Russe

Infos
Le russe est une langue appartenant au groupe slave oriental de la famille des langues indo-européennes, auquel appartiennent aussi l'ukrainien et le biélorusse. Il compte plus de 300 millions de locuteurs. Il est la langue officielle de la Fédération de Russie et de la Biélorussie, langue de communication au sein de la Communauté des États indépendants (CEI), dominante dans certaines régions d'Ukraine (notamment le Sud et l'Est du pays et la capitale Kiev) et du Kaza
Russe

Le russe est une langue appartenant au groupe slave oriental de la famille des langues indo-européennes, auquel appartiennent aussi l'ukrainien et le biélorusse. Il compte plus de 300 millions de locuteurs. Il est la langue officielle de la Fédération de Russie et de la Biélorussie, langue de communication au sein de la Communauté des États indépendants (CEI), dominante dans certaines régions d'Ukraine (notamment le Sud et l'Est du pays et la capitale Kiev) et du Kazakhstan. Il a également le statut d'une des langues officielles à l'ONU. Il est régi par la Росси́йская Акаде́мия Нау́к (Académie des sciences de Russie). Le monde russophone

Prononciation et alphabet

Le russe est une langue non tonale ; l'accent des mots est variable (il peut se déplacer d'une forme à l'autre). Les voyelles non accentuées sont brèves et réduites (la syllabe non accentuée précédant l'accent étant moins réduite que les autres). Le russe s'écrit avec une version de l'alphabet cyrillique comportant 33 lettres. Le tableau suivant présente les majuscules et leur équivalent orthographié selon les usages français :

Orthographe

Le russe s'écrit pratiquement comme il se prononce, bien que certaines lettres échappent à cette règle, telles les voyelles non accentuées ou certaines consonnes. Par exemple, dans "говорить"prononcer "gavarit" (parler), les 'o' se prononcent entre le 'o' et le 'a'. Pareil dans "хорошо" (bien) avec les deux premiers 'o' (le troisième se prononce par contre vraiment 'o'). Le 'e' a aussi des prononciations variables suivant qu'il est accentué ou non. Par exemple, dans "нет" (non), il se prononce 'ié'. Dans "семья" (famille), il se prononce presque comme un 'i' bref. Dans des verbes comme "чувствовать" (sentir, ressentir), le premier 'в' ne se prononce pas. Par ailleurs, les consonnes finales ou antéfinales sonores subissent un assourdissement, connu dans la plupart des langues slaves. Par exemple, dans "лoшадь" (le cheval), le 'д' final se prononce presque comme un 't' mouillé. Dans les mots terminés par "его" ou "ого" (cas des adjectifs possessifs au génitif singulier), le 'г' se prononce comme un 'в'. Dans les verbes pronominaux, la particule finale "ся" les caractérisant se prononce généralement 'sié'. Malgré tout, les règles d'écritures sont claires. L'orthographe actuelle est le fruit de la grande réforme de 1918 (qui avait été proposée avant la Révolution) et de la codification de 1956. La ponctuation, provenant initialement du grec byzantin, a été modifiée aux s par analogie avec le système allemand et français.

Vocabulaire

Grammaire du russe

Le russe est une langue flexionnelle. La déclinaison russe possède six cas :
- Nominatif
- Accusatif
- Génitif
- Datif
- Instrumental
- Locatif (ou prépositionnel) (Un vocatif subsiste dans l'invocation religieuse.)

Déclinaisons

Première déclinaison – substantifs masculins


- Accusatif : pour les animés l’accusatif est identique au génitif. Pour les inanimés il est identique au nominatif.
- 1. On écrit и après une chuintante, г, к ou х.
- 2. On écrit ей après une chuintante.
- 3. Après une consonne molle on écrit ё sous l’accent, sinon e.

Première déclinaison – substantifs neutres


- 1 : Après une chuintante on écrit о sous l’accent, sinon e.
- 2 : Après une consonne molle on écrit ё sous l’accent, sinon e.
- 3 : Pour les substantifs se terminant en ие au nominatif singulier on écrit ии.
- 4 : Pour les substantifs se terminant en ие au nominatif singulier on écrit ий.

Deuxième déclinaison – substantifs féminins


-1 : On écrit и après une chuintante, г, к ou х.
-2 : Après une chuintante on écrit о sous l’accent, sinon e.
-3 : Après une consonne molle on écrit ё sous l’accent, sinon e.
-A l’accusatif pluriel on distingue les animés (= génitif) des inanimés (= nominatif).

Troisième déclinaison


-On note que les substantifs en signe mou (-ь) dans ce groupe sont tous féminins, sauf путь (chemin) qui est masculin.

Les neutres en -я

Article

Comme la plupart des langues slaves, le russe ne possède aucun article. Le caractère défini ou indéfini d'un substantif est indiqué par sa position par rapport au verbe. Exemple :
-"Девушка пришла" (littéralement : "Jeune fille est arrivée") se traduira par : "La jeune fille est arrivée".
-"Пришла девушка" (littéralement : "Est arrivée jeune fille") se traduira par : "Une jeune fille est arrivée".

Nom

Il y a trois genres (masculin, féminin, neutre) et deux nombres (singulier, pluriel). Le duel subsiste dans de rares cas. Généralement, la terminaison du nominatif singulier indique le genre.

Adjectif

Le système adjectival russe, tout comme le système verbal au passé, ne connaît que quatre « genres ». Il distingue le masculin, le féminin et le neutre au singulier (encore que le masculin et le neutre se confondent à partir du génitif), mais applique le même pluriel à tous les genres. Une spécificité du russe, par rapport aux autres langues slaves, est l'existence d'une forme longue (décrite ci-dessous) et d'une forme courte (non déclinable) des adjectifs. La forme courte n'est utilisée que quand l'adjectif est épithète.
-À l'accusatif (sauf le féminin singulier) on distingue les animés (terminaison comme au génitif) des inanimés (terminaison comme au nominatif). On note que tous les neutres sont inanimés (donc accusatif comme nominatif).
-Les adjectifs masculins se terminent en ой sous l'accent (ex. : большой - grand).
-Pour les adjectifs en chuintate et en ж qui n'ont pas l'accent en finale (c’est-à-dire tous sauf большой et чужой) le o suivant la chuintante est remplacé par e. (Par exemple : хорошый donne хорошего, хорошему etc)
- Après les chuintantes ou les lettres г, к et х on écrit и à la place de ы. Dans les mêmes cas, on n'écrit jamais я mais a, ainsi que jamais ю mais у. On distingue de plus entre les adjectifs à racine dure (cf. ci-dessus) et ceux à racine molle. Pour ces derniers on notera que :
- Pour les adjectifs masculins se terminant au nominatif par ий et les adjectifs neutres en ее on décline comme suit его, ему, им et .
- Les adjectifs féminins en яя se déclinent юю et ей.
- Les adjectifs pluriels en ие se déclinent их, им, ими etих.

Pronoms

Pronoms personnels

- Quand une préposition est utilisée directement devant un pronom de la troisième personne, on la préfixe avec н-: у него, с неё, etc.
- Les pronoms ne connaissent pas la différence entre animés et inanimés. L'accusatif est toujours égal au génitif.

Pronoms démonstratifs

- этот et тот

Pronoms possessifs

-мой et твой
- наш et ваш
- его, её et их ne sont pas déclinables.

Pronoms interrogatifs

-кто et что'
- чей

Verbe

-La conjugaison russe ne connait que deux formes – le présent et le passé – et quatre modes – indicatif, impératif, gérondif et participe. Il y a au présent six personnes (trois au singulier et trois au pluriel), et les formes verbales sont suffisamment différentes les unes des autres pour que les Russes emploient assez peu les pronoms personnels (
я, ты, он , мы, вы, они). Les verbes au passé n'ont que quatre formes : masculin, féminin, neutre et pluriel : ce qui signifie que les verbes ne s'accordent pas avec les pronoms personnels mais avec les personnes. Quant aux autres temps, ils se construisent avec des acronymes (le futur imperfectif se construit avec le verbe être au futur + l'infinitif ; le conditionnel se construit avec le passé + la particule бы).
-Le verbe russe, comme dans les autres langues slaves, présente deux « aspects » : perfectif et imperfectif qui se traduisent parfois par un changement complet du radical (exemples : говоpить et сказать, parler ; класть et положить, poser). C'est cette particularité qui est une des difficultés du russe pour l'étudiant des pays d'Europe occidentale. L'aspect imperfectif est utilisé pour indiquer une action présente, une action passée non terminée ou une action qui se répète dans le temps. Le perfectif, lui, est utilisé pour décrire une action passée qui est complètement finie, une action future qui n'existe pas encore ou une action unique.
-Cas particulier du verbe être (
быть). Si les formes du passé et du futur ont subsisté, le présent, lui, a disparu. Pour exprimer ce verbe, les Russes utilisent à l'écrit un tiret (-).
-Quant au verbe avoir (
иметь
'), il est assez rare. Pour traduire l'appartenance, les Russes utilisent une forme particulière : у меня есть... (pour dire : j'ai...), littéralement chez moi est...

Dialectes

On distingue trois groupes de dialectes en Russie d'Europe : le russe septentrional, central et méridional. Chacun de ces groupes se décompose lui-même en plusieurs dialectes. À considérer également, bien que ne relevant pas des aspects dialectaux : la langue russe sous sa forme argotique. Le "langue verte", le "mat" venu des prisonniers et "zek" est utilisée au quotidien. Son lexique est riche, hormis les aphérèses, apocopes et autres dérivations, et les polysémies étendues.

Russe septentrional

Situé au nord-est d'une ligne reliant le lac Ladoga à Yoshkar-Ola en passant par Novgorod et Yaroslavl. Ce groupe se distingue par une prononciation du "o" non accentué comme un /o/, le "g" est guttural et le "t" se prononce dur.
-Dialecte de Ladoga et Tikhvine
-Dialecte de Kostroma
-Dialecte de Vologda
-Dialecte de Onega
-Dialecte de Beloozersk

Russe central

La limite septentrionale passe par Saint-Pétersbourg, Novgorod, Ivanovo et Nijni-Novgorod jusqu'à Tcheboksary. Au sud, cette région comprend Vélikié Louki, Moscou et Penza. L'accent local comporte des traits empruntés tant au russe septentrional qu'au russe méridional. On distingue la partie occidentale (prononçant /o/ même hors accent) et la partie orientale (prononçant le o non accentué /a/).
-Dialecte occidental de Pskov
-Dialecte occidental de Novgorod
-Dialecte oriental de Moscou et environs
-Dialecte oriental de Yegorevsk et environs
-Dialecte oriental de Temnikov et environs
-Dialecte oriental de la région Volga-Vladimir
-Dialecte oriental de l'Oural

Russe méridional

La région s'étend au sud de Vélikié Louki et passe par Ryazan et Tambov. On y prononce le 'o' non accentué /a/, le 'g' est fricatif et le 't' mouillé.
-Dialecte de Riazan
-Dialectes du Dnepr
-Dialecte de Oskol

La langue russe aujourd'hui

Le russe est aujourd'hui parlé par plus de 300 millions de personnes, dont 150 millions le parlent comme langue maternelle. Outre le fait d'être parlé par la grande majorité des Russes de Russie, son prestige est toujours important en Ukraine, en Biélorussie et au Kazakhstan où subsiste encore une importante minorité russe. Dans les républiques du Caucase et d'Asie centrale, le russe sert toujours de langue véhiculaire entre les différentes ethnies. Du fait de l'immigration, Israël, l'Allemagne, le Canada, les États-Unis et quelques autres pays comptent aussi d'importantes communautés de langue russe. Il est à noter que les peuples non russes de l'ancienne URSS ont souvent une meilleure maîtrise écrite de la langue russe que de leur propre langue, ce qui permet à la presse russophone de subsister. Dans les pays baltes, le nationalisme de l'après-indépendance a fait perdre au russe son rôle officiel, et la minorité russe se voit aujourd'hui obligée de se battre pour maintenir le rôle de leur langue dans ces pays. Hors de l'ex-URSS, le prestige du russe a régressé du fait de la perte d'influence de la Russie dans le monde. Les pays d'Europe centrale, où l'apprentissage du russe était autrefois important, se tournent aujourd'hui vers l'anglais et l'allemand, voire vers le français. Malgré cela, l'ouverture de la Russie vers le monde occidental laisse espérer un renouveau de la langue russe d'ici quelques décennies si la Russie se relève de sa crise actuelle. Le russe reste enfin une importante langue de communication dans l'espace. ==
Sujets connexes
Académie des sciences de Russie   Accusatif   Allemagne   Allemand   Alphabet cyrillique   Alphabet phonétique international   Anglais   Apophonie accentuelle en russe   Asie   Asie centrale   Biélorusse   Biélorussie   Canada   Caucase   Communauté des États indépendants   Conquête de l'espace   Datif   Dnepr   Europe centrale   Français   Génitif   ISO 9   Impérialisme linguistique   Instrumental   Israël   Ivanovo   Kazakhstan   Kiev   Kostroma   Lac Ladoga   Langue   Langue à tons   Langues indo-européennes   Langues par famille   Langues slaves   Linguistique   Liste Swadesh du russe   Locatif   Moscou   Nijni-Novgorod   Nom de personne en russe   Nominatif   Novgorod   Négation (linguistique)   Onega   Organisation des Nations unies   Oural   Penza   Prépositionnel   Pskov   Riazan   Russenorsk   Russie   Russophone   Révolution russe   Saint-Pétersbourg   Tcheboksary   Transcription du russe en français   Ukraine   Ukrainien   Union des républiques socialistes soviétiques   Vladimir   Vocatif   Volga   Vologda   Vélikié Louki  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^