Technologies de l'information et de la communication

Infos
Les expressions technologies de l'information et de la communication (TIC), nouvelles technologies de l'information et de la communication (NTIC) ou encore information technologies (IT) désignent tout ce qui relève des techniques utilisées dans le traitement et la transmission des informations, principalement l'informatique, l'Internet et les télécommunications. Par extension, elles désignent aussi
Technologies de l'information et de la communication

Les expressions technologies de l'information et de la communication (TIC), nouvelles technologies de l'information et de la communication (NTIC) ou encore information technologies (IT) désignent tout ce qui relève des techniques utilisées dans le traitement et la transmission des informations, principalement l'informatique, l'Internet et les télécommunications. Par extension, elles désignent aussi le secteur d'activité économique de technologies de l'information et de la communication. Le concept de « technologies de l'information et de la communication » présente deux caractéristiques typiques des notions nouvelles : s'il est fréquemment évoqué dans les débats contemporains, sa définition sémantique reste floue. On peut d'ailleurs observer que dans cette expression le terme technologie, qui en toute rigueur signifie discours sur la technique, est utilisé à la place de technique qui serait à la fois plus simple et plus exact. Ce concept est à rapprocher de celui de société de l'information. Les sigles anglais correspondant sont IT (pour Information Technology) et NICT (pour New Information and Communication Technology/Technologies).

Les technologies

Les TIC regroupent un ensemble de ressources nécessaires pour manipuler de l'information et particulièrement les ordinateurs, programmes et réseaux nécessaires pour la convertir, la stocker, la gérer, la transmettre et la retrouver. On peut regrouper les TIC par secteurs suivants :
- L'équipement informatique, serveurs, matériel informatique ;
- La microélectronique et les composants ;
- Les télécommunications et les réseaux informatiques ;
- Le multimédia ;
- Les services informatiques et les logiciels ;
- Le commerce électronique et les médias électroniques. Les premiers pas vers une société de l'information furent entamés lors de l'invention du télégraphe électrique, du téléphone fixe, de la radiotéléphonie et, enfin, de la télévision. L'Internet, la télécommunication mobile et le GPS peuvent être considérés comme des NTIC. Le rapprochement entre l'informatique et les télécoms date de la dernière décennie du XXe siècle ; les appareils miniaturisés « multifonctions » sont sur le marché en 2005-6 (suivi de programmes télévisuels sur téléphone portable).

Avantages de l'investissement dans les TIC

- au niveau du système d'information : Hausse de la productivité du travail pour la saisie de l'information, donc baisse des coûts. Délocalisation de la production (ex : centre d'appels). Meilleure connaissance de l'environnement, réactivité plus forte face à cet environnement, amélioration de l'efficacité de la prise de décision permise par une veille stratégique plus performante.
- au niveau de la structure de l'entreprise et de la gestion du personnel : Organisation moins hiérarchisée, partage d'information. Meilleure gestion des ressources humaines (recrutement, gestion des carrières plus facile.
- au niveau commercial : Nouveau circuit de production grâce à l'extension du marché potentiel (commerce électronique). Une baisse des coûts d'approvisionnement. Développement des innovations en matière de services et réponses aux besoins des consommateurs. Amélioration de l'image de marque de l'entreprise (entreprise innovante).

Limites de l'investissement dans les TIC

- Problèmes de rentabilité :
- Coût du matériel du logiciel, de la maintenance et du renouvellement.
- Il est fréquent de voir apparaître un suréquipement par rapport aux besoins et donc une sous-utilisation des logiciels.
- Coût de la formation du personnel, de sa résistance aux changements.
- Coût généré par la modification des structures, par la réorganisation du travail, par la surabondance des informations.
- Coût dû au rythme soutenu des innovations (18 mois) alors que la durée minimale d'amortissement est de 5 à 7 ans.
- Rentabilité difficilement quantifiable.
- D'autres investissements peuvent être tout aussi bénéfiques :
- Recherche et développement
- Formation du personnel
- Formations commerciales, organisationnelles, logistiques. La mondialisation des NTIC, tout en permettant un accès banalisé, 24h/24, depuis n'importe quel point du globe, à un ensemble de ressources (données, puissance informatique), entraîne aussi des effets pervers en termes de sécurité et d'éthique aggravés par l'internationalisation des règlementations : "fun", chantage, escroquerie, subversion, etc. À l'heure actuelle, on peut affirmer qu'aucune « gouvernance mondiale » n'est parvenue à une surveillance ou à imposer un respect de règles « minimales réputées communes ».

L'ouverture des pays aux NTIC

Classement mondial

Chaque année, le Forum économique mondial publie un classement des pays les plus ouverts aux nouvelles technologies de l'information et de la communication.

2006

Dans le classement publié le 30 mars 2006, la France - qui perd deux places - se classe en 22 position au même niveau que l'Estonie. Les États-Unis occupent la première place devant Singapour (2), le Danemark (3), premier pays européen, l’Islande (4) et la Finlande (5).

2007

Le classement 2007 place le Danemark en première position, suivi par la Suède et Singapour. La France perd une nouvelle place et se classe à la 23 place, entre la Nouvelle-Zélande et la Belgique.

En Europe

En France, plusieurs pôles sont impliqués dans ces technologies. On peut citer par exemple :
- le LIST (laboratoire du CEA) à Grenoble ;
- le pôle de compétitivité Systematic en Île-de-France ;
- la "Telecom Valley®". En Belgique et Luxembourg, plusieurs centres sont fortements impliqués en TIC :
- le CETIC, à Charleroi ;
- le CITI, du Centre de Recherche Public Henri Tudor,
- le CRID, Centre de Recherches Informatique et Droit aux Facultés Universitaires Notre-Dame de la Paix (FUNDP) de Namur. Les collectivités territoriales disposent de commissions TIC :
- Régions : Commission TIC de l'ARF ;
- Communes : Commission TIC de l'AMF ;
- Départements : Commission NTIC de l'ADF. Dans la région Île-de-France, l'ARTESI (Agence régionale des technologies et de la société de l'information) est chargée de promouvoir les TIC.

Terminologie

Le terme NTIC (Nouvelles technologies de l'information et de la communication) est une invention des ingénieurs réseaux. L'avènement de l'Internet comme média des masses et le succès des blogs, des wikis ou technologies P2P confèrent aux NTIC une dimension sociétale. Certains auteurs préfèrent, comme l'a fait Gérard Ayache dans "La grande confusion", parler d'hyper-information pour souligner l'impact anthropologique des nouvelles technologies. De nombreux internautes considèrent l'Internet comme une technologie de la relation (TR) : Joël de Rosnay a repris cette expression dans La révolte du pronétariat : des mass média aux média des masses. Les TICC sont les technologies de l'information, de la communication et de la connaissance. Elles ajoutent aux TIC la notion de bases de connaissance et de Gestion des connaissances. Dans l'éducation nationale, on évoque plutôt les TICE (technologies de l'information et de la communication pour l'enseignement).

Notes et références

Sujets connexes

Sciences et technologies de l'information
- Sciences et technologies de l'information et de la communication
- Sciences de l’information et de la communication
- Génie des technologies de l'information
- Théorie de l'information
- Information
- Hyper-information
- Informatique
- Système d'information Web, gestion des connaissances
- Gestion des connaissances
- Intelligence économique
- Web
- Méta-information Données, bibliothèques numériques
- Data mining
- Manipulation de données
- Métadonnées
- Bases de données
- Mise en réseau de données Sécurité informatique
- Cryptographie Aspects économiques et sociologiques
- Société de l'information
- Société de la connaissance
- Économie post-industrielle
- Aménagement numérique
-Monopoles du savoir Education
- Technologies de l'information et de la communication pour l'éducation (TICE) Autres
- Formation aux NTIC
- Logiciels libres
- Noosphère
- Reconnaissance de formes
- Nouvelle économie
- Projet:Sciences de l'information et des bibliothèques Catégorie:Technologie Catégorie:Information Catégorie:Communication Catégorie:Internet Catégorie:Terminologie de l'informatique Catégorie:Fonctionnement de l'entreprise af:Inligtingstegnologie ar:تكنولوجيا المعلومات da:Informationsteknologi de:Informationstechnik en:Information technology es:Tecnologías de la información y la comunicación eu:Informazio eta Komunikazio Teknologia fa:فناوری اطلاعات fi:Ohjelmistotekniikka gl:Tecnoloxías da información hi:सूचना प्रौद्योगिकी hu:Informatika id:Teknologi informasi it:Information and Communications Technology ja:情報技術 ka:საინფორმაციო ტექნოლოგია ko:정보통신기술 lv:Informācijas tehnoloģijas ml:വിവരസാങ്കേതിക വിദ്യ ms:Teknologi maklumat nl:Informatie- en Communicatietechnologie pt:Tecnologia da informação ro:Tehnologia informaţiei ru:Информационные технологии sv:Informationsteknik ta:தகவல் தொழில்நுட்பம் th:เทคโนโลยีสารสนเทศ uk:Інформаційні технології vi:Công nghệ thông tin zh:信息技术
Sujets connexes
Amortissement   Aménagement numérique   Approvisionnement   Assemblée des départements de France   Association des maires de France   Association des régions de France   Belgique   CRID   Chantage   Commerce électronique   Composant électronique   Coût   Cryptographie   Danemark   Délocalisation   Développement   Entreprise   Escroquerie   Estonie   Finlande   Formation   Forum économique mondial   France   Gestion des connaissances   Global Positioning System   Globe   Gouvernance   Génie des technologies de l'information   Gérard Ayache   Hyper-information   Image de marque   Information   Informatique   Innovation   Intelligence économique   Internationalisation   Internet   Islande   Joël de Rosnay   Logiciel   Logistique   Maintenance   Marché   Matériel informatique   Mondialisation   Monopoles du savoir   Multimédia   Méta-information   Namur   Noosphère   Nouvelle-Zélande   Nouvelle économie   Ordinateur   Production   Productivité   Radiotéléphonie   Recherche et développement   Reconnaissance de formes   Recrutement   Rentabilité   Ressources humaines   Sciences de l’information et de la communication   Sciences et technologies de l'information et de la communication   Serveur informatique   Services (économie)   Sigle   Singapour   Société de l'information   Société de la connaissance   Subversion   Suède   Système d'information   Sémantique   Technologies de l'information et de la communication pour l'éducation   Théorie de l'information   Travail (économie)   Télégraphe   Téléphone   Télévision   Veille stratégique  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^