Reggio d'Émilie

Infos
Reggio d'Émilie Reggio d'Émilie est une ville italienne de la province de Reggio d'Émilie en Émilie-Romagne, située le long de la voie émilienne. Son nom latin est Regium Lepidi (après Lépide, fondateur de la ville et de la voie qui donne son nom à la région). Après la conquête lombarde (au ) la ville changea son nom en Reggio de Lombardie; ce nom fut officiellement retenu pendant toute l'existence du Duché de Modène et Reggio, jusque à l'annexion des terr
Reggio d'Émilie

Reggio d'Émilie Reggio d'Émilie est une ville italienne de la province de Reggio d'Émilie en Émilie-Romagne, située le long de la voie émilienne. Son nom latin est Regium Lepidi (après Lépide, fondateur de la ville et de la voie qui donne son nom à la région). Après la conquête lombarde (au ) la ville changea son nom en Reggio de Lombardie; ce nom fut officiellement retenu pendant toute l'existence du Duché de Modène et Reggio, jusque à l'annexion des territoires des Este au Royaume de Sardaigne en 1859.

Le centre-ville

Le centre historique a la forme d'un hexagone allongé, traversé par la voie émilienne. Les monuments principaux sont le théâtre municipal (néoclassique), les basiliques renaissance et baroque de Saint-Prosper et de la Vierge de la Ghiara, le dôme et nombre de palais. Les places de la ville sont intéressantes ainsi que les rues toutes en arcades (Piazza del duomo, piazza del Monte, Piazza San Prospero et Piazza Fontanesi). La via Emilia est bordée de palais. Dans la salle des honneurs de l'hôtel de ville se trouve le premier tricolore de la République cisalpine.

Histoire

Rhegium Lepidi appartenait à la Gaule cisalpine, chez les Boïens quand Lépide la colonisa. Détruite par les Goths en 409, elle fut relevée par Charlemagne. Devenue l'une des républiques lombardes au Moyen Âge, elle finit par tomber sous la domination de la maison d'Este en 1290. Voir : Elle fut prise par les Français en 1702, par le prince Eugène en 1706 et par le roi de Sardaigne en 1742. Au , Reggio fit partie de la République cispadane, puis cisalpine, où elle fut le chef-lieu du département du Crostolo. Napoléon Ier donna le titre de duc de Reggio au maréchal Oudinot. Le congrès de Vienne donna Reggio au duc de Modène. En 1831, une révolte qui y éclata, qui fut aussitôt comprimée par les Autrichiens. Elle fut ensuite rattachée au royaume de Sardaigne et finalement à celui d'Italie. Au , après la Seconde Guerre mondiale, Reggio fut gouvernée à la majorité absolue par le Parti communiste italien, ce qui lui valut comme au reste de la région l'épithète de rouge. Depuis les années 1990, elle est dirigée par la coalition de l'Olivier. Voir aussi :
-Duché de Reggio
-Duché de Modène et Reggio
-Liste des ducs de Modène et Reggio

Monuments

Places et rues

-via Æmilia
-Corso Garibaldi
-Piazza del duomo (nom officiel Piazza Prampolini), ou encore grand-place;
-Piazza San Prospero, dite aussi petite place;
-Piazza del Monte;

Édifices religieux

Eglise Saint-Georges
-Dôme;
-Basilique San Prospero;
-Oratoire du Christ
-Église Saint-Pierre
-Église Saint-Georges
-Église Saint-François
-Synagogue

Palais

-Palais Ducal
-Hôtel de ville
-Palais Magnani

Théâtres

- Théâtre municipal
- Théâtre Ariosto;

Musées

- Musée municipal
- Musée du Tricolore

Administration

Hameaux

Le territoire communal est subdivisé en 8 circonscriptions, qui recoupent les hameaux des alentours. Auparavant les hameaux étaient appelés 'villas' et à chacun correspondait une paroisse. Certaines de ces villas ont rejoint les quartiers urbains suite à la croissance de l'après-guerre (Ospizio, Santa Croce, San Pellegrino, San Prospero Strinati). Ce sont désormais des quartiers périphériques. La liste des 'villas' comprend les localités suivantes :
-Bagno
-Cadè
-Canali
-Castellazzo
-Cavazzoli
-Cella
-Codemondo
-Coviolo
-Fogliano
-Gaida
-Gavassa
-Gavasseto
-Mancasale
-Marmirolo
-Masone
-Massenzatico
-Ospizio
-Pieve Modolena
-Pratofontana
-Rivalta
-Roncadella
-Roncocesi
-Sabbione
-San Bartolomeo
-San Maurizio
-San Pellegrino
-San Prospero Strinati
-Santa Croce
-Sesso

Communes limitrophes

Albinea, Bagnolo in Piano, Bibbiano, Cadelbosco di Sopra, Campegine, Casalgrande, Cavriago, Correggio, Montecchio Emilia, Quattro Castella, Rubiera, San Martino in Rio, Sant'Ilario d'Enza, Scandiano

Économie

Industries mécaniques

Éducation

- Deux universités :
- l'Université de Modène et de Reggio d'Émilie
- l'Université de Bologne

Voir aussi

===
Sujets connexes
Albinea   Années 1990   Bagnolo in Piano   Baroque   Bibbiano   Boïens   Cadelbosco di Sopra   Campegine   Casalgrande   Cavriago   Charlemagne   Charles-Emmanuel III de Sardaigne   Chef-lieu   Congrès de Vienne   Correggio (Italie)   Crostolo (département)   Duc de Modène   Duché de Modène   Este   Gaule cisalpine   Goths   Hameau italien   L'Olivier   Liste des villes italiennes de plus de 25 000 habitants   Lombards   Lépide   Maison d'Este   Montecchio Emilia   Moyen Âge   Napoléon Ier   Néoclassique   Oudinot   Parti communiste italien   Province de Reggio d'Émilie   Quattro Castella   Renaissance artistique   Royaume d'Italie   Royaume de Sardaigne   Rubiera   République cisalpine   République cispadane   San Martino in Rio   Sant'Ilario d'Enza   Scandiano   Seconde Guerre mondiale   Université de Bologne   Université de Modène et de Reggio d'Émilie   Via Æmilia  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^