Royaume de Chypre

Infos
Le royaume de Chypre est l'État latin d'Orient le plus récent dans sa création, et celui qui subsista le plus longtemps (de 1192 à 1489), grâce à sa situation insulaire sur l'île de Chypre.
Royaume de Chypre

Le royaume de Chypre est l'État latin d'Orient le plus récent dans sa création, et celui qui subsista le plus longtemps (de 1192 à 1489), grâce à sa situation insulaire sur l'île de Chypre.

Histoire du royaume

Durant le premier siècle des croisades, Chypre était une possession de l'Empire byzantin. En 1184, Isaac Doukas Comnène, gouverneur de l'Arménie, qui avait déjà tenté de se rendre indépendant, dut se réfugier à Chypre. Par de fausses lettres impériales, il se fit reconnaître gouverneur, et se rendit rapidement indépendant, puis se proclama empereur de l'île. Byzance tenta de reprendre le contrôle de Chypre, mais fut repoussée par une escadre envoyée par le roi de Sicile Guillaume II le bon. Au cours de la troisième croisade, Richard Cœur de Lion, dérouté par une tempête aborda l'île, dut faire face à l'hostilité d'Isaac Comnène, le battit sans difficulté et occupa rapidement l'île chypriote (fin mars 1191). Ne sachant trop quoi faire de l'île, il la vendit à l'Ordre du Temple, mais la population grecque se révolta le 5 avril 1192. Bien que maîtres de l'insurrection, les Templiers rendirent l'île à Richard, qui la vendit à Guy de Lusignan, en compensation du royaume de Jérusalem où les barons ne voulaient plus entendre parler de lui. Guy s'y installa avec trois cents chevaliers et deux cent écuyers qui venaient d'être dépossédés de leurs biens par les conquêtes de Saladin. Il mourut en avril 1194. Son frère Amaury lui succéda. Administrateur sage et adroit, il commença par redistribuer les fiefs pour se réserver un domaine royal suffisant. Il s'occupa ensuite de l'administration religieuse : il négocia avec le Saint-Siège la création d'un archevêché latin à Nicosie et de trois évêchés à Paphos, Limassol et Famagouste. Enfin, il clarifia le statut juridique de l'île : Guy de Lusignan avait été roi à titre personnel et investit par l'Angleterre, lui n'était que seigneur de l'île. Amaury s'adressa au Saint-Siège et à l'Empire, et obtint en 1195 de l'empereur Henri VI le titre de roi de Chypre. Par mariage, Amaury devint également roi de Jérusalem, mais les deux royaumes se séparèrent à sa mort en 1205. Son fils Hugues Ier lui succéda à Chypre, mais mourut lui-même à l'âge de 23 ans en 1128, laissant un fils âgé de neuf mois, Henri Ier. La reine mère, Alix de Champagne, confia la régence à Philippe d'Ibelin, auquel succéda Jean d'Ibelin en 1227. Le 21 juillet 1228, l'empereur Frédéric II, à la tête de la sixième croisade, débarqua à Limassol. En tant que suzerain du royaume, il réclama la régence. Ce comportement autoritaire lui valut l'hostilité de la noblesse et la guerre des Lombards commença entre les représentants de l'empereur, d'une part, et les barons de Chypre et de Syrie d'autre part, et ne cessa qu'en 1233 par la victoire des barons conduits par Henri Ier, qui venait d'atteindre la majorité, et Jean d'Ibelin. En 1247, le pape Innocent IV, relèvera le royaume de tout hommage vis à vis du Saint-Empire. Henri Ier mourut en 1253, puis son fils Hugues II en 1267. La couronne passa alors à son cousin Hugues III. Hugues III hérita également du royaume de Jérusalem et tenta de combattre pour sa sauvegarde, mais face à l'opposition des certains barons partisans de Charles d'Anjou et à celle des barons chypriotes, qui déclaraient ne pas devoir le servir en dehors de l'île, dut y renoncer. Son fils Henri II de Chypre réussit à se faire reconnaître roi de Jérusalem, mais ne put empêcher la prise de Saint-Jean-d'Acre et la fin du royaume. A Chypre, commança alors une période de querelles entre le roi et les nobles du royaume, où l'on vit des rois détrônés (Henri II) et assassinés (Amaury II, Pierre Ier) et le royaume de Chypre perdit de son influence et devint un protectorat génois, puis vénitien. Ceux-ci finirent même par détrôner la dernière reine Catherine Cornaro en 1489. Venise garda l'île jusqu'en 1571, où elle fut conquise par les Turcs Ottomans.

Rois de Chypre

Voir la liste des rois de Chypre.

Armoiries

right Burelé d'argent et d'azur, au lion de gueules, armé, lampassé et couronné d'or, brochant sur le tout.

Institutions

Elles sont identiques à celle du royaume de Jérusalem et suivent de la même manière ses Assises. La différence majeure entre les institutions de ces deux royaumes est qu'à Jérusalem, les nobles ont commencé à se créer des fiefs avant que le royaume n'existe tandis qu'à Chypre, c'est le roi qui a préexisté à la noblesse et qui lui a distribué des fiefs, d'où des pouvoirs royaux plus étandus qu'à Jérusalem.

Sources

- Chypre de:Liste der Staatsoberhäupter von Zypern el:Βασίλειο της Κύπρου es:Reino de Chipre en:Kingdom of Cyprus nl:Lijst van koningen van Cyprus ja:キプロス王国 pl:Królestwo Cypru sv:Kungadömet Cypern
Sujets connexes
Alix de Champagne-Jérusalem   Amaury II de Chypre   Amaury II de Lusignan   Arménie   Assises de Jérusalem   Catherine Cornaro   Charles Ier de Sicile   Chypre   Croisade   Empire byzantin   Frédéric II du Saint-Empire   Guillaume II de Sicile   Guy de Lusignan   Henri II de Chypre   Henri Ier de Chypre   Henri VI du Saint-Empire   Hugues III de Chypre   Hugues II de Chypre   Hugues Ier de Chypre   Innocent IV   Isaac Doukas Comnène   Jean d'Ibelin (1179-1236)   Limassol   Liste des rois de Chypre   Liste des rois de Jérusalem   Liste des souverains du Saint-Empire   Nicosie   Ordre du Temple   Paphos   Philippe d'Ibelin (mort en 1227)   Pierre Ier de Chypre   Richard Ier d'Angleterre   Royaume de Jérusalem   Royaume de Sicile   Saint-Empire romain germanique   Saint-Siège   Saladin   Sixième croisade   Troisième croisade   Venise  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^