Pseudomonas

Infos
Les bactéries du Pseudomonas peuvent être définies par :
- Bacilles à Gram négatif, catalase + et oxydase variable (négative le plus souvent);
- Aérobies stricts ;
- Dégradant le glucose par respiration aérobie ou inerte vis-à-vis du glucose. Ils n'attaquent pas les sucres ou les attaquent par voie oxydative et non fermentative ;
- Généralement mobiles ;
- Peu exigeantes, cultivant à 30 °C. Ce genre comprend plus d'une cent
Pseudomonas

Les bactéries du Pseudomonas peuvent être définies par :
- Bacilles à Gram négatif, catalase + et oxydase variable (négative le plus souvent);
- Aérobies stricts ;
- Dégradant le glucose par respiration aérobie ou inerte vis-à-vis du glucose. Ils n'attaquent pas les sucres ou les attaquent par voie oxydative et non fermentative ;
- Généralement mobiles ;
- Peu exigeantes, cultivant à 30 °C. Ce genre comprend plus d'une centaine d's ubiquitaires (dont l'espèce-type est Pseudomonas aeruginosa généralement dénommé Bacille pyocyanique) cependant de nombreuses espèces sont en cours d'exclusion (de part les progrès de la phylogénétique) et réduire leur nombre à une soixantaine d'espèces.

Habitat

Ces bactéries, largement répandues dans l'environnement, vivent en saprophytes dans le sol et l'eau. Elles se retrouvent sur les plantes, les denrées alimentaires, entraînant, parfois, leur altération organoleptiques. Elles se rencontrent chez l'homme ou l'animal, au niveau des fosses nasales. Elles constituent, pour la plupart, une flore commensale. Certaines jouent un rôle pathogène :
-Chez les plantes (quelques espèces, dont Pseudomonas syringae, dont une souche tue de jeunes marronniers par milliers depuis le début des années 2000)
-Chez l'homme et l'animal (avec principalement Pseudomonas aeruginosa ) Elles occupent des niches écologiques variées, mais se retrouvent plus particulièrement dans les milieux humides tels que les eaux douces, les eaux de mer, les eaux thermales. Elles se retrouvent en plus petite quantité dans les eaux riches en matières organiques (en particulier les eaux stagnantes) conséquence de la compétition entre microorganismes où les Pseudomonas ne sont pas les plus performants. Dans les habitations humaines, elles se retrouvent dans les siphons d'évier et les réservoirs d'eaux de pluie qui, lorsque qu'elles sont utilisées pour l'arrosage des plantes, peuvent provoquer des maladies sur les plantes en particulier les fleurs (pour les espèces phytopathogène).

Rôle pathogène

Chez l'homme, l'espèce Pseudomonas aeruginosa (appelé aussi bacille pyocyanique) intervient fréquemment comme pathogène opportuniste. Elle se retrouve en flore de transit sur la peau et les muqueuse et cause des surinfections de plaies ou brûlures. Chez des individus immunodépressifs elle peut être la cause de diverses infections cutanées et viscérales voire même de septicémie. Elle comporte un risque particulièrement élevé d'infections nosocomiales (contractées par l'intermédaire de soins en milieu hospitalier). Les autres espèces saprophytes se rencontrent lors d'infections opportunistes exclusivement chez les malades en immunodépression et de manière plus sporadique.

Caractères bactériologiques

Morphologie microscopique

Aspect : Les Pseudomonas sont des bacilles Gram négatifs fins droits et très mobiles grâce à un flagelle polaire : ciliature monotriche, dépourvus de spores et de capsules. Groupement : Ils apparaissent la plupart du temps isolés ou en diplobacilles.

Caractères de culture

Conditions de culture

Les Pseudomonas sont des germes peu exigeants, l'immense majorité des espèces n'exigent aucun facteur de croissance et sont capables d'utiliser comme seule source de carbone et d'énergie un large spectre de substrats carbonés simples et variés. Ils se développent sur tous les milieux usuels, même les plus simples. Il possèdent aussi une grande tolérance dans les gammes de température environnante, bien qu'ayant une température optimale de croissance située entre 30 et 35°C (mésophile), elle sont capables de pousser à des températures entre 4 et 42°C en ralentissant leur métabolisme. Leur croissance n'est donc pas totalement entravée par les locaux réfrigérés et les incubateurs. Elle résistent à de nombreux inhibiteurs bactériens, particulièrement aux agents chimiques. Elles continuent leur développement des certaines solutions antiseptiques (notamment le cétrimide) et sont résistantes à de nombreux antibiotiques.

Milieux de cultures utilisés

-Milieux non sélectifs
-Gélose ordinaire
-Gélose BCP
-Eau peptonée
-Milieux sélectifs
-Gélose cétrimide
-Milieu de King A
-Milieu de King B

Caractères biochimiques

Métabolisme

Toutes les espèces possèdent une oxydase. La dégradation du glucose s'effectue par la voie d'Entner-Doudoroff, cette propriété est mise en évidence sur milieu Hugh-Leifson. Ils possèdent fréquemment une arginine dihydrolase permettant la dégradation de l'arginine en anaérobiose. Certaines espèces peuvent extraire l'oxygène libéré par la réduction des nitrates en azote, et ainsi croître en anaérobiose ; on parle alors de "Respiration nitrate".

Production de pigments

De nombreux représentants de ce genre produisent un pigment. Citons ceux utilisés pour l'identification :
- La pyocyanine, pigment bleu - vert phénazinique, il est soluble dans le chloroforme et l'eau et est spécifique de P. aeruginosa.
- La pyoverdine, vert fluorescent, soluble dans l'eau synthétisé par les Pseudomonas du groupe fluorescens.

Espèces appartenant au genre Pseudomonas

Liste des espèces qui devraient être exclues du genre Pseudomonas :

Sources et références

Sujets connexes
Arginine   Arginine dihydrolase   Azote   BCP (gélose lactosée au bromocrésol pourpre)   Bacille (forme)   Catalase   Chloroforme   Coloration de Gram   Cétrimide (Gélose au)   Eau   Eau peptonée   Entner-Doudoroff   Facteur de croissance   Flagelle   Flore commensale   Genre (biologie)   Glucose   Gram négatif   Hugh et Leifson   Immunodépression   Infection nosocomiale   King A   King B   Milieu de culture   Mésophile   Métabolisme   Nitrate   Organoleptique   Oxydase   Oxygène   Pathogène   Pseudomonas aeruginosa   Pseudomonas fluorescens   Pseudomonas syringae   Respiration aérobie   Résistance aux antibiotiques   Saprophyte   Septicémie   Ubiquitaire  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^