Engis

Infos
Engis (en wallon Indji) est une commune francophone de Belgique située en Région wallonne dans la province de Liège (arrondissement administratif de Huy). Elle regroupe depuis 1977 les sections d'Engis, Clermont-sous-Huy, Hermalle-sous-Huy et une partie d'Ombret-Rawsa. Elle comptait une population de 5.662 habitants au 2004.
Engis

Engis (en wallon Indji) est une commune francophone de Belgique située en Région wallonne dans la province de Liège (arrondissement administratif de Huy). Elle regroupe depuis 1977 les sections d'Engis, Clermont-sous-Huy, Hermalle-sous-Huy et une partie d'Ombret-Rawsa. Elle comptait une population de 5.662 habitants au 2004.

Histoire

- Les premières traces connues d'occupation humaine de la région sont liées à l'Homme de Néandertal. Celui-ci aurait d'ailleurs dû s'appeler l'"Homme d'Engis" puisque la découverte de Philippe-Charles Schmerling date de 1830, celle de l'Homme de Néandertal datant de 1856, et celle de l'Homme de Spy de 1886. En 1830, le professeur Schmerling découvrit dans une grotte (rive droite du vallon des Awirs), des silex et des ossements humains dont certains étaient vieux de 70 000 ans. Parmi les trois crânes humains découverts, deux sont d'âge néolithique mais le crâne d'Engis a été identifié par la suite comme celui d'un jeune Homo neanderthalensis. Des vestiges de squelettes d'animaux et des outils ont également été découverts dans ce site.
- A Hermalle-sous-Huy même, des fouilles ont révélé la présence de l'homme au lieu-dit "Thiers d'Olne" depuis le Paléolithique moyen; des haches et des silex taillés y furent retrouvés. Vers 300-600 av. J-C, la campagne de Gerée devait être occupée par des Celtes - ce que laissent supposer les fragments de céramiques trouvés en 2003 lors de sondages préventifs réalisés par la Région wallonne dans le parc d'activités industrielles. Dans la seconde moitié du et au début du , on y trouve un établissement de tuiliers gallo-romains. L'occupation romaine (traces d'un vicus belgo-romain à Ombret) précède l'établissement des Mérovingiens avec une famille aristocratique au Thiers d'Olne, colline isolée qui domine la Meuse à proximité du gué et du pont romain. Position idéale par l'exploitation de la plaine alluviale en aval, la récolte des produits de la forêt bordant le plateau condruzien et le contrôle de la navigation sur la Meuse avec possibilité d'en percevoir un tonlieu (taxe). L'habitat est modeste, en pierres, bois, torchis, chaume, entouré d'un enclos au centre duquel se trouve le mausolée où l'on a trouvé 2 sarcophages, les seuls d'une trentaine de tombes. La présence de motifs chrétiens sur l'un des sarcophages laisse penser qu'une partie au moins de la population était christianisée - pour mémoire, le VIIe s. est nommé le "siècle des saints". D'autres sépultures ont été mises en évidence en dehors de l'enceinte palissadée. Dans la seconde moitié du , le mausolée est remplacé par une chapelle chrétienne construite avec un soin particulier : murs de pierre recouverts d'enduits peints et vitrail. L'habitat s'étend. Ce complexe aristocratique est l'objet d'une transformation importante dans le courant du . Il comprend alors une église et un vaste édifice seigneurial carolingien avec domus, camerae, porches, cellier, étable ou écurie, etc., implanté à une vingtaine de mètres de distance de l'église, relié à elle par un mur limitant une cour intérieure. Ce centre domanial dut être abandonné - sans traces des destruction violente - aux environs de l'an mil au profit d'un autre site de hauteur, le rocher d'Engihoul (à Clermont-sous-Huy).
- Hermalle-sous-Huy fut le siège de l'une des plus anciennes seigneuries de la vallée de la Meuse relevant d'une cour féodale et censale dès le Moyen Âge et jusqu'au ; l'histoire du bourg se confond donc avec celle de son château et de ses seigneurs... La configuration actuelle du village se dessine au avec des bâtiments couverts d'ardoises, dont les encadrements (baies), les chaînages et les soubassements sont souvent en calcaire de Meuse, les murs extérieurs étant réalisés en briques à partir de l’argile et du limon régionaux, les murs intérieurs en colombage et briques.
- Engis est une commune très industrielle sur la rive gauche de la Meuse : fabrication d'engrais phosphoriques; centrale électrique; zinc, plâtre et électrodes au graphite. Depuis le 1 janvier 1977, son territoire a été modifié par la fusion des communes décidée par le gouvernement belge : Engis englobe ainsi la plus grande partie de l'ancienne commune de Hermalle-sous-Huy (la partie située sur la rive gauche de la Meuse est passée à la commune de Saint-Georges-sur-Meuse), l'ancienne commune de Clermont-sous-Huy et une partie de celle de Ehein. La partie de la nouvelle entité située sur la rive droite de la Meuse constitue une zone rurale et semi-rurale d'intérêt patrimonial et paysager.

Pollution de l'air

Engis est aussi connue pour être une des villes les plus polluées de Belgique. http://mrw.wallonie.be/dgrne/rapports/dpa/2004/zones/zones156.html

La catastrophe de 1930

Début décembre 1930, la Belgique fut recouverte d'un épais brouillard. La vallée de la Meuse aux versants abrupts fut touchée par une inversion de température entre Huy et Seraing. Au troisième jour, les habitants présentèrent des troubles respiratoires. La mort frappa une soixantaine de personnes, âgées ou celles déjà atteintes d'affections chroniques du cœur ou des poumons. Quelques milliers de personnes présentèrent des troubles respiratoires (toux, essoufflement). On pense, après des études sérieuses, qu'un mélange d'oxydes de soufre (taux de SO2 oscillant entre 30 et 100 mg/m³) et d'autres gaz irritants, dont l'action était aggravée par la présence d'aérosols, était responsable, aucune anomalie n'ayant été décelée dans l'émission de polluants par les usines de la vallée.

Monuments et sites remarquables

Engis

- Les Tchafornis
- La Maison Espagnole
- Musée minéralogique Jean-Marie Souplet

Clermont-sous-Huy

- Château-ferme d'Attines ( ), domaine privé.
- Château d'Halledet ( ), domaine privé.
- Château de Magnery ( )

Hermalle-sous-Huy

- Château d'Hermalle (tour du - autres parties des bâtiments des et , style mosan) et Ferme castrale de 1742, contiguë au château
- Maison natale de Jean-Gille Jacobs, maître-maçon du (bâtiment classé, visitable au Journées du Patrimoine - 2 weekend de septembre –, présentant des peintures murales, représentant les métiers de la construction, uniques en Europe)
- Maison de la Héna - ancienne dépendance de l'Abbaye de Flône – (bâtiment classé)
- Cense Cassal ( )
- Ferme d'Hottine (1715 - ancienne dépendance de l'Abbaye de Flône)
- Bibliothèque et musée de la Gourmandise – Musée : histoire curieuse de la cuisine et de l'alimentation de l'Antiquité à nos jours, dans la Ferme castrale ; Bibliothèque : la plus importante de Belgique avec 17.000 livres de gastronomie et de cuisine, une des 20 plus grandes d'Europe - accessible sur rendez-vous
- Musée Postes restantes (histoire anecdotique de l'écriture et de la poste - dans la Ferme castrale)

Évènements

- Marché hebdomadaire de livres d'occasion à la Ferme castrale
- Aux alentours du 21 juillet, fête annuelle du Grand Pardon d'Hermalle

Jumelage

==
Sujets connexes
Arrondissement administratif de Huy   Belgique   Bibliothèque et musée de la Gourmandise   Clermont-sous-Huy   Communauté française de Belgique   Commune de Belgique   Grotte de Spy   Hermalle-sous-Huy   Homme de Néandertal   Huy   Ombret-Rawsa   Paléolithique moyen   Parti socialiste (Belgique)   Philippe-Charles Schmerling   Province de Liège   Région wallonne   Seraing   Wallon  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^