Jurgis Baltrusaitis

Infos
Jurgis Baltrusaitis, né en 1903 et mort le 25 janvier 1988 est un historien de l'art lituanien d'expression française. " J'ai une seule méthode de travail : aller à la source, chercher les vrais textes, au-delà des articles de synthèse (...) C'est en allant à la source qu'on arrive à une vision exacte des choses " Fils d'un poète symboliste lui aussi dénommé Jurgis Baltrusaitis (1873-1944), Jurgis Baltrusaitis vient à Paris étudier le théâtre mais sa rencon
Jurgis Baltrusaitis

Jurgis Baltrusaitis, né en 1903 et mort le 25 janvier 1988 est un historien de l'art lituanien d'expression française. " J'ai une seule méthode de travail : aller à la source, chercher les vrais textes, au-delà des articles de synthèse (...) C'est en allant à la source qu'on arrive à une vision exacte des choses " Fils d'un poète symboliste lui aussi dénommé Jurgis Baltrusaitis (1873-1944), Jurgis Baltrusaitis vient à Paris étudier le théâtre mais sa rencontre avec Henri Focillon en 1924, alors professeur à la Sorbonne, provoquera sa vocation. La première partie des recherches de Baltrusaitis s'effectuera dans le cadre de l'enseignement de Focillon et dans le cadre de leur amitié. Ce que Baltrusaitis et Focillon apporteront à l'Histoire de l'Art, c'est une meilleure connaissance des caractères originaux de l'art roman et des influences que cet art a subies à travers l'Antiquité gréco-romaine et l'Orient. C'est grâce au formalisme mis en place par Focillon que Baltrusaitis pourra étudier l'art roman à travers des études morphologiques et comparatives très élaborées : " C'est la méthode des confrontations directes des monuments, sans tenir compte du lieu et du temps, qui nous a permis de suivre pas à pas l'évolution des figures et des thèmes où se découvre un système cohérent ". Baltrusaitis est un des historiens de l'art les plus marquants du , capable d'enquêtes poussées et d'observations très pointues : il redécouvre, par exemple, le crâne qui se trouve en anamorphose, un procédé à la mode sous les Tudors, dans le tableau Les Ambassadeurs par Holbein. Il démontrera aussi que de nombreux motifs du Moyen Âge sont des emprunts directs d'étoffes venues de Chine, établissant des ponts inattendus entre des civilisations qui vivaient dans une ignorance mutuelle de l'autre.

Bibliographie

- 1931 : La Stylistique ornementale dans la sculpture romane
- 1934 : Art sumérien, art roman
- 1935 : Gilgamesh
- 1936 : Le Problème de l'ogive et l'Arménie
- 1939 : Cosmogonie chrétienne dans l'art du Moyen Âge
- 1955 : Moyen Âge fantastique
- 1957 : Aberrations
- 1960 : Réveils et prodiges
- 1967 : La Quête d'Isis
- 1978 : Le Miroir, essai sur une légende scientifique, révélations, science fiction Rééditions Chez Flammarion :
-Anamorphoses, Flammarion, 1984
-Formation, déformation, Flammarion, 1986
-Portrait de Jurgis Baltrusaitis, suivi de Art roman, art summérien, Flammarion, 1986

Lien interne

- Anamorphose
- Miroir Catégorie:Historien de l'art Catégorie:Naissance en 1903 Catégorie:Décès en 1988 en:Jurgis Baltrušaitis (son)
Sujets connexes
Anamorphose   Civilisation chinoise   Formalisme   Hans Holbein le Jeune   Henri Focillon   Lituanie   Miroir   Paris   Sorbonne   Théâtre  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^