Guinée

Infos
Carte de Guinée La République de Guinée, parfois appelée Guinée Conakry, est un pays d’Afrique de l'Ouest.
Guinée

Carte de Guinée La République de Guinée, parfois appelée Guinée Conakry, est un pays d’Afrique de l'Ouest.

Géographie

La Guinée se trouve sur la côte atlantique de l’Afrique de l'Ouest et est entourée de la Guinée-Bissau (386 km de frontières), du Sénégal (330 km), du Mali (858 km), de la Côte d'Ivoire (610 km) du Libéria (563 km) et de la Sierra Leone (652 km) et de l'océan Atlantique. On distingue quatre régions géographiques: une zone côtière (la Basse-Guinée ou Guinée maritime), une zone montagneuse (la Moyenne-Guinée ou Fouta Djallon avec pour ville principale Labé), une zone de savane au Nord (la Haute Guinée) et une zone de forêts au Sud-Est (la Guinée forestière). De nombreux fleuves, tels le Niger, le Sénégal, la Gambie trouvent leur source en Guinée, faisant de ce pays "le château d'eau" de l’Afrique de l'Ouest. Ce pays contient d’importantes réserves naturelles de bauxite, de diamants, d'or, de fer et d'uranium. Voir aussi liste de villes de Guinée

Histoire

Époque précoloniale

Les Nalou et les Baga peuplent la région au . Du au , le royaume mandingue, vassal de l'Empire du Ghana, s'établit du haut Sénégal au haut Niger. Ils seront rejoints par les Jalonké d'origine mandée. Au , le légendaire Sundjata Keïta forme un immense empire ayant pour capitale Niani (aujourd'hui petit village guinéen). L'Empire du Mali décline au . Entretemps et jusqu'au , les Peuls apportent l'Islam dans la région. Dans les années 1880, le Mandingue Samory Touré, à la tête d'une armée efficacement organisée et équipée d'armes modernes, prend le contrôle de l'intérieur du pays. Il est l'un des derniers héros de l'histoire pré-coloniale du pays.

Colonisation

La Basse Guinée, la zone cotière fut occupée au préalable par les portugais, qui furent évincés par l'armée francaise, parce que affaiblie par l'occupation de la Guinée Bissau. La Guinée est proclamée colonie française en 1891, indépendamment du Sénégal, auquel elle était précédemment rattachée. Cette nouvelle appellation remplace celle qu'elle portait, jusque- là: les Rivières du Sud. Samory Touré, relayé ensuite par les peuples de la forêt, mène une guerre organisée contre l'occupation française sur la côte et dans les massifs montagneux du sud-est avant d'être vaincu en 1898. La guerre qui oppose les français au Fouta-Djallon, à Popodara, s'achève par la victoire des premiers. L'Almamy Bocar Biro Barry est assassiné près des bords du Bafing, à Kollen sur sa propre demande : une sous-préfecture à cheval entre Nyagara et Dabola. Il a choisi cette option pour ne pas être soumis ou réduit en vassal de la puissance colonisatrice. Ses guerriers s'éparpillent ou préfèrent se donner la mort à ses côtés. Les régions du Haut-Niger sont annexées l'année suivante. En 1901, la Guinée devient une partie intégrante de l'Afrique occidentale française (AOF), administrée par un gouvernorat général.

Indépendance

Lors du référendum de septembre 1958, la Guinée est le seul pays d'Afrique francophone à rejeter la proposition du général de Gaulle concernant l'intégration des colonies de l'AOF au sein d'une Communauté française, ce qui entraîne une rupture immédiate des relations politiques et économiques avec la France. Le pays accède à l'indépendance le 2 octobre de la même année et Ahmed Sékou Touré, qui n'est pas le petit-fils de Samory Touré, en devient le président. Il s'allie à l'Union soviétique et met en place un régime socialiste à parti unique. Après la mort de Touré en 1984, le gouvernement intérimaire est rapidement renversé par Lansana Conté. Il introduit le multipartisme en 1993 et organise des élections, qui l'ont confirmé par deux fois à la présidence, en 1993 et en 1998. En décembre 2003, le chef de l'État, pourtant gravement malade, est réélu avec 95, 6 % des suffrages face à un candidat issu d'un parti allié au président, les autres opposants ayant préféré ne pas participer à un scrutin joué d'avance.

Politique et administration

La Guinée est une république avec comme chef de l'État le président, élu par le peuple pour un mandat de 5 initialement puis de 7 ans depuis la modification de la constitution en 2003, et le premier ministre qui est désigné par le chef de l'État. La fonction de président est occupée par Lansana Conté depuis le 5 avril 1984. Depuis l'instauration du multipartisme en avril 1992, une quarantaine de nouveaux partis ont été reconnus. Le pouvoir législatif est assuré par un parlement composé d'une seule chambre, l'Assemblée nationale, où siègent 114 députés élus par le peuple pour un mandat de 5 ans. Dans les faits, le régime est une dictature militaire déguisée"President Conte’s Party for Unity and Progress (PUP) controls every level of the government as well as substantial patronage networks throughout the military and civil bureaucracy. (...) The cabinet and the military leadership include members of all major ethnic groups in Guinea, but a disproportionate number of senior military officers belong to Conte’s Soussou ethnic group. Politics and parties are largely divided along ethnic lines. The ruling party is more ethnically integrated than opposition parties, which have clear regional and ethnic bases. .

Cour suprême

La plus haute autorité judiciaire est la cour suprême qui dispose de trois chambres:
- une chambre constitutionnelle et administrative
- une chambre judiciaire (civile, pénale et économique)
- une chambre des comptes. Le premier président de la cour suprême est en même temps président de la chambre constitutionnelle et administrative.

Administration nationale

La Guinée est subdivisée en 8 régions, 33 préfectures, 33 communes urbaines (chefs-lieux des préfectures) et 303 communautés rurales de développement. La capitale Conakry est divisée en 5 communes (Kaloum, Dixin, Matam, Ratoma et Matoto).

Démographie

FAO, 2005). Population en milliers d'habitants. Les populations guinéennes ont presque été décimées par la traite commencée au et menée au-delà de 1850, par la conquête coloniale française et les travaux forcés qu'elle a apportés. La deuxième guerre mondiale (1939-1945) a fragilisé la France colonisatrice et poussé celle-ci à abolir finalement les travaux forcés en 1945. Avec cette date commence l´essor démographique, la population doublant tous les 20 ans. La France ne pouvant tenir militairement toutes ces colonies en effervescence nationaliste, celle-ci lâche la Guinée en 1958. L´amélioration du niveau de vie après l´indépendance a augmenté l´espérance de vie. Cependant la misère et la dictature de Sékou Touré ont poussé de nombreux guinéens, notamment des élites, à émigrer vers les pays développés. Le taux de natalité est élevé. Le taux de sida est bien sûr inquiétant (3%) mais reste encore bien inférieur à d´autres pays africains (Afrique du Sud 12%, Mozambique 16%, Zimbabwe 23%). Enfin la population reste très jeune : 44% de moins de 15ans.

Économie

L´économie est essentiellement agricole. La majorité de la population vit de cultures vivrières. Quelques villes concentrent l´essentiel des secteurs secondaire et tertiaire, peu développés. Les impôts rentrent mal. La Guinée est le deuxième producteur mondial de bauxite (brute) après l'Australie, mais avec la corruption, la fuites des capitaux et des cerveaux, la mauvaise gouvernance, et le manque d'infrastructures, le pays a du mal à profiter des bénéfices de l'exportation de la bauxite.

Tourisme

un pays très beau qui présente beaucoup de sites touristiques mais ceux-ci restent encore très naturels suite à un manque de moyens d'exploitation.

Culture


- Ba Cissoko, chanteur et musicien guinéen. Maître de kora.
- Bill de Sam, le pionnier du Rap guinéen
- Mamady Keïta, musicien guinéen, percussionniste et plus particulièrement djembéfola (joueur de djembés) de renommée internationale.
- Mory Kanté, chanteur et musicien guinéen.
- Bembeya Jazz, groupe phare des années 1960 à 70 avec son guitariste Sékou Diabaté.
- Gahité Fofana, cinéaste guinéen.
- Sekouba Bambino, chanteur guinéen.
- Kill Point, groupe de rap et hip-hop guinéen, fondateur du mouvement hip-hop dans ce pays.
- Seyni, chanteur guinéen
- Les espoirs de Coronthie musiciens de Conakry ;Auteurs guinéens
- Tanou Diallo (1976-)
- Sirah Balde de Labe
- Aïssatou Barry (1959– )
- Kesso Barry (1948– )
- Koumanthio Zeinab Diallo (1956– )
- Mariana Kesso Diallo
- Camara Laye
- Tierno Monénembo
- Williams Sassine
- Marie Bernadette Tiendrébéogo (1958– )
- Senyo Adjibolosoo
- Mahmoud Bah

Langues

Le français est langue officielle. Les langues principales sont le peuhl en Moyenne Guinée ( Fouta Djalon), le malinké en Haute Guinée, le soussou et le Baga en Guinée Maritime, le Manon, le Kpele, le Toma, le Kissi, le Guerzé et le Kono en Guinée Forestiere.

Divers

Population : 9 788 000 habitants (estimation en janvier 2007). 0-14 ans: 44, 4%; 15-64 ans: 52, 4%; + 65 ans: 3, 2% Superficie : 245.857 km² Densité : 40 hab./km² Frontières terrestres : 3.399 km (Mali 858 km; Sierra Leone 652 km; Côte d'Ivoire 610 km; Libéria 563 km; Guinée-Bissau 386 km; Sénégal 330 km) Littoral : 320 km Extrémités d'altitude : 0 m > + 1.752 m Espérance de vie des hommes : 48, 28 ans (en 2003) Espérance de vie des femmes : 50, 83 ans (en 2003) Taux de change:6, 252 GNF pour 1€(le 23/11/2007) Taux de croissance de la population : 2, 37% (en 2003) Taux de migration : - 3, 14 ‰ (en 2003) Taux de mortalité : 15, 7 ‰ (en 2003) Taux de mortalité infantile : 96, 3 ‰ (en 2003) Taux de natalité : 42, 5 ‰ (en 2003) Taux de fécondité : 5, 9 enfants/femme (en 2003) Indépendance : 2 octobre 1958 (ancienne colonie française) Lignes téléphoniques : 40 000 (en 2004) Téléphones portables : 2 455 618 (en 2005) Postes de radio : 357.000 (en 1997) Postes de télévision : 85.000 (en 1997) Utilisateurs d'Internet : 15 000 (en 2002) Nombre de fournisseurs d'accès Internet : 3 (en 2004), 4 (en 2001) Routes : 30.500 km (dont 5 33 km goudronnés) (en 1996) Voies ferrées : 1.086 km360 km en 2006 Voies navigables : 1 295 km Nombre d'aéroports : 15 (dont 5 avec des pistes goudronnées) (en 2000)

Codes

La Guinée a pour codes :
- 3X, selon la liste des préfixes OACI d'immatriculation des aéronefs,
- GIN, selon la norme ISO 3166-1 (liste des codes pays), code alpha-3,
- GIN, selon la liste des codes pays utilisés par l'OTAN, code alpha-3,
- GN, selon la norme ISO 3166-1 (liste des codes pays), code alpha-2,
- GU, selon la liste des préfixes des codes OACI des aéroports,
- GUI, selon la liste des codes pays du CIO,
- GV, selon la liste des codes pays utilisés par l'OTAN, code alpha-2,
- RG, selon la liste des codes internationaux des plaques minéralogiques,

Notes et références

Références

Lien externe

-
-
-
-
- af:Guinee am:ጊኔ an:Guinea ar:غينيا ast:Guinea bat-smg:Gvinėjė bg:Гвинея bn:গিনি bpy:গিনি br:Ginea bs:Gvineja ca:República de Guinea cs:Guinea cy:Guinée da:Guinea de:Guinea diq:Gine ee:Guinea el:Γουινέα en:Guinea eo:Gvineo es:Guinea et:Guinea eu:Ginea fa:گینه ff:Gine fi:Guinea ga:An Ghuine gd:Gini gl:Guinea - Guinée he:גינאה hi:गिनी hr:Gvineja ht:Gine hu:Guinea hy:Գվինեա ia:Guinea id:Guinea ie:Guinea io:Guinea is:Gínea it:Guinea ja:ギニア ka:გვინეა kg:Ginea kk:Гиния ko:기니 kw:Gyni la:Guinea lb:Guinea lij:Guinea ln:Gine-Konakry lt:Gvinėja lv:Gvineja ml:ഗിനി ms:Guinea na:Guinea nds:Guinea nl:Guinee nn:Guinea no:Guinea nov:Gini oc:Guinèa pam:Guinea pl:Gwinea pms:Guinea ps:ګونې pt:Guiné ro:Guineea ru:Гвинея sa:गिनी se:Guinea sh:Gvineja simple:Guinea sk:Guinea (štát) sl:Gvineja sq:Guineja sr:Гвинеја sv:Guinea sw:Guinea ta:கினி tg:Гвинея th:ประเทศกินี tl:Guinea tr:Gine uk:Гвінея ur:جمہوریہ گنی uz:Gvineya vec:Guinea vo:Gineyän wo:Ginne zh:几内亚 zh-min-nan:Guinée
Sujets connexes
Afrique de l'Ouest   Afrique occidentale française   Ahmed Sékou Touré   Almamy   Ba Cissoko   Camara Laye   Chanteur   Conakry   Côte d'Ivoire   Djembé   Empire du Ghana   Franc guinéen   France   Français   GIN   GN   GU   GUI   GV   Gahité Fofana   Guerzé   Guinée-Bissau   ISO 3166-1   Instrument de percussion   Islam   Kissi   Kono   Kpele   Labé   Lansana Conté   Lansana Kouyaté   Liberté (hymne de la Guinée)   Libéria   Liste de villes de Guinée   Liste des codes internationaux des plaques minéralogiques   Liste des codes pays du CIO   Liste des codes pays utilisés par l'OTAN   Liste des préfixes OACI d'immatriculation des aéronefs   Liste des préfixes des codes OACI des aéroports   Mahmoud Bah   Mali   Malinké   Mamady Keïta   Mandingues   Manon   Mory Kanté   Musicien   Niger (fleuve)   Océan Atlantique   Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture   Parlement   Peuls   Pouvoir judiciaire   Pouvoir législatif   RG   République   Samory Touré   Sekouba Bambino   Sierra Leone   Soussou (langue)   Sénégal   Tierno Monénembo   Toma   Union des républiques socialistes soviétiques   Williams Sassine  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^