Sima Qian

Infos
Sima Qian Sima Qian (chinois traditionnel : , simplifié : , pinyin : Sīmǎ Qiān) (145 av. J.-C.-86 av. J.-C.) est un historien chinois, le premier à avoir tenté de décrire l'histoire de la Chine depuis sa création. Tous les historiens impériaux chinois se sont par la suite inspirés de son œuvre. Il vécut sous le règne de l'empereur Wudi (141 av. J.-C.-87 av. J.-C.) et son père, Sima Tan ( / , Sīmǎ Tán) était annaliste de la cour, charge à mi-chemin entre celle
Sima Qian

Sima Qian Sima Qian (chinois traditionnel : , simplifié : , pinyin : Sīmǎ Qiān) (145 av. J.-C.-86 av. J.-C.) est un historien chinois, le premier à avoir tenté de décrire l'histoire de la Chine depuis sa création. Tous les historiens impériaux chinois se sont par la suite inspirés de son œuvre. Il vécut sous le règne de l'empereur Wudi (141 av. J.-C.-87 av. J.-C.) et son père, Sima Tan ( / , Sīmǎ Tán) était annaliste de la cour, charge à mi-chemin entre celle d'un astrologue et celle d'un annaliste, qui consistait à noter autant les phénomènes célestes et leur influence que les événements humains. La famille de Sima Qian s'installa à Maoling, dans les environs de la capitale Chang'an. Sima Qian était d'une grande intelligence et arrivait déjà à lire les livres anciens dès l'âge de dix ans. À vingt ans, il compléta son éducation en voyageant dans diverses provinces telles que celles du Jiangsu, du Anhui, du Zhejiang, du Hunan et du Henan. Plus tard, il travailla pour le gouvernement en effectuant notamment une mission d'inspection dans la région de l'actuelle ville de Kunming (province de Yunnan), nouvellement conquise par les forces impériales. Ses fonctions lui permirent aussi d'effectuer plusieurs voyages aux quatre coins de l'empire, à l'exception de quelques zones considérées barbares à l'époque, comme les provinces de Fujian et de Guangdong. En 107 av. J.-C., après un deuil de trois ans, Sima Qian succéda au poste d'analyste de son défunt père ce qui lui donne accès aux archives royales. Il put ainsi continuer l'œuvre ambitieuse entreprise auparavant par son père, c'est-à-dire un livre racontant toute l'histoire de la Chine. Sima Qian commença à écrire en 104 av. J.-C. Cependant, en 99 av. J.-C., après avoir provoqué la colère de l'empereur Wu Di en plaidant pour Li Ling, un officier accusé de trahison, il fut condamné à être castré ou exécuté. À cette époque, être castré signifiait l'infamie et beaucoup de Chinois auraient préféré mourir plutôt que de vivre pareil déshonneur. Sima Qian choisit cependant de rester en vie pour achever son œuvre et tenir ainsi la promesse faite à son père. Il acheva en 104 av. J.-C. ses Mémoires Historiques. Amnistié en 96 av. J.-C., l'empereur le prit comme secrétaire privé, poste réservé aux eunuques. Son œuvre principale est le Shiji ( / , Shǐjì) qui comporte de nombreuses biographies, dont celle de Confucius, et qui remonte jusqu'aux temps légendaires des Sanhuangwudi, que Sima Qian semble considérer comme véridiques.

Voir aussi

Historiens célèbres Catégorie:Historien chinois bg:Сима Цян ca:Sima Qian de:Sima Qian diq:Sima Qian en:Sima Qian eo:Sima Qian es:Sima Qian eu:Sima Qian fi:Sima Qian gl:Sima Qian hr:Sima Qian hu:Sze-ma Csien id:Sima Qian it:Sima Qian ja:司馬遷 ka:სიმა ციანი ko:사마천 nl:Sima Qian no:Sima Qian pl:Sima Qian pt:Sima Qian ru:Сыма Цянь sh:Sima Qian sr:Сима Кјан sv:Sima Qian th:ซือหม่า เซียน uk:Сима Цянь vi:Tư Mã Thiên zh:司馬遷 zh-classical:司馬遷 zh-yue:司馬遷
Sujets connexes
Anhui   Confucius   Fujian   Guangdong   Henan   Histoire de la Chine   Hunan   Jiangsu   Kunming   Shiji   Yunnan   Zhejiang  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^