Charles Millon

Infos
William S. Cohen et Charles Millon (à droite sur la photo), le 25 mars 1997. Charles Marie Philippe Millon (né le 12 novembre 1945 à Belley dans l'Ain) est un homme politique français.
Charles Millon

William S. Cohen et Charles Millon (à droite sur la photo), le 25 mars 1997. Charles Marie Philippe Millon (né le 12 novembre 1945 à Belley dans l'Ain) est un homme politique français.

Biographie

Mandat de Député
- Député Union pour la Démocratie française UDF / Parti Républicain PR DLI de l'Ain de 1978 à 1995 et de 1997 à 2002.
-président du groupe UDF à l’Assemblée nationale (France) de septembre 1989 à 1995.
-1986-1988 : Vice-président de l'Assemblée nationale
-1993-mai 1995 : Membre de la Commission des Affaires étrangères de l'Assemblée nationale ;
-Juin 1994 : Président de la Commission spéciale chargée d'examiner le projet de loi d'orientation pour le Développement du Territoire ;
Mandat Locaux
- Maire de Belley (Ain) de 1977 à 2001
- Conseiller général de l'Ain de 1985 à 1988
- Conseiller régional de Rhône-Alpes de 1978 à 2003
- Président du Conseil régional de Rhône-Alpes de 1988 à 1999
-depuis mars 2001, Conseiller municipal de Lyon (3 arrondissement) Conseiller Communautaire.
-depuis mars 2001, président des groupes Unir Pour Lyon (ville de Lyon) et Union Pour la Communauté (Grand Lyon).
Fonction Politique
-Président de la Fédération départementale du Parti Républicain et de l'UDF ; 1984-2002
-Membre du Bureau politique du Parti Républicain ; 1985-1988
- De septembre 2003 au 20 juin 2007, Ambassadeur représentant la France auprès de la FAO (Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture) à Rome.
-Président des groupes Unir Pour Lyon (ville de Lyon) et Union Pour la Communauté (Grand Lyon).
-Fondateur du parti de la Droite libérale-chrétienne, c’est un catholique pratiquant.

Carrière politique

Etudes: Études secondaires : Institution Lamartine (Belley) et École Sainte-Marie (Lyon) ; Études supérieures : Licencié ès sciences économiques et diplômé d'études supérieures de sciences économiques. À vingt ans, en 1965, il est membre du club de Droite L’Astrolabe de Michel Delsol. Il fonde en 1966 le club Charles Péguy qui dirige en 1968 le mouvement autonome des étudiants lyonnais. Il fut exempté du service national. Il est élu président du conseil régional de Rhône-Alpes de 1988 à janvier 1999. À cette fonction, il met en place plusieurs projet : Le Permis de Réussir pour stimuler l'autonomie des lycées et la créativité des équipes pédagogiques, les Contrats globaux de développement, permettant d'apporter une aide à des opérations multiformes de développement et aménagement initiées par les différents territoire rhônalpins, la Liaison Lyon-Turin, les jumelages avec la Catalogne, le Bade-Wurtemberg et la Lombardie, la Participation de la France aux Olympiades des métiers, la création du Mondial des métiers et Lyon 96. Ministre de la Défense de 1995 à 1997, il est chargé par Jacques Chirac du dossier sur la transformation de l'armée française basée sur la conscription en armée de métier. Cette loi est abandonnée suite à la dissolution de 1997. Un nouveau projet de loi sera présenté à la nouvelle assemblée et promulguée le 28/10/1997. À l'issue du scrutin régional de 1998, ne disposant pas de la majorité absolue pour diriger l'exécutif, il est passe une alliance avec le Front National, soulevant les critiques des élus de gauche mais aussi de droite. Cette alliance allant de l'UDF au FN remporte la présidence et l'ensemble des vices-présidences de commission. Charles Millon est alors exclu de l'UDF. Il fait l'objet d'une action judiciaire : le jour de son élection comme président, le doyen des conseillers, qui assumait la présidence par intérim, avait laissé Charles Millon et Bruno Gollnisch débattre alors que les règlements l'interdisaient. Il est destitué en décembre 1998. Anne-Marie Comparini (UDF) lui succède comme présidente du conseil régional en janvier 1999. Charles Millon avait souhaité respecter le suffrage populaire de 1998 qui avait donné une large majorité à la droite. Pour expliquer son action politique et pour convaincre, il fonda un mouvement politique éphémère (1998) nommé "La Droite". Selon lui, ce sont les insuffisances de la droite qui favorisent le succès de l'extrême droite. Il préconisait donc que chacun, droite et gauche, s'occupât de ses ailes extrémistes pour que la démocratie puisse fonctionner convenablement. Il est candidat dissident de la droite aux Elections municipales de Lyon en 2001. Malgré un score de plus de 25%, la mairie passe à gauche. En 2003, la cour administrative d'appel de Lyon déclare illégales les délibérations qui avaient permis à Charles Millon de bénéficier d'un appartement et de personnel de maison, pendant près de dix ans, lorsqu'il présidait la Région Rhône-Alpes. Il est condamné en 2003 à 350 000 euros d'amende. Il obtient en 2003 une ambassade à Rome auprès de la FAO; il a annoncé qu'il démissionnera le 31 août 2007. Il est marié à la philosophe Chantal Delsol et a six enfants, dont un adopté.

Fonctions gouvernementales

- Ministre de la Défense du gouvernement Alain Juppé (1) (du 18 mai au 6 novembre 1995)
- Ministre de la Défense du gouvernement Alain Juppé (2) (du 6 novembre 1995 au 4 juin 1997) ==
Sujets connexes
Ain (département)   Alain Richard   Anne-Marie Comparini   Armée française   Belley   Bruno Gollnisch   Chantal Delsol   Conscription   Droite libérale-chrétienne   Démocratie libérale (parti politique)   France   François Léotard   Front national (parti français)   Gouvernement Alain Juppé (1)   Gouvernement Alain Juppé (2)   Jacques Chirac   Liste des ministres français de la Défense   Lyon   Michel Dufour   PR   Rhône-Alpes   Septembre 1989   Thierry Meyssan   Union pour la démocratie française  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^