Pula

Infos
Adriatique, à l'ouest de la Croatie Pula-Pola, vue aérienne Pula (en italien Pola, en slovène Pulj) est une ville du nord-ouest de la Croatie, à la pointe sud de la péninsule de l'Istrie qui compte près de 60 000 habitants, dont plus de 70 % sont Croates. Peuplée majoritairement par des Italiens jusqu'en 1947, elle ne fit pas partie de la zone d'occupation B (celle de Koper) jusqu'en 1954, date à laquelle elle fut considérée comm
Pula

Adriatique, à l'ouest de la Croatie Pula-Pola, vue aérienne Pula (en italien Pola, en slovène Pulj) est une ville du nord-ouest de la Croatie, à la pointe sud de la péninsule de l'Istrie qui compte près de 60 000 habitants, dont plus de 70 % sont Croates. Peuplée majoritairement par des Italiens jusqu'en 1947, elle ne fit pas partie de la zone d'occupation B (celle de Koper) jusqu'en 1954, date à laquelle elle fut considérée comme appartenant définitivement au territoire de la Yougoslavie.

Histoire

L'histoire de la ville de Pula remonte à près de 3 000 ans. Un des plus importants édifices de la ville est l'amphithéâtre romain de Pula, arena en croate. On trouve également dans les restes romains de la ville un temple d'Auguste, l'ancien Capitole du Forum (transformé en palais communal), un arc de triomphe, un mur d'enceinte en ruines et les restes (dont la façade) de deux théâtres antiques. Des fouilles récentes ont permis de mettre à jour les fondations de différents quartiers romains, les travaux sont encore en cours (2006). En dehors des vestiges romains, d'autres édifices méritent la visite, comme la cathédrale, le fortin qui domine la ville, et un monastère franciscain datant du XIIe siècle. Plus tard, Pula fut une ville importante d'Autriche-Hongrie. Profitant de sa situation idéale sur la mer Adriatique, elle fut base navale militaire de la marine austro-hongroise, station d'observation céleste et siège du ministère de l'hydrographie. La ville est multiculturelle: il y a une majorité d'italiens ainsi qu'une forte présence de slaves et d'autres nationalités dans la ville et ses environs. À l'issue de la Première Guerre mondiale, les troupes italiennes occupèrent Pula, qui devint italienne comme le reste de l'Istrie. Après la Seconde Guerre mondiale, en mai 1945, la ville fut prise par les troupes yougoslaves, et fut intégrée à la Croatie, comme le reste de la péninsule istrienne. La situation fut entérinée par le traité de paix de 1947, ou plus de la moitié de la population (dont la majorité de la forte communauté italienne) quitte la ville par peur du communisme. Jusqu'à l'éclatement du pays en 1991, Pula fut yougoslave avant d'être croate.

Transport et tourisme

Pula est l'arrivée de la piste cyclable EuroVelo 9 qui part de Gdańsk sur la mer Baltique et passe par la Pologne, la République tchèque, l'Autriche, la Slovénie et la Croatie. Pula dispose d'un petit aéroport international, mais la plupart des liaisons aériennes se font par Rijeka, capitale de l'Istrie, ou bien par Trieste ou Zagreb. En 1870, c'est à Pula que fut créé le premier musée de la marine du monde. C'est sur les îles au large de Pula que l'intelligentsia yougoslave résidait en été, notamment le maréchal Tito, dont la résidence a été ouverte au public en 2005.

Galerie d'images

Image:Pula.jpg|Pula vue de sa citadelle Image:800px-Pula-amfiteatar.JPG|L'Amphithéâtre de Pula Image:Pula1.jpg|L'Amphithéâtre de Pula Image:Temple d'Auguste.jpg|Temple d'Auguste et Ancien Capitole Image:Pula - temple d Auguste.jpg|Temple d'Auguste Image:Arc de Triomphe Pula.jpg|Arc de Triomphe Image:Monastère franciscain.jpg|Monastère franciscain du XIIè siècle Image:Pula-kastel.JPG|Forteresse de Pula

Jumelage

(8 septembre)

Langues

La langue parlée par une très grande majorité des habitants est le croate, en particulier sous la forme čakavienne (parler ikavien). De plus, une majorité des habitants parle italien, et l'activité touristique de la ville fait que de plus en plus de personnes parlent allemand et anglais. La signalisation routière est bilingue, normalement affichée en double forme croate et italienne. ==
Sujets connexes
Allemand   Amphithéâtre de Pula   Anglais   Autriche   Autriche-Hongrie   Aéroport   Croate   Croatie   EuroVelo   Gdańsk   Hydrographie   Istrie   Italie   Italien   Koper   Marine austro-hongroise   Mer Adriatique   Mer Baltique   Navigation   Pologne   Première Guerre mondiale   Rijeka   République tchèque   Seconde Guerre mondiale   Signalisation bilingue   Slovène   Slovénie   Trieste   Yougoslavie   Zagreb  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^