Atari

Infos
Atari est une entreprise développant des jeux vidéo et des micro-ordinateurs grand public des années 1970 à 90.
Atari

Atari est une entreprise développant des jeux vidéo et des micro-ordinateurs grand public des années 1970 à 90.

Historique

Atari a été créée en 1972 par Nolan Bushnell, avec la création d'un des premiers jeux vidéo de l'histoire, Pong. Bushnell avait au départ l'intention d'appeler sa nouvelle entreprise Syzygy, un terme astronomique, mais il se rendit compte que ce nom avait déjà été pris en Californie. Premier dan de jeu de go, Bushnell décida de puiser le nom de sa nouvelle compagnie dans le vocabulaire de ce jeu et choisit le terme atari , signifiant qu'un groupe de pierres est sur le point d'être capturé. La SA est créé en Californie le 27 juin 1972. On dit également que le nom Atari vient du film préféré de Nolan Bushnell, Hatari, d'Howard Hawks avec John Wayne, dont on a enlevé le H. La société a commencé par créer des bornes d'arcade, elle a ensuite créé le célèbre Pong, ancêtre des consoles de salon. C'est en 1977 que la marque sort sa première véritable console de salon, connue sous les noms VCS (Video Computer System) ou Atari 2600. Peu après, elle se lance dans la conception d'ordinateurs 8 bits, la série des Atari 400, Atari 800, puis Atari 600XL, 800XL et 130XE, qui arrive difficilement à concurrencer le Commodore 64, alors leader de ce marché. Dans les années 1980, la société est divisée entre Atari Inc., qui s'occupe des ordinateurs et consoles de salon, et Atari Games, qui continue dans la branche des bornes d'arcade. Mais Atari Inc., alors filiale du groupe Warner, perd de plus en plus d'argent, jusqu'à 1 million de dollars par jour à cette époque. En 1985, Jack Tramiel, remercié par Commodore, rachète Atari Inc. à Warner, la société devient Atari Corporation et se redresse grâce aux 16/32 bits Atari ST. Avec notamment des prises MIDI intégrées, elle s'impose comme la machine de référence pour de nombreux musiciens. Elle aura ainsi contribué de façon non négligeable à l'essor de la MAO. Cette gamme connaît un grand succès. Dans les années 1990 le Falcon constitue l'ultime évolution de cette gamme, mais subit la concurrence des PC. Il connaît néanmoins un succès relatif auprès des musiciens en raison de ses capacités de traitement audio 8 pistes, en Direct-to-disk. Du côté des consoles, on note la portable couleur Lynx, et la première console de salon 64 bits, appelée Jaguar Mais, concurrencé d'un côté par les compatibles pour ses ordinateurs, de l'autre par les géants de la console de jeux Nintendo et Sega. En 1996, Atari cesse toute activité dans le jeu vidéo, jugée aléatoire. Le 30 juillet 1996, elle fusionne avec JTS, un fabriquant de disque dur, devenant une subdivisionL'intérêt de JTS pour Atari concerne principalement sa main d'œuvre et ses usines.. Le 23 février 1998, JTS revend ses parts d'Atari à Hasbro InteractivePour 5 millions de dollars.. En 1999, Hasbro annonce vouloir faire d'Atari son label préférentiel pour l'édition de jeux vidéo et réédite quelques classiques du jeux d'arcade Atari Games. En décembre 2000, Hasbro Interactive est rachetée par l'éditeur français Infogrames Entertainment qui récupère dans l'opération Atari CorporationInfogrammes met également la main sur MicroProse Software et Games.com.. A partir de 2003, Infogrames prend le nom commercial « Atari » et toutes ses productions sont désormais commercialisées sous cette marque.

Quelques jeux vidéo créés par Atari Games

- Asteroids
- Centipede
- Marble Madness
- Missile Command
- Pong
- Space Invaders
- Tempest

Consoles de jeux

- Atari 2600
- Atari 2600 Junior
- Atari 5200 (usa)
- Atari 7800
- Lynx
- Lynx II
- Jaguar
- Jaguar CD
- Atari XEGS

Systèmes 8 bits

- Atari 400
- Atari 800
- Atari 1200XL
- Atari 600XL
- Atari 800XL
- Atari 65XE
- Atari 130XE
- Atari 800XE Tous les modèles sont basés sur un microprocesseur 6502 à 1 MHz. La RAM varie de 16 Ko à 128 Ko selon les versions.

Systèmes 16/32 bits

- ST : 68000 à 8 MHz - 256 Ko à 1 Mo de RAM - lecteur de disquette séparé
- STF : Idem ST mais lecteur de disquette intégré au boîtier - 512 Ko à 4 Mo RAM
- Mega STF : Version pro du STF avec boîtier plat et clavier séparé - 1 Mo RAM mini
- STE : STF avec chip graphique amélioré et sortie son stéréo - 512 Ko RAM mini
- Mega STE : Version pro du STE avec boîtier plat et clavier séparé - 68000 à 16 MHz - Emplacement pour un disque dur interne
- TT : 68030 à 32 MHz - Modes graphiques supplémentaires - 4 à 270 Mo RAM - Disque dur intégré - Boîtier similaire au Mega STE mais sorti avant ce dernier
- Falcon030 : 68030 à 16 MHz - 4 ou 14 Mo RAM - Disque dur intégré - Chip graphique type VGA avec sortie vidéo composite - Entrées et sorties son stéréo 16 bits et connexion numérique SPDIF 8 canaux en option

Notes et références

Voir aussi

- Informatique
- Jeu vidéo
- Histoire des jeux vidéo
- Consoles de jeux vidéo ;
Sujets connexes
Années 1970   Années 1980   Années 1990   Asteroids   Atari 2600   Atari 5200   Atari 520STE   Atari 7800   Atari Falcon030   Atari ST   Atari TT   Borne d'arcade   Centipede   Commodore 64   Commodore International   Direct-to-disk   Disque dur   Décembre   Développeur de jeux vidéo   Hasbro   Infogrames   Informatique   Jaguar (console)   Jaguar CD   Jeu de go   Jeu vidéo   Lynx (console)   Marble Madness   Musique assistée par ordinateur   New York   Nintendo   Nolan Bushnell   Ordinateur   Pong   Sega   Société anonyme   Space Invaders   Syzygie   Tempest  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^