Amédée III de Savoie

Infos
Amédée III de Savoie ou de Savoie-Maurienne, né en 1095 et mort en 1148 lors de la Deuxième croisade.
- 7 comte de Savoie et de Maurienne (1103-1148), à la mort de son père, et marquis de Suze ;
- fils de Humbert II de Savoie dit « le Renforcé », (n. ap. 1065 - 1103), et de sa femme Gisèle de Bourgogne (1075 - m. ap. 1133), fille de Guillaume I le Grand, comte de Bourgogne et de Mâcon. Ce comte portait un ce
Amédée III de Savoie

Amédée III de Savoie ou de Savoie-Maurienne, né en 1095 et mort en 1148 lors de la Deuxième croisade.
- 7 comte de Savoie et de Maurienne (1103-1148), à la mort de son père, et marquis de Suze ;
- fils de Humbert II de Savoie dit « le Renforcé », (n. ap. 1065 - 1103), et de sa femme Gisèle de Bourgogne (1075 - m. ap. 1133), fille de Guillaume I le Grand, comte de Bourgogne et de Mâcon. Ce comte portait un certain nombre de titres, avec cependant une tendance à l'exagération et à l'usurpation :
- du fait des possessions de la Maison de Savoie en Piémont, il s'octroya le titre de « duc en Lombardie » ;
- du fait de la filiation de sa mère et de son mariage avec la fille du comte de Bourgogne Guillaume le Grand, il s'octroya le titre de « duc en Bourgogne » ;
- du fait que la Maison de Savoie avait, depuis l'empereur Conrad le Salique, un droit de gouvernement sur le Chablais, il prit prétexte d'une mauvaise administration du lieutenant impérial pour s'emparer des provinces du Chablais, puis de la vallée d'Aoste, et s'octroyer le titre de « duc de Chablais » ;
- il semblerait aussi, qu'il continuait à porter indûment le titre de vicaire de l'empire — titre non héréditaire — qui avait été décerné à son père par l'empereur Henri IV . Habile, il aida à la renaissance de l'Abbaye de Saint-Maurice d'Agaune, dans laquelle les rois des deux Bourgognes se faisaient couronner, il en était l'abbé laïc (1103 - 1147). Il fonda aussi l'Abbaye de Saint-Sulpice en Bugey, l'Abbaye de Tamié dans le massif des Bauges et l'Abbaye d'Hautecombe, sur la rive escarpée du Lac du Bourget. Sa première femme Adélaïde, ne lui donna pas d'enfants. En 1123, il épousa Mahaut d'Albon ou Mathilde, (n. v. 1110 - m. ap. 1145), qui était la sœur de Guigues IV d'Albon, qui lui donna quatre garçons et six filles, dont : :
- Alix de Savoie ou Élise (n. v. 1123 - ?), épouse Humbert III de Beaujeu (n. ap. 1107 - 1174). :
- Mathilde de Savoie ou Mahaut (1125 - 1158), épouse Alphone I de Portugal :
- Agnès de Savoie (1125 - 1172), épouse du comte Guillaume I de Genève :
- Humbert III de Savoie (1136 - 1188) dit « le Bienheureux » :
- Jean de Savoie :
- Pierre de Savoie :
- Guillaume de Savoie :
- Marguerite de Savoie (? - 1157) :
- Isabelle de Savoie :
- Julienne de Savoie (? - 1194), abbesse de St.André-le-Haut En 1128, Amédée III agrandit son domaine en ajoutant à son gouvernement – ce qu'on appelait le « Vieux Chablais » – la région s'étendant de l'Arve jusqu'à la Dranse d'Abondance, formant ainsi le « Nouveau Chablais », dont Saint-Maurice était la capitale. Le mariage avec la sœur du Dauphin, ne l'empêcha pas d'aller guerroyer contre lui pour des histoires de délimitations de frontière. C'est lors d'une bataille près de Montmélian que Guigues IV fut mortellement blessé. Suite à cet épisode, le roi de France voulu lui confisquer ses états, sa sœur Adèle de Savoie (n. v. 1100 - 1154), épouse du roi, était également pour. Finalement il ne dut son salut, qu'à l'intercession de Pierre l'Ermite, après avoir fait la promesse de participer à la croisade en préparation. En 1147, il partit donc aux côtés de son neveu, le roi Louis VII de France et d'Aliénor d'Aquitaine à la Deuxième croisade, il finança son expédition, grâce à un prêt de l'Abbaye de Saint-Maurice d'Agaune. Dans cette aventure, il était accompagné de nombreux gentilshommes savoyards, dont le baron du Faucigny et son fils, les barons de Seyssel, de La Chambre, de Miolans, de Montbel, les seigneurs de Thoire, de Montmayeur, de Vienne, de Viry, de La Palude, de Blonay, de Chevron Villette, de Chignin et de Châtillon. Il mourut à Nicosie dans l'île de Chypre le 30 août 1148 et fut inhumé dans l'église Sainte-Croix de Nicosie. L'évêque Amédée de Lausanne ( Saint Amédée de Clermont, dit de Lausanne ) (n. v. 1110 - 1159) devint le tuteur de son fils Humbert III de Savoie. Catégorie:Maison de Savoie Catégorie:Comte de Savoie Catégorie:Homme croisé Catégorie:Naissance en 1095 Catégorie:Décès en 1149 de:Amadeus III. (Savoyen) en:Amadeus III of Savoy eo:Amadeo la 3-a es:Amadeo III de Saboya ia:Amedeo III id:Amadeus III dari Savoy it:Amedeo III di Savoia la:Amadeus III Sabaudiae nl:Amadeus III van Savoye pms:Medeo III pt:Amadeu III, Conde de Sabóia
Sujets connexes
Abbaye d'Hautecombe   Adèle de Savoie   Aliénor d'Aquitaine   Alphonse Ier de Portugal   Arve   Blonay   Chablais   Chevron Villette   Chignin   Chypre   Châtillon   Comté de Bourgogne   Comté de Mâcon   Deuxième croisade   Dranse d'Abondance   Faucigny (province)   Guigues IV d'Albon   Guillaume Ier de Bourgogne   Henri IV du Saint-Empire   Humbert III de Savoie   Humbert II de Savoie   La Chambre   Lac du Bourget   Louis VII de France   Maison de Savoie   Massif des Bauges   Mathilde de Savoie   Montbel   Montmélian   Nicosie   Pierre l'Ermite   Piémont   Seyssel   Vallée d'Aoste   Vienne (Isère)   Viry  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^