Auto-référence

Infos
Phylactère autoréférent L'auto-référence est la propriété, pour un système, de faire référence à lui-même. La référence est possible lorsqu'on est en présence de deux niveaux logiques, un niveau et un méta-niveau. Cette situation se rencontre fréquemment en mathématiques, en philosophie, en programmation ou encore en linguistique. Il y a hétéro-référence lorsqu'un mot (ou une phrase) se réfère à un objet (ou une situation) du monde, par exemple :
Auto-référence

Phylactère autoréférent L'auto-référence est la propriété, pour un système, de faire référence à lui-même. La référence est possible lorsqu'on est en présence de deux niveaux logiques, un niveau et un méta-niveau. Cette situation se rencontre fréquemment en mathématiques, en philosophie, en programmation ou encore en linguistique. Il y a hétéro-référence lorsqu'un mot (ou une phrase) se réfère à un objet (ou une situation) du monde, par exemple : une encyclopédie. Il y a auto-référence lorsqu'un signe se réfère à lui-même. Ainsi, la phrase : « Cette phrase compte cinq mots. » est auto-référente. Les phrases auto-référentes peuvent souvent être paradoxales ; ainsi : « Cette phrase est un mensonge » (paradoxe d'Épiménide) ne peut être classée vraie ou fausse. Un autre exemple de situation auto-référentielle est celle de l'autopoïèse, car l'organisation logique produit la structure physique qui la réalise logiquement et la régénère.

En philosophie

Certains concepts ont un fort caractère auto-référentiel, par exemple conscience, être, réalité, identité, existence. Ils renvoient à eux-mêmes : on parle de miroir ontologique.

En mathématiques

Kurt Gödel a révolutionné les mathématiques en 1931, en utilisant une variante du paradoxe d'Epiménide pour prouver l'incomplétude des systèmes mathématiques qui contiennent les entiers naturels. Petit exemple binaire auto-référent : « 11 0, 100 1 ». Petit exemple ternaire auto-référent : « 2 2 ». La récurrence est aussi une notion auto-référente.

En programmation informatique

En programmation, on peut faire référence à une variable par un pointeur. En Pascal, par exemple, la référence à une variable V s'écrit @V. Ainsi, si on définit une pointeur P de la sorte : var P: Pointer; I: Integer; begin P := @I; P := @P; end. A la fin, le pointeur P pointera sur lui-même. On peut faire des exemples plus complexe avec des types structurés. Par exemple : type PStructure = ^TStructure; TStructure = record a, b, c: integer; SoiMeme: PStructure; end; var S : TStructure; begin S.a := 5; S.b := 6; S.c := 8; S.SoiMeme := @S; end. L'intérêt peut être par exemple de faire une liste chainée infinie. Par exemple, si on définit le type suivant : type PListe = ^TListe; TListe = record element : integer; suivant : PListe; end; On peut faire quelques éléments distinct 1, 2 puis 3, puis on revient à 3. Cela donnera la suite infinie 1, 2, 3, 3, 3... var un, deux, trois: TListe; begin un.element := 1; un.suivant := @deux; deux.element := 2; deux.suivant := @trois; trois.element := 3; trois.suivant := @trois; EcrireListe(un); end. Avec la procédure EcrireListe suivante : procedure EcrireListe(liste: TListe); begin write(liste.element); if (liste.suivant = nil) then writeln('. Fini.') else begin write(', '); EcrireListe(liste.suivant^); end; end; Notons que EcrireListe est une procédure récursive, c'est-à-dire autoréférente.

En linguistique

Elle apparaît principalement pour les autonymes, c'est-à-dire les mots cités en tant que mots. Les autonymes doivent être marqués typographiquement pour être distingués du discours non auto-référent. Le soulignement peut être utilisé dans un texte manuscrit, l'italique dans un texte dactylographié. Par exemple : « le mot mot est un nom ». Cela renvoie au paradoxe de Grelling-Nelson.

En littérature

Le poème de Francis Ponge Fable commence par et le second vers est .

Dans la vie quotidienne

La mention « Vous êtes ici », présente sur les cartes implantées à un endroit fixe.

Voir aussi

===
Sujets connexes
Autonymie   Autopoïèse   Carte géographique   Conscience   Douglas Hofstadter   Existence   Francis Ponge   Identité (psychologie)   Italique   Kurt Gödel   Langage naturel   Linguistique   Littérature   Mathématiques   Mème   Pangramme autodescriptif   Paradoxe   Paradoxe de Grelling-Nelson   Paradoxe du menteur   Philosophie   Pointeur (programmation)   Programmation informatique   Raymond Smullyan   Réalité   Récurrence   Récursivité   Système binaire   Théorie   Théorème d'incomplétude de Gödel   Typographie   Vous êtes ici  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^