Recuit

Infos
Le recuit d'une pièce métallique est un procédé correspondant à un cycle de chauffage, maintien en température puis refroidissement permettant de modifier les caractéristiques d'un métal. À l'occasion d'un recuit, les grains (mono-cristaux) du métal se reforment. Ce procédé est utilisé pour éliminer les effets de phénomènes mécaniques ou thermiques considérés comme néfastes. Le recuit est également utilisé pour changer les propriétés magnétiques d'une pi
Recuit

Le recuit d'une pièce métallique est un procédé correspondant à un cycle de chauffage, maintien en température puis refroidissement permettant de modifier les caractéristiques d'un métal. À l'occasion d'un recuit, les grains (mono-cristaux) du métal se reforment. Ce procédé est utilisé pour éliminer les effets de phénomènes mécaniques ou thermiques considérés comme néfastes. Le recuit est également utilisé pour changer les propriétés magnétiques d'une pièce. Le recuit de cristallisation, après écrouissage, a pour but de conférer au métal une taille de grain optimale pour son utilisation future (pliage, emboutissage, …).

Nécessité du recuit

Le laminage à froid d'un acier contribue à un durcissement et une perte de ductilité du métal. Une croissance des grains est nécessaire pour retrouver des caractéristiques métallurgiques exploitables. Exemples d'utilisation du recuit :
- adaptation de la taille des grain du métal pour des performances optimales (après une coulée)
- élimination de contraintes résiduelles (déformation plastique)
- baisse de la dureté en vue d'un usinage
- obtention de pièces mono-cristallines de caractéristiques exceptionnelles (ex: aubes de rotors de turbo-machines) ...

Procédé

Le recuit est obtenu par élévation de température du métal à des températures allant de 500°C à 850°C. La qualité du recuit exige un cycle de chauffe (temps de montée en température, temps de maintien) bien maîtrisé (il peut être lent ou rapide). Il est nécessaire de respecter certaines valeurs couplées de temps de maintien et de température de chauffe pour avoir une recristallisation complète. La vitesse de chauffe influence la taille des grains (et leur nombre). En fonction de la structure d'origine et de la taille de grain souhaitée, il faudra être plus ou moins rapide. Le temps de maintien, la température de chauffe et la vitesse de refroidissement influencent plus encore la taille des grains. Plus la descente est rapide (sans atteindre des vitesses de trempe), plus les grains restent petits. Si une trempe est souhaitée, elle peut être réalisée en lieu et place du refroidissement du recuit.

Cycle lent et cycle rapide

Le cycle lent de recuit d'un acier est effectué en plaçant les bobines sous des cloches pendant 30 à 40 heures. Le recuit continu permet quant à lui un cycle de chauffage rapide (90 secondes + ou - 30 secondes). l'étape de refroidissement doit être aussi lente. Par exemple, les fours à cloche de type HICO/H2 utilisent à la fin du cycle de chauffage un refroidisseur qui commence par un refroidissement à air, jusqu'à une température de 300°C, suivi par un arrosage à l'eau jusqu'à une température de 70°C.

Intérêt du recuit continu

Apparu dans les années 60 le recuit continu permet de réunir sur une ligne en continu les opérations de recuit, d'écrouissage, inspection, huilage, marquage, cisaillage de rives et bobinage. Il permet un important gain de temps par rapport au recuit sous cloches (appelé aussi recuit base).

Voir aussi

Article connexe

- Recuit simulé Catégorie:Traitement thermique des métaux Catégorie:Acier Catégorie:Science des matériaux de:Anlassen en:Annealing (metallurgy) it:Ricottura nl:Gloeien (metallurgie)
Sujets connexes
Ductilité   Emboutissage   Laminage   Recuit simulé  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^