Joris-Karl Huysmans

Infos
J.-K Huysmans à la fin de sa vie Joris-Karl Huysmans est un écrivain français, critique d'art, né à Paris le 5 février 1848 et mort dans la même ville le 12 mai 1907.
Joris-Karl Huysmans

J.-K Huysmans à la fin de sa vie Joris-Karl Huysmans est un écrivain français, critique d'art, né à Paris le 5 février 1848 et mort dans la même ville le 12 mai 1907.

Biographie

Joris-Karl Huysmans descend d'une longue lignée d'artistes peintres flamands. Il est inscrit à l'état civil sous la forme francisée de son nom : Georges-Charles Huysmans. La plupart de ses œuvres ont été éditées — et continuent de l'être — sous la forme abrégée de J-K. Huysmans. Après une « jeunesse d'humiliation et de panne » (le remariage de sa mère avec l'homme d'affaires protestant Jules Og ; son père étant mort le 24 juin 1856), il poursuit une carrière de fonctionnaire pendant trente ans. Il publie à compte d'auteur en 1874 un recueil de poèmes intitulé Le Drageoir à épices qui est réédité et rebaptisé l'année suivante Le drageoir aux épices. Un article sur L'Assommoir et un roman, Les Sœurs Vatard (1879), lui valent l'amitié d'Émile Zola et l'amènent à participer à la publication en 1880 d'un recueil collectif intitulé Les Soirées de Médan, véritable manifeste en acte du naturalisme, où il insère Sac au dos. Ses œuvres peignent alors des existences ternes et une vie quotidienne fade dans En Ménage (1881) et À vau-l'eau (publié à part en 1882). Déjà apparaissent son pessimisme et son dégoût pour un monde moderne composé « de sacripants et d'imbéciles ». À rebours (1884) rompt nettement avec l'esthétique naturaliste ; les « tendances vers l'artifice » du héros, Des Esseintes, sont, « au fond, des élans vers un idéal ». Un autre personnage, Durtal (Là-Bas, 1891), exprime aussi l'évolution que connaît Huysmans ; cette étape satanique, où se mêlent occultisme et sensualité, précède sa conversion à la foi chrétienne (La Cathédrale, 1898 et L'Oblat, 1903) à laquelle l'ont amené des préoccupations esthétiques : l'écrivain, en effet, en vient au catholicisme, attiré par l'art qu'il avait fondé, comme il avait été séduit par le talent des impressionnistes (Degas, Monet, Pissarro, Odilon Redon) dont il se fait le défenseur dans L'Art moderne (1883). Au terme d'une difficile évolution, Huysmans cherche à « atteindre les en-deçà et les après », à faire un « naturalisme spiritualiste » tout en gardant son goût du détail cru, des termes rares et de la brutalité véhémente du style, « la langue étoffée et nerveuse du réalisme ». Il se retire chez les bénédictines à Paris. On lui découvre un cancer de la machoire en 1905. Conformément à ses convictions religieuses, il décide d'accepter la douleur et de ne rien faire pour la soulager. Il meurt deux ans plus tard, le 12 mai 1907 dans des conditions de douleurs physiques atroces. Il est enterré au cimetière du Montparnasse à Paris. Son exécuteur testamentaire fut son ami Lucien Descaves.

Œuvre

- Le Drageoir aux épices (1876)
- Marthe (1876)
- Les Sœurs Vatard (1879)
- Sac au dos (1880)
- Croquis parisiens (1880)
- En ménage (1881)
- À vau-l'eau (1882)
- L'Art moderne (1883)
- À rebours (1884)
- En rade (1887)
- La Retraite de Monsieur Bougran (1888)
- Là-bas (1891)
- En route (1895)
- La Cathédrale (1898)
- La Magie en Poitou - Gilles de Rais (1899)
- Sainte Lydwine de Schiedam (1901)
- L'Oblat (1903)
- Les Foules de Lourdes (1906)
- Trois Églises et trois primitifs (1908)

Éditions modernes

- Le Drageoir aux épices, éd. Patrice Locmant, Champion, 2003

Voir aussi

Bibliographie

- Robert Baldick, Vie de J.K. Huysmans, Denoël, 1975.
- Jean Borie, Huysmans, le Diable, le célibataire et Dieu, Grasset et Fasquelle, 1991.
- Patrice Locmant, J.-K. Huysmans, Le forçat de la vie, Bartillat, 2007. ===
Sujets connexes
Camille Pissarro   Cimetière du Montparnasse   Claude Monet   Edgar Degas   Gilles de Rais   L'Assommoir   Les Soirées de Médan   Lucien Descaves   Lydwine de Schiedam   Naturalisme (littérature)   Occultisme   Odilon Redon   Paris  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^