Duché de Courlande

Infos
Duché de Courlande

Histoire

La Courlande a connu des peuplements baltes et finno-ougriens (live (langue), restés fidèle au paganisme. Au XIIème siècle, la région (comme toute la Livonie) connait l'invasion de chevaliers chrétiens dans le but d'y instaurer la foi chrétienne. Son histoire se confond pendant 3 siècles avec celle de la confédération de Livonie. La Courlande à l'époque de la République des Deux Nations (Fédération de Pologne-Lithuanie), comparée aux frontières actuelles.

Géographie

Localisation de la Lettonie. Les quatre régions administratives lettones, dont les deux du sud-ouest sont courlandaises. La Courlande était bordée au nord-est par la Dvina occidentale (ou Daugava), la séparant des provinces de Latgale et de Livonie, au nord par le golfe de Riga ; à l'ouest par la mer Baltique et au sud par la Prusse orientale. Sa superficie était de 27 286 km² dont 262 km² de lacs. Son relief bas et onduleux avec une côte plate et marécageuse. L'intérieur des terres est principalement constitué de dunes sablonneuses, couvertes de pins, sapins, bouleaux et chênes, le tout entrecoupé de lacs et de marais, avec parfois une bande de terres fertiles. Le point culminant est à 213 m au-dessus du niveau de la mer. La plaine de Mitau divise le pays en deux : la partie occidentale étant fertile et peuplée, excepté le Nord, alors que la partie orientale, peu fertile est quasiment déserte. La Courlande est irriguée par une centaine de cours d'eau, dont seulement trois sont navigables : la Dvina occidentale (ou Daugava), le Lielupe et la Venta. Ils se jettent tous dans la mer Baltique. La multitude de lacs et marais rendent le climat humide et souvent brumeux. Le temps est changeant, avec des hivers très rigoureux. L'agriculture est la principale activité, avec la production de seigle, orge, blé, avoine, lin et pommes de terre.

Démographie

Distribution géographique des langues baltes La population était de 619 154 âmes en 1870, 674 437 en 1897, dont 345 756 femmes et une estimation à 714 200 en 1906. Elle se répartissait comme suit : 79 % de Lettons, 8, 75 % d'Allemands, 1, 7 % de Russes, 1 % de Lituaniens et 1 % de Polonais. Il faut ajouter à cela 8 % de Juifs et quelques Lives (ou Livoniens). Les villes principales étaient Mitau (Jelgava en letton, capitale du duché avec 35 011 habitants en 1897), Friedrichstadt (Jaunjelgava, 5223 hab), Goldingen (Kuldiga, 9733 hab.), Grobina (1489 hab.), Hasenpoth (Aizpute, 3338 hab.), Illuxt (Illukste, 2340 hab.), Talsen (Talsi, 6215 hab.), Tuckum (Tuckums, 7542 hab.) et Windau (Ventspils, 7132 hab.).

Religion

La religion dominante était la religion protestante, 76 % de la population étant de confession luthérienne, le reste étant soit orthodoxe, soit catholique. La Réforme est arrivée en 1523, dans la région, mais elle n'a pas totalement supplanté le catholicisme comme en Prusse par exemple.

Voir aussi

Bibliographie

- Le coup de grâce, roman de Marguerite Yourcenar (ainsi que le film du même nom) dont l'action retrace l'action des corps francs à la fin de la première guerre mondiale. ===
Sujets connexes
Aizpute   Allemagne   Allemand   Avoine cultivée   Blé   Christianisme   Christianisme orthodoxe   Confédération de Livonie   Croisades baltes   Daugava   Dietrich Andre   Duché   Goldingen   Histoire de la Lettonie   Isthme de Courlande   Jelgava   Kurzeme   Langues baltes   Latgale   Letton   Lettonie   Lin cultivé   Live (langue)   Livonie   Marguerite Yourcenar   Mer Baltique   Mitau   Ordre teutonique   Paganisme   Pologne   Pomme de terre   Protestantisme   Russie   Russie impériale   Réforme protestante   République des Deux Nations   Seigle   Talsi   Trinité-et-Tobago   Venta   Ventspils   Zemgale  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^