Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture

Infos
L'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture est une institution spécialisée du Système des Nations unies créée le 16 novembre 1945. Elle est principalement connue sous son acronyme anglais UNESCO (ou Unesco) qui signifie United Nations Educational, Scientific and Cultural Organisation. Son siège est au 7/9, place de Fontenoy dans le 7 arrondissement de Paris.
Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture

L'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture est une institution spécialisée du Système des Nations unies créée le 16 novembre 1945. Elle est principalement connue sous son acronyme anglais UNESCO (ou Unesco) qui signifie United Nations Educational, Scientific and Cultural Organisation. Son siège est au 7/9, place de Fontenoy dans le 7 arrondissement de Paris.

Objectifs

contribuer au maintien de la paix et de la sécurité dans le monde en resserrant, par l'éducation, la science, la culture et la communication, la collaboration entre nations, afin d'assurer le respect universel de la justice, de la loi, des droits de l'Homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinction de race, de sexe, de langue ou de religion, que la Charte des Nations unies reconnaît à tous les peuples. L'Unesco poursuit son action à travers cinq grands programmes : l’éducation, les sciences exactes et naturelles, les sciences sociales et humaines, la culture, la communication et l’information. L'Unesco trouve son origine dans la Commission internationale de la coopération intellectuelle qui fut créée en 1921 avec l'objectif de favoriser la paix internationale, avec la participation du philosophe Henri Bergson. Le siège de l'Unesco est à Paris. S'y rattachent plus de cinquante bureaux hors siège et plusieurs instituts et centres dans le monde entier, comme l'Institut de statistique (Montréal) ou le Bureau international d'éducation (Genève). Elle compte actuellement 192 États membres (en 2007). L'UNESCO abrite aussi la Commission océanographique intergouvernementale, organe de coordination scientifique. L'Unesco est surtout connu pour son répertoire du patrimoine mondial qui classe ce patrimoine en diverses catégories. La pertinence de cette liste est toutefois contestée par certains. L'Unesco, dans le cadre du programme MaB (the Man and the Biosphere) a établi un réseau de réserves de biosphères qui se propose de protéger la nature tout en préservant l'activité humaine sur toute la planète. L'Unesco a également créé en 1992 le programme Mémoire du monde, visant à sensibiliser la communauté internationale à la richesse du patrimoine documentaire, à la nécessité d’assurer sa conservation pour les générations futures et à le rendre accessible à un large public. Il s’est doté pour cela d’un Registre mondial, liste des éléments du patrimoine documentaire identifiés par le Comité consultatif international (CCI) et approuvés par le Directeur général de l’Unesco. L'Unesco anime la Décennie internationale pour la promotion d'une culture de la non-violence et de la paix au profit des enfants du monde (2001-2010) proclamée par l'ONU en 1999. L'Unesco publie des périodiques spécialisés, notamment le Bulletin du droit d'auteur, Perspectives (pédagogie), la Revue internationale des sciences sociales, Museum (muséographie).

États fondateurs http://portal.unesco.org/fr/ev.php-URL_ID=15244&URL_DO=DO_TOPIC&URL_SECTION=-471.html

Liste des directeurs généraux de l'Unesco

- Julian Huxley, Royaume-Uni (1946–1948)
- Jaime Torres Bodet, Mexique (1948–1952)
- John Wilkinson Taylor, États-Unis (acting 1952–1953)
- Luther Evans, États-Unis (1953–1958)
- Vittorino Veronese, Italie (1958–1961)
- René Maheu, France (1961–1974; acting 1962)
- Amadou-Mahtar M'Bow, Sénégal (1974–1987)
- Federico Mayor, Espagne (1987–1999)
- Koïchiro Matsuura, Japon (1999– Directeur général actuel)

Composition

Depuis l'adhésion de Singapore le 8 octobre 2007, l'UNESCO compte 193 États membres, ainsi que 6 membres associés : Les Antilles néerlandaises, Aruba, les Îles Caïmans, les Îles Vierges britanniques, Macao et Tokelau http://portal.unesco.org/fr/ev.php-URL_ID=36910&URL_DO=DO_TOPIC&URL_SECTION=201.html.

Fonctionnement

La Conférence générale réunit les représentants de l'ensemble des Etats membres siège tous les 2 ans (les années impaires). Le directeur général est élu par la conférence générale pour un mandat de 4 ans renouvelable une fois (depuis 2005). Le Conseil exécutif siège au moins 2 fois par an dans l’intervalle des sessions de la Conférence générale. Ses membres sont au nombre de 58, et sont élus par la Conférence générale pour un mandat de 4 ans. L'État de la Cité du Vatican, l’Autorité palestinienne et Singapour, entre autres, ont des observateurs permanents à la conférence générale et au Conseil exécutif. Ses effectifs sont d’environ 2 400 fonctionnaires internationaux dont un milliers d’administrateurs

Crise d'identité et de vocation

Depuis l'élection de son actuel directeur général et surtout depuis le retour des États-Unis au sein de l'organisation en 2003, l'Unesco s'est engagée dans un plan sévère de réduction des dépenses assorti d'une réforme de sa stratégie : non renouvellement de nombreux postes subalternes, suppression de son magazine généraliste Le Courrier de l'Unesco, rectification des objectifs stratégiques, notamment abandon de ses activités en faveur du logiciel à code ouvert, réduction nette du budget général au profit de programmes désormais financés et donc aussi pilotés ou gérés par des États membres ou des entreprises commerciales (dont Microsoft ou L'Oréal) .

Informations diverses

Le siège de l'UNESCO (situé à Paris) se visite gratuitement du lundi au vendredi (horaires : 9 h 30 à 12 h 30 et de 14 h 30 à 17 h 00), sur demande. L'édifice, construit par les architectes Bernard Zehrfuss, Marcel Breuer et Pier Luigi Nervi, est représentatitf du style architectural des années 1950. Il renferme des compositions murales de Picasso et de Miró, ainsi qu'un mobile de Calder dans les jardins. On pourra ainsi visiter le célèbre de style japonais d'Isamu Noguchi lors de la journée parisienne portes ouvertes des jardins. Le site possède d'autres œuvres d'art de nombreux artistes dont Bazaine, Giacometti, Le Corbusier, Artigas, Moore, Takis, Tàpies, Tsereteli ainsi que d'autres endroits remarquables comme l'ange de Nagasaki, l'Espace de méditation de Tadao Ando, le Square de la Tolérance de Dani Karavan et le Globe symbolique d'Erik Reitzel.

Voir aussi

- Institut de statistique de l'UNESCO
- Patrimoine oral et immatériel de l'humanité
- Patrimoine mondial
- Prix mondial de la liberté de la presse
- Prix L’Oréal-UNESCO pour les femmes et la science ===
Sujets connexes
Amadou-Mahtar M'Bow   Anglais   Artigas   Autorité palestinienne   Bazaine   Bernard Zehrfuss   Calder   Commission océanographique intergouvernementale   Culture   Dani Karavan   Espagne   France   Giacometti   Henri Bergson   Institut   Institut de statistique de l'UNESCO   Isamu Noguchi   Italie   Japon   Julian Huxley   Koïchiro Matsuura   L'Oréal   Le Corbusier   Le Courrier de l'Unesco   Liste Mémoire du monde   Liste du patrimoine mondial   Luther Evans   Marcel Breuer   Mexique   Microsoft   Moore   Organisation des Nations unies   Paix   Paris   Patrimoine oral et immatériel de l'humanité   Pier Luigi Nervi   Prix L’Oréal-UNESCO pour les femmes et la science   Prix mondial de la liberté de la presse   René Maheu   Royaume-Uni   Réserve de biosphère   Saint-Siège   Singapour   Sénégal  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^