Henri Christophe

Infos
Henri I, roi d'Haïti. Henri Christophe (Grenade, 1767–Cap-Haïtien, 1820) est président puis roi d'Haïti. La devise de Henry Christophe 1, roi d'Haïti : Dieu, ma Cause et mon Épée Né esclave à Grenade (alors une colonie britannique), Christophe est amené à Saint-Domingue et travaille dans un restaurant d'hôtel à Cap-Français. Il obtient sa liberté, et on affirme qu'il s'engage dans le régiment de Saint-Dominguois libres de couleur qui se bat à
Henri Christophe

Henri I, roi d'Haïti. Henri Christophe (Grenade, 1767–Cap-Haïtien, 1820) est président puis roi d'Haïti. La devise de Henry Christophe 1, roi d'Haïti : Dieu, ma Cause et mon Épée Né esclave à Grenade (alors une colonie britannique), Christophe est amené à Saint-Domingue et travaille dans un restaurant d'hôtel à Cap-Français. Il obtient sa liberté, et on affirme qu'il s'engage dans le régiment de Saint-Dominguois libres de couleur qui se bat à la Bataille de Savannah pendant la Guerre d'indépendance américaine. Christophe se distingue pendant la révolte de 1791 ; il devient un officier sous Toussaint Louverture et atteint finalement le rang de général en 1802. Il se joint à la révolte des forces armées saint-dominguoises, menée par Jean-Jacques Dessalines, en 1802, qui achève l'indépendance d'Haïti le 1804. En 1806 Christophe fait partie du coup d'État contre Dessalines (qui s'est proclamé l'Empereur Jacques I). Élu président d'Haïti, il rompt avec le partenaire principal au sein de cette conjuration, le mulâtre républicain Alexandre Pétion. Pétion établit un gouvernement rival à Port-Républicain. Christophe gouverne la partie nord de l'actuelle République d'Haïti, d'abord comme président de « l'État d'Haiti », puis comme le roi Henri I. Il construit au cours de son règne plusieurs grand palais et systèmes de fortification, dont 6 châteaux et 8 palais. Les monuments les plus importants qu'il fit ériger restent la Citadelle La Ferrière et le palais Sans Souci. Il s'allie aux Britanniques, dont il reste un admirateur confirmé, et crée une noblesse des membres de son armée et d'autres collaborateurs. Parmi ces nouveaux aristocrates sont 4 princes, 8 ducs, 22 comtes, 37 barons et 14 chevaliers. Malgré ses efforts à promouvoir l'éducation et à codifier les lois (le « Code Henri »), Henri est un monarque peu populaire ; d'ailleurs, son royaume est constamment en conflit avec le sud républicain. Vers la fin de son règne, l'opinion publique tourne décisivement contre lui à cause du « caporalisme agraire » qu'il promeut afin de développer l'économie de l'île. Attaqué par les insurgés, Henri se suicida en 1820 en se tirant une balle en argent dans le cœur, pendant une messe dans une église qu'il avait fait bâtir. Son fils adolescent fut pendu par les insurgés, sa femme et ses filles s'exilèrent en Italie. Aimé Césaire fit de lui le héros d'une pièce de théatre : La Tragédie du roi Christophe en 1963. Christophe, Henri Christophe Henri Christophe Christophe, Henri Christophe, Henri de:Henri Christophe en:Henry I of Haiti es:Henri Christophe ja:アンリ・クリストフ nl:Hendrik I van Haïti pl:Henri Christophe pt:Henrique do Haiti ru:Кристоф, Анри sv:Henri Christophe zh:亨利·克里斯托夫
Sujets connexes
Aimé Césaire   Alexandre Pétion   Cap-Haïtien   Citadelle La Ferrière   Coup d'État   Grande-Bretagne   Grenade (pays)   Haïti   Jean-Jacques Dessalines   Nord (département d'Haïti)   Parc national historique - Citadelle, Sans-Souci, Ramiers   Port-au-Prince   Saint-Domingue (histoire)   Servage   Suicide   Toussaint Louverture  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^