Daniel Balavoine

Infos
Daniel Balavoine, né à Alençon (Orne) le et mort le à Gourma-Rharous (Mali), est un auteur-compositeur-interprète français.
Daniel Balavoine

Daniel Balavoine, né à Alençon (Orne) le et mort le à Gourma-Rharous (Mali), est un auteur-compositeur-interprète français.

La musique

Dans les années 1970, il participe en tant que choriste à la comédie musicale La Révolution française, puis aux concerts de Patrick Juvet. Ce dernier lui offre sa chance en le laissant enregistrer une chanson sur un de ses albums. Cela lui permet d'être remarqué par Léo Missir, directeur artistique chez Barclay avec lequel il noue un lien très fort. Ses deux premiers albums De vous à elle en passant par moi (1975) et Les aventures de Simon et Gunther... (1977) (qui parle de deux frères qui vivent au moment du mur de Berlin) ne rencontrent pas le succès. Seul le 45 tours extrait de l'album Les aventures de Simon et Gunther..., « Lady Marlène » (sur lequel figure un autre titre, La Porte est close), rencontre un succès d'estime. Le troisième album, intitulé Le Chanteur (1978), sur lequel figure la chanson éponyme, le fait connaitre du grand public. Ébloui par la voix de Daniel Balavoine qu'il découvre lors son interprétation télévisée de « Lady Marlène » (1977), Michel Berger reconnait immédiatement en lui le surdoué qu'il lui faut pour jouer le rôle de « Johnny Rockfort » dans l'opéra-rock qu'il projette de monter avec Luc Plamondon, Starmania (1978). Cette participation accroit davantage sa notoriété, avec une image un peu voyou avec « Quand on arrive en ville », et pleine de tendresse avec « SOS d'un terrien en détresse », chanson très technique que Michel Berger a spécialement composée pour lui, alors le seul à pouvoir l'interpréter. C'est également le début d'une grande amitié pour le trio Daniel Balavoine - Michel Berger - France Gall. Balavoine enchaîne les tubes et son talent créatif, sa voix haut perchée et son sens de la mélodie s'imposent et le classent vite sur le même plan que des grands noms comme Michel Polnareff ou Michel Berger dans le monde de la chanson. Il s'impose aussi juste avant les années Mitterrand en porte parole de la jeunesse. Durant la première moitié des années 1980 Daniel Balavoine s'impose comme une figure importante de la musique new wave (ou synthpop) en France. Il émet d'ailleurs des critiques au début de la décennie envers une majorité d'artistes français « établis », qu'il accuse alors de faire de la musique de music hall, pas assez en rapport avec les attentes de la jeunesse, qui tend à se tourner davantage vers la musique anglosaxonne. Pionnier dans le genre, il est avec Jean Michel Jarre le premier à acquérir en France à grands frais le sampleur Fairlight en 1984, sorte de synthétiseur assisté par ordinateur dont l'usage façonnera toute la musique des années 80. Sa musique se définit par une mélodie recherchée, des percussions travaillées, et un usage prédominant de sons synthétiques soutenus sur les instruments traditionnels (synthèses proches du violon et de l'orgue), le tout mêlé à des effets synthétiques. S'ajoute à cela son univers rock, genre qu'il affectionne particulièrement (voix écorchée, usage habituel de la guitare électrique...). Ainsi, il combine tous les atouts de l'auteur-compositeur accompli qui font de lui un monstre audiovisuel incontournable des années 80 au visage attachant de « poupon », au même titre par exemple que Coluche. Ses atouts étant : une musique populaire d'avant-garde donc, mais aussi des textes châtiés et engagés, qui dépeignent astucieusement diverses facettes de la société (célébrité, divorce, enfance, argent et réussite sociale, travail, guerres, drogue, torture, politique, amour, tolérance et racisme, drames humanitaires, vie et mort, etc.), enfin et surtout une voix unique, un timbre inimitable, d'aucuns diront de "cristal", puissante , un tantinet écorchée, et en mesure de couvrir pratiquement trois octaves. Il entre très tardivement en voix de tête, capable de soutenir des notes très aigües avec néanmoins suffisamment de coffre pour qu'un néophyte distingue clairement dans sa voix fine, un timbre masculin. Sa voix pourrait être de loin comparée à celle de Freddie Mercury, et se démarque clairement de celle de chanteurs comme Michel Polnareff ou Sting, qui s'ils font souvent usage de leur voix de tête, se situent dans des fréquences où Daniel Balavoine aurait simplement mis à contribution sa voix pleine (normale). De nombreux artistes ont interprété ultérieurement des chansons de son répertoire dont Liane Foly, Léna Ka, Johnny Hallyday, Nicole Rieu, Pascal Obispo, Patrick Fiori, Florent Pagny, Grégory Lemarchal, ainsi que Marie Denise Pelletier avec sa reprise de la chanson « Tous les cris, les SOS » en 1987. C'est le troisième auteur compositeur disparu qui génère le plus de droits d'auteur en France, derrière Joe Dassin et Michel Berger.

Porte-parole de la jeunesse

Daniel Balavoine est surtout un passionné. De musique tout d'abord, mais un passionné de la vie plus largement. Engagé, il met sa notoriété au service de causes qui l'émeuvent : la politique, la dénonciation de la guerre, de la famine, du racisme, la défense de la liberté et de la vie. Très prisé des Talk-shows, il n'hésite pas à donner son opinion sur tout, parfois avec véhémence, persuadé d'avoir pour mission de faire évoluer les mentalités. Cela lui vaut de déclencher quelques polémiques. On le remarque la première fois lors d'un passage télévisé en 1980, où, se posant en porte-parole de la jeunesse, il s'oppose à François Mitterrand et aux hommes politiques en général, qu'il considère trop éloignés des soucis des jeunes. Ses textes sont engagés et dénoncent les aberrations de l'humanité que sont l'injustice et la guerre (notamment les injustices liées à la guerre froide) ainsi que tout ce qui est lié à ces deux notions. Ses albums à thème Loin des yeux de l'occident (1983) et Sauver l'Amour (1985) en sont une illustration. On le retrouve également dans une prise de position célèbre le 23 octobre 1983, contre la guerre au Liban (où son frère était alors présent), la guerre en général et contre les personnes qui la soutiennent, lors de l'émission de télévision Sept sur sept. Le matin même, avait eu lieu l'attentat du Drakkar, au cours duquel 58 soldats français avaient trouvé la mort. Il présentera ses excuses sur le plateau de Champs Élysées (Antenne 2) le 5 novembre 1983.

Le Paris Dakar

Une autre passion, celle des courses automobiles, le pousse à s'engager à partir de janvier 1983 dans le rallye Paris-Dakar. Il participe ainsi à 2 rallyes en tant que concurrent (1983 et 1985) et parvient à décrocher la 30 place à l'arrivée du Dakar 1985. Au cours de cette course, il découvre l'Afrique, continent auquel il s'attache. Il participe d'ailleurs au concert français pour l'Éthiopie donné à la Courneuve le 13 octobre 1985. Il fonde avec Michel Berger l'association Action Écoles, destinée à mobiliser les écoliers français contre la faim en Afrique. Au début de l'année 1986, il accompagne le Paris-Dakar non pas en concurrent, mais pour suivre l'installation de pompes à eau. Son action se poursuit aujourd'hui au Mali de par l'Association Daniel Balavoine.

L'accident mortel

Le soir du 14 janvier 1986 vers 17 h 30, Thierry Sabine (créateur et organisateur du rallye) et Daniel Balavoine doivent rejoindre le bivouac de Gourma-Rharous (Mali) pour poursuivre le déroulement de la course. Initialement, c'est Jean-Luc Roy et Yann Arthus-Bertrand qui doivent monter dans l'hélicoptère. Cependant, depuis quelques temps le chanteur réclamait à Thierry Sabine un baptême de l'air, avec toutefois une certaine appréhension. Sabine s'en rappelle et va en discuter avec les deux passagers provisoires. Ceux-ci acceptent de céder leur place. L'hélicoptère décolle donc avec ses cinq passagers : respectivement Sabine, Balavoine, la journaliste Nathaly Odent, le technicien radio Jean-Paul Le Fur et le pilote François-Xavier Bagnoud. Surpris par la nuit, ils suivent le fleuve Niger (un repère plat et simple). Mais, quelques minutes plus tard, une tempête de sable survient. Ayant une visibilité quasi nulle, ils se posent à 21 kilomètres de Gourma. Thierry Sabine croise un concurrent et lui demande de signaler leur position au bivouac et de réquisitionner une voiture afin de les ramener. L'affaire semble ainsi s'arranger. Pour une raison inexpliquée, l'appareil redécolle, et suit les feux arrières d'un autre concurrent. L'hélicoptère vole très bas et suit de très près la voiture. C'est alors qu'à 8 kilomètres du bivouac et après des kilomètres de ligne droite, l'hélicoptère, surpris par le terrain montant, se pulvérise au sol. Il est un peu moins de 20 heures. Les 5 passagers meurent sur le coup. Un mois après la catastrophe, Balavoine devait s'envoler pour l'Angleterre afin d'y fonder un groupe totalement anglophone dont les ambitions auraient été internationales. Un nouveau concert au Palais des Sports était prévu en octobre 1986. Daniel Balavoine repose au cimetière de Ranquine à Biarritz, dans le département des Pyrénées-Atlantiques.

Discographie

-De vous à elle en passant par moi (1975)
-Les aventures de Simon et Gunther... (1977)
-Le Chanteur (1978)
-Face amour / Face amère (1979)
-Un autre monde (1980)
-Alors heureux ! (1980)
-Balavoine sur scène vol 1 (1981)
-Vendeurs de larmes (1982)
-Loin des yeux de l'Occident (1983)
-Au Palais des Sports (1984)
-Sauver l'amour (1985)

Quelques titres

- 1975 : Vienne la pluie
- 1977 : Lady Marlène, La porte est close
- 1978 : S.O.S. d'un Terrien en détresse, Quand on arrive en ville, Banlieue Nord, Quand on a plus rien à perdre, Le Chanteur, Lucie
- 1980 : Mon fils ma bataille, Lipstick Polychrome, Je ne suis pas un héros, La vie ne m'apprend rien
- 1982 : Vendeurs de larmes, Soulève-moi, Vivre ou survivre
- 1983 : Pour la femme veuve qui s'éveille, Partir avant les miens
- 1984 : Dieu que c'est beau
- 1985 : L'Aziza, Aimer est plus fort que d'être aimé, Sauver l'amour, Petite Angèle, Tous les cris les SOS

Diverses participations

- Starmania (1978, album concept enregistré en studio) et Starmania, le spectacle (1979, enregistré en public au Palais des Congrès à Paris)
- Chrysalide, de Patrick Juvet (1974)
- Patrick Juvet vous raconte son rêve - (Olympia 73), de Patrick Juvet (1973)
- A participé activement à la carrière de Catherine Ferry (Bonjour bonjour, Vivre avec la musique, Quelqu'un quelque part, …), dont il a écrit la plupart des chansons. Il a aussi fait les chœurs ou des duos avec elle.
- Belle en duo avec Frida, chanteuse du groupe ABBA, en 1983. C'est un extrait du conte pour enfants Abbacadabra, dans lequel jouent et chantent Catherine Ferry, Fabienne Thibeault, Plastic Bertrand, Daniel Balavoine…
- La Révolution française (1973) opéra-rock de Claude-Michel Schönberg et Alain Boublil.
-Participe au concert des Chanteurs sans frontières à La Courneuve le 13 octobre 1985. Il chante en duo Je marche seul avec Jean-Jacques Goldman. La vidéo

Compilations

- Ses 7 premières compositions (1986)
- Viens vite
- Lire un livre
- La confiture
- Tout va bien
- Même avec tes fleurs
- Le jour s'est levé (avec le groupe Présence)
- La lumière et la folie (avec le groupe Présence)
- L'essentiel (1999)
-2 CD
- Les 100 plus belles chansons (2006)
- 6 CD reprenant l'intégralité des enregistrements studios officiels, 12 lives tirés du spectacle de 1981 et quelques inédits

Filmographie

- Alors… Heureux ? (1980) de Claude Barrois, dont il a composé la musique, et où il joue un petit rôle
- Qu'est-ce qui fait craquer les filles… (1982) de Michel Vocoret, comme acteur uniquement

Anecdote

Un jeune compositeur belge du nom de Marc Lerchs, ému à l'annonce de la mort de Daniel Balavoine, compose une chanson intitulée « L'Aziza est en pleurs » le jour même. Il la fait enregistrer par Lara, une jeune chanteuse de 16 ans, en laquelle il croit. Cette chanson, gravée sur son premier 45 tours, la fait remarquer et retenir pour le concours Eurovision de la chanson 1988 ; elle deviendra célèbre sous le nom de Lara Fabian. ==
Sujets connexes
ABBA   Abbacadabra (comédie musicale)   Action Écoles   Afrique   Alain Boublil (auteur)   Alençon   Anni-Frid Lyngstad   Années 1970   Années 1980   Arrangeur musical   Au Palais des Sports 1984   Auteur-compositeur-interprète   Balavoine sur scène vol 1   Barclay   Barclay Records   Biarritz   Catherine Ferry   Chanteurs sans frontières   Claude-Michel Schönberg   Claude Barrois   Coluche   De vous à elle en passant par moi   Fabienne Thibeault   Face amour / Face amère   Fairlight CMI   Florent Pagny   France   France Gall   François-Xavier Bagnoud   François Mitterrand   Freddie Mercury   Gourma   Gourma-Rharous   Grégory Lemarchal   Jean-Jacques Goldman   Jean-Luc Roy   Jean Michel Jarre   Johnny Hallyday   L'Aziza (chanson)   La Courneuve   La Révolution française (comédie musicale)   Lady Marlène   Lara Fabian   Le Chanteur   Le Chanteur (chanson)   Les aventures de Simon et Gunther...   Liane Foly   Liban   Loin des yeux de l'Occident   Luc Plamondon   Léo Missir   Mali   Marie Denise Pelletier   Michel Berger   Michel Polnareff   Michel Vocoret   Mur de Berlin   Nathaly Odent   New wave   Nicole Rieu   Octobre   Pascal Obispo   Patrick Fiori   Patrick Juvet   Pop (musique)   Producteur de musique   Pyrénées-Atlantiques   Rallye Dakar   Sauver l'amour   Sept sur sept   Starmania   Sting   Synthpop   Synthétiseur   Thierry Sabine   Un autre monde (Balavoine)   Vendeurs de larmes   Yann Arthus-Bertrand  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^