago sont rendus à la France. (À vérifier)

XIX siècle

-1800 : L'Espagne rend la Louisiane à la France (traité de San Ildefonso).
-1803 : La Louisiane est vendue aux États-Unis d'Amérique (vente de la Louisiane).
-1804 : La France est chassée de Saint-Domingue par une insurrection d'esclaves.
-1814 : La France cède Tobago, Sainte-Lucie, les Seychelles ainsi que l'île de France (soit l'île Maurice) au Royaume-Uni

Bilan du premier espace colonial français

La France a perdu l'essentiel des colonies de son premier espace colonial lors de la guerre de Sept Ans (notamment l'Inde et la Nouvelle-France). En 1803, Napoléon I vendit la Louisiane aux États-Unis. La France n'avait dès lors plus de vastes territoires coloniaux : elle ne conservait que quelques comptoirs et îles des Antilles ainsi que la Guyane. L'Ancien Régime n'avait pas réussi à faire peupler ces vastes territoires, contrairement au Royaume-Uni. On peut avancer plusieurs causes. Le fait que les Français soient généralement considérés comme un peuple casanier n'est pas satisfaisante. Il faut rappeler que, selon la méthode de colonisation préconisée notamment par Sully et Colbert, ce sont surtout des paysans qui sont partis rejoindre les terres lointaines où les attendaient un seigneur et un prêtre catholique, tout comme en France. Il n'y a donc pas eu de « rêve canadien » comme il y a pu avoir un « rêve américain » pour les exclus religieux du Royaume-Uni. En outre, la France est un pays très tôt malthusien, dès le milieu du XVIIIe siècle et manque donc de candidats à l'immigration. De plus, la France s'était concentrée sur le développement des Antilles et à la culture de la canne à sucre, source de véritable richesse, et dont Saint Domingue produisait 85 % du sucre mondial.
- Guerre de Sept Ans, voir le Traité de Paris (1763).
- Révolution et Premier Empire : la Louisiane est vendu en 1803 par Napoléon I.
- Ce qu'il reste à la France : Antilles, et des comptoirs.

Vers le second espace colonial français

La conquête de l'Algérie en 1830 représentait un premier pas vers un renouveau de l'empire colonial français, mais la conquête coloniale fut surtout le fait de la Troisième République qui permit de prétendre à un second espace colonial français.

Voir aussi

- Empire colonial français
- Liste des colonies françaises
- Déportation des Acadiens

Bibliographie

-Gilles Havard, Cécile Vidal, Histoire de l'Amérique française (monographie)|Histoire de l'Amérique française, Paris, Flammarion, édition revue, 2006, ISBN 208080121X
-Jean Meyer, Jean Tarrade, Annie Rey-Goldzeiguer, Histoire de la France coloniale, tome 1, Paris, Colin, 1991, ISBN 2266070452 Catégorie:Colonisation française Catégorie:Nouvelle-France
Sujets connexes
Acadie   Ancien Régime   Antilles   Baie d'Hudson   Brésil   Canada (Nouvelle-France)   Chandernagor   Colonisation   Comptoir   Conquête de l'Algérie   Dominique (pays)   Déportation des Acadiens   Empire colonial français   Espagne   Floride   France   François Ier de France   Gilles Havard   Grande-Bretagne   Grenade (pays)   Guadeloupe   Guerre de Sept Ans   Gujarat   Guyane   Haïti   Inde   Insurrection   Jacques Cartier   Jean-Baptiste Colbert   Jean Meyer   Jean Ribault   Jean de Béthencourt   Joseph François Dupleix   Kârikâl   La Nouvelle-Orléans   Liste des colonies françaises   Louisiane (Nouvelle-France)   Madagascar   Mahé (Inde)   Martinique   Mascareignes   Montréal   Napoléon Ier   Nicolas Durand de Villegagnon   Nouvelle-France   Nouvelle-Écosse   Paul Chomedey de Maisonneuve   Pondichéry   Port Royal (Nouvelle-Écosse)   Premier Empire   René de Goulaine de Laudonnière   Royaume-Uni   République dominicaine   Révolution française   Saint-Domingue (histoire)   Saint-Vincent (île)   Sainte-Lucie   Samuel de Champlain   Second espace colonial français   Seychelles   Sully (Maximilien de Béthune)   Sénégal   Terre-Neuve   Tobago   Traité de Paris (1763)   Traité de Tordesillas   Traités d'Utrecht (1713)   Trois-Rivières   Troisième République   Vente de la Louisiane   XVIIIe siècle   Yanaon  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^