Robert Le Vigan

Infos
Robert Le Vigan, de son vrai nom Robert-Charles-Alexandre Coquillaud (7 janvier 1900 - 12 octobre 1972), est un acteur français.
Robert Le Vigan

Robert Le Vigan, de son vrai nom Robert-Charles-Alexandre Coquillaud (7 janvier 1900 - 12 octobre 1972), est un acteur français.

Biographie

Il est né rue de la Charbonnière, à Paris dans le XVIIIème. Son père était médecin-vétérinaire et la légende raconte qu’il aurait choisi son surnom - Le Vigan - suite à l'apprentissage rabâché des départements, notamment du Gard, préfecture Nîmes, sous-préfectures : Alès et Le Vigan. Surnommé « La vigue » par son ami, Louis-Ferdinand Céline il n'aurait, du reste, jamais mis les pieds dans cette ville. Refusant de prendre la relève de son père, Robert Le Vigan s’intéresse très tôt à l'art dramatique. Il est reçu au concours d’entrée au Conservatoire de Paris. Second prix de comédie en première année, il quitte le Conservatoire, apprenant qu’il ne pourrait jamais obtenir le premier prix du fait qu’il fallait partir sous les drapeaux. Le music-hall étant le seul refuge pour obtenir quelques emplois honorables et subsister, il se retrouve employé dans des petits rôles qui lui ont permis de faire ses classes. Il rencontre Marcel Dalio avec qui il poursuit les cachets. Il interprète Molière et Regnard en Belgique. Il effectue son service en tant que fantassin au 167 régiment d’infanterie situé à Wiesbaden en zone française. Libéré, il reprend du service du côté des provinces en effectuant quelques tournées en interprétant Molière et George Bernard Shaw. Dans les troupes de : Gaston Baty et Louis Jouvet. En 1927, il tourne avec Arletty dans des sketches. Julien Duvivier le remarque dans une pièce de Jules Renard Donogoo. Il l'engage et lui donne un rôle dans Cinq gentlemen maudits, rôle qui le cantonnera dans des emplois équivoques et de méchants. Il tourne ensuite la Bandera , Les Bas-fonds. Et Quai des brumes films qui le rendent célèbre. Il interprète le rôle du christ dans Golgotha. Aimé de Colette, elle dira, après l’avoir vu jouer, que Le Vigan était un acteur « saisissant, immatériel, sans artifice, quasi céleste » . Entre deux contrats il fréquentait des cercles ou se retrouvait des artistes de tous ordres, Gen Paul, Marcel Aymé, le dessinateur Poulbot, et Céline avec qui il se lie d'amitié . Pendant la guerre il est enrôlé dans les transmissions, comme conducteur et profite de quelques permissions pour retrouver ses amis comédiens à Nice. Le Vigan fit un détour par Oran pour y rejoindre sa femme de dix ans de relation commune. Sans emploi, il regagne Marseille, ville d'où le comédien Albert Préjean l’avait fait partir pour l’Algérie. L'Armistice déclaré il remonte à Paris. Sous l’Occupation Robert le Vigan bascule dans l'antisémitisme, on lui propose des petits rôles de propagande dans des comédies de seconde zone, la radio d’Occupation proposait des émissions dont le directeur Maurice Rémy, ancien comédien, payait chaque cachet tenu par « ses employés ». Il n’était pas dit sur les ondes, ouvertement, « mort aux juifs » mais les sketches et les répliques furent suffisamment tendancieuses pour que Le Vigan soit condamné cinq années plus tard, à la libération. Il tourne L'Assassinat du Père Noël film de Christian-Jaque, et rédige une lettre dans laquelle il mentionna sa grande joie d’avoir collaboré à cette réalisation, produite par un collaborateur, ce qui lui sera reproché lors de son procès. Il tourne aussi dans La Romance de Paris et interprète Goupi Tonkin dans Goupi Mains Rouges. En 1944, il rejoint Céline à Sigmaringen. À son retour, il est condamné, lors de son procès pour faits de collaboration, à l'indignité nationale. Il jouera un film en Espagne et part pour l’Argentine où il jouera également quelques films. Il meurt le 12 octobre 1972, à l’âge de 72 ans. Malade et renonçant à tout come-back à tel point que François Truffaut, le contactant dans la fin des années soixante, désirant le réhabiliter comme comédien, n’a pu le soustraire à sa retraite .

Filmographie

- 1931 : Radio Folies
- 1931 : Les Cinq Gentlemen maudits : Donald Strawber
- 1932 : L’Éternelle Chanson : le vagabond
- 1932 : En douane
- 1932 : Coquin de sort
- 1932 : Le Chien jaune : Ernest Michoux
- 1932 : Une jeune fille et un million : l’employé de l’agence
- 1933 : Le Tunnel : Brooce
- 1933 : Le Petit Roi : Le fou
- 1933 : Le Médecin de service
- 1933 : Knock, ou le triomphe de la médecine : Mousquet
- 1933 : L'Homme à la barbiche : Jérôme de Valvert
- 1933 : La Femme idéale : Girardin
- 1933 : Boubouroche : Potasse
- 1933 : Madame Bovary : Lheureux
- 1934 : La Rue sans nom : Vanoël
- 1934 : Le Prince des Six Jours : Fouilloux, un spectateur
- 1934 : Maria Chapdelaine : Tit-Sèbe
- 1934 : Famille nombreuse : Sandri
- 1934 : Bien mal acquis
- 1934 : L'Article 330 : Jean-Philippe La Brige
- 1934 : L'Affaire Coquelet : Poireau
- 1935 : La Ronde du brigadier Bellot
- 1935 : Jérôme Perreau héros des barricades : le Cardinal Mazarin
- 1935 : La Bandera : Fernando Lucas
- 1935 : Golgotha : Jésus-Christ
- 1936 : Un de la légion : Leduc
- 1936 : Romarin : Napoléon Orsini
- 1936 : Jenny : l’albinos
- 1936 : Hélène : le docteur Régnier
- 1936 : Les Mutinés de l’Elseneur : Charles Davis
- 1936 : Les Bas-Fonds de Jean Renoir : l’acteur alcoolique
- 1937 : Regain : le sergent de Sault
- 1937 : L'Occident : Taïeb el Haïn
- 1937 : Franco de port : Henri
- 1937 : La Femme du bout du monde : Arlanger
- 1937 : La Citadelle du silence : Granoff
- 1937 : L'Homme de nulle part : le comte Papiano
- 1938 : Le Petit Chose : Roger
- 1938 : Ernest le rebelle : le gouverneur-président de Mariposa
- 1938 : L'Avion de minuit : le docteur
- 1938 : Tempête sur l’Asie : Sir Richard
- 1938 : Les Disparus de Saint-Agil : César le passe-muraille
- 1938 : Quai des brumes : le peintre
- 1939 : Le monde tremblera : le greffier
- 1939 : Le Veau gras : Grussgolt
- 1939 : Le Dernier tournant : Le cousin maître-chanteur
- 1939 : Louise d'Abel Gance : Gaston
- 1939 : Dédé la musique : Fernand l’Américain
- 1939 : La Charrette fantôme de Julien Duvivier : le père Martin
- 1940 : Paradis perdu : Édouard Bordenave
- 1941 : La Romance de Paris : Monsieur Lormel
- 1941 : L'Assassinat du Père Noël : Léon Villard, le maître d’école
- 1942 : Chambre 13 : Fenouil
- 1942 : Patrouille blanche : le commissaire Pascal
- 1942 : Vie privée : Rémi Géraud
- 1942 : Andorra ou les Hommes d'Airain : Asnurri
- 1942 : Le Mariage de Chiffon : L’huissier
- 1942 : Les affaires sont les affaires : Phinck
- 1943 : La Grande Marnière : Fleury
- 1943 : Untel Père et Fils : L’oncle Michel Froment
- 1943 : Goupi Mains Rouges : Goupi-Tonkin
- 1943 : Ne le criez pas sur les toits : le professeur Léonard Bontagues
- 1943 : L'Homme qui vendit son âme : Grégori
- 1944 : La Collection Ménard : Amédée Garbure
- 1945 : Bifur 3 : Paul
- 1951 : La Orquídea : le père
- 1951 : Correo del rey, El : Peabody
- 1952 : Rio turbio : Levignan
- 1952 : Ley del mar : Rafael

Bibliographie

- Hervé le Boterf : Robert Le Vigan, le mal aimé du cinéma, Éditions France-Empire, 1986. Catégorie:Acteur français Catégorie:Nom de scène Catégorie:Naissance en 1900 Catégorie:Décès en 1972
Sujets connexes
Abel Gance   Acteur   Albert Préjean   Algérie   Alès   Argentine   Arletty   Belgique   Christian-Jaque   Colette   Conservatoire national supérieur d'art dramatique   Céline   Espagne   Famille nombreuse   Français   François Truffaut   Gard   Gaston Baty   Gen Paul   George Bernard Shaw   Golgotha (film, 1935)   Goupi Mains Rouges   Indignité nationale   Infanterie   Jean-François Regnard   Jean Renoir   Jenny   Jules Renard   Julien Duvivier   L'Assassinat du Père Noël   L'Homme de nulle part   Le Dernier tournant   Le Mariage de Chiffon   Le Petit Chose   Le Tunnel   Le Vigan (Gard)   Les Bas-fonds (film, 1936)   Les Disparus de Saint-Agil   Les affaires sont les affaires   Louis-Ferdinand Céline   Louis Jouvet   Madame Bovary (film, 1933)   Marcel Aymé   Marcel Dalio   Maria Chapdelaine   Marseille   Molière   Music-hall   Médecin   Ne le criez pas sur les toits   Nice   Nîmes   Occupation   Oran   Paris   Quai des brumes   Regain (film)   Rôle   Sigmaringen   Un de la légion   Untel Père et Fils   Vie privée (film)   Vétérinaire   Wiesbaden  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^