Accord (organologie)

Infos
En organologie, 'accord' désigne : soit le son de base d'un instrument à vent, soit la liste des cordes d'un instrument à cordes, soit l'ajustement des sons d'un instrument de musique. :Il convient évidemment de distinguer l'« accord » relevant du domaine de l'organologie, de l'« accord » en tant que superposition de sons, qui lui relève du domaine de l'harmonie. Pour plus de détails sur cette seconde acception, consulter les articles Accord (musique) et Harmonie tonale
Accord (organologie)

En organologie, 'accord' désigne : soit le son de base d'un instrument à vent, soit la liste des cordes d'un instrument à cordes, soit l'ajustement des sons d'un instrument de musique. :Il convient évidemment de distinguer l'« accord » relevant du domaine de l'organologie, de l'« accord » en tant que superposition de sons, qui lui relève du domaine de l'harmonie. Pour plus de détails sur cette seconde acception, consulter les articles Accord (musique) et Harmonie tonale élémentaire.

Son de base d'un instrument à vent

L'accord — ou le son de base — d'un instrument à vent désigne la note fondamentale de cet instrument. :Par exemple, lorsqu'on dit que la flûte traversière est « accordée » en do, cela signifie que cette note est la fondamentale de cet instrument.

Liste des cordes d'un instrument à cordes

L'accord d'un instrument à cordes renvoie à la liste des hauteurs correspondant aux différentes cordes « à vide » de cet instrument. :Par exemple, lorsqu'on dit que l'« accord » habituel de la guitare est « mi, la, ré, sol, si, mi », cela signifie que ces six notes sont produites par les six cordes de cet instrument.

Ajustement des sons d'un instrument de musique

La réalisation pratique de l'accord concerne la modification de la tension d'une corde, d'une membrane, de la longueur d'un tuyau, etc. Elle est parfois appelée accordage. Selon l'instrument concerné, celui-ci peut être effectué par le musicien lui-même — guitare, flûte, hautbois... —, ou par un spécialiste, appelé accordeur — pour le piano par exemple —, ou facteur — pour l'orgue par exemple.
- L'accord peut être réalisé en référence à une « fréquence étalon », par exemple le la du diapason. Notons qu'il serait plus juste de parler du la « d'un » diapason, puisque, si actuellement la fréquence de celui-ci est conventionnellement fixée à 440 Hz, par le passé, le diapason n'était pas fixé, ou seulement en un lieu précis : il en résulte que certaines œuvres de musique ancienne et certains instruments, peuvent préférer l'emploi d'un diapason différent.
- L'accord se conforme à une échelle musicale donnée, c'est-à-dire, à une sélection de fréquences. Selon l'instrument concerné, selon le type de musique, l'époque, le lieu, etc., l'échelle retenue — gamme ou tempérament — pourra être différente. :Quelques exemples d'échelles utilisées dans la musique occidentale : échelle pythagoricienne, échelle de Zarlino, échelle tempérée, tempérament mésotonique, etc.

Voir aussi

- Consonance
- Accordage
- Acoustique musicale
- Gamme tempérée
- Gammes et tempéraments
- Diapason
- Intonation musicale
- Tempérament Catégorie:Technique (facture instrumentale) Catégorie:Justesse
Sujets connexes
Accord (musique)   Accordage   Accordeur   Acoustique musicale   Consonance   Corde (musique)   Diapason   Facteur d'orgue   Flûte   Flûte traversière   Fondamentale   Fréquence   Gamme naturelle   Gamme pythagoricienne   Gamme tempérée   Gammes et tempéraments   Guitare   Harmonie   Hautbois   Hauteur (musique)   Instrument à cordes   Instrument à vent   Intonation musicale   Membrane (organologie)   Musicien   Musique ancienne   Musique occidentale   Organologie   Orgue   Piano   Tempérament   Tempérament mésotonique   Tuyau   Type de musique  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^