Bataille de Dettingen

Infos
La bataille de Dettingen se déroula le 27 juin (16 juin du calendrier julien) 1743 à Dettingen en Bavière pendant la guerre de Succession d'Autriche. Les Britannico-Hanovriens, rejoints par les Autrichiens, y défont une armée française commandée par le maréchal de Noailles.
Bataille de Dettingen

La bataille de Dettingen se déroula le 27 juin (16 juin du calendrier julien) 1743 à Dettingen en Bavière pendant la guerre de Succession d'Autriche. Les Britannico-Hanovriens, rejoints par les Autrichiens, y défont une armée française commandée par le maréchal de Noailles.

Campagne précédant la bataille

Les Bavarois (alliés de la France) avaient subi une défaite sévère près de Braunau le 9 mai 1743 et une armée alliée (Britanniques, Hanovriens et Autrichiens) dite pragmatique commandée par le roi George II, qui avait été formée sur le bas du Rhin après le retrait de Maillebois, d'environ 50 000 hommes s'avançait vers le sud dans le pays du Main et du Neckar. Une armée française d'environ 70 000 soldats sous les ordres du maréchal de Noailles, avait été rassemblée sur le cours moyen Rhin pour contrer cette nouvelle force. Mais le duc de Broglie était en pleine retraite, et les places fortes de Bavière capitulaient les unes après les autres devant le prince Charles. Les Français et les Bavarois étaient presque expulsés de la région du Rhin quand la bataille eut lieu.

Terrain

Georges II, complètement dominé dans la manœuvre par ses adversaires vétérans, était en grand danger entre Aschaffenbourg et Hanau dans le défilé formé par les collines Spessart et la rivière Main, n'ayant pas eu un ravitaillement notamment en pain depuis une semaine.

Déroulement de la bataille

Noailles bloqua la sortie du défilé et disposa des postes tout autour. Une partie des troupes, commandées par le duc de Grammont, traversa le Main devant le village de Dettingen. Les ordres étaient de rester sur une position défensive mais il attaqua. Repoussés, ses hommes cherchèrent à se replier sur les ponts mais certains de ceux-ci s'effondrèrent et les soldats furent noyés. La compagnie des chevau-légers de la garde royale française y est anéantie.

Conséquences - Suites historiques

Ce fut la dernière fois qu'un souverain régent du Royaume-Uni mena ses troupes dans la bataille dont le souvenir est encore célébré particulièrement à l’académie royale militaire de Sandhurst. En souvenir de la victoire Haendel composa son Dettingen Te Deum. ===
Sujets connexes
Académie royale militaire de Sandhurst   Adrien Maurice de Noailles   Aschaffenbourg   Bavière   Braunau   Calendrier julien   François-Marie de Broglie   Georg Friedrich Haendel   George II de Grande-Bretagne   Grande-Bretagne   Guerre de Succession d'Autriche   Hanau   Hanovre   Jean-Baptiste Desmarets   Neckar   Place forte  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^