Auscultation

Infos
L'auscultation est la partie de l'examen clinique qui consiste à écouter, à l'aide d'un stéthoscope (auscultation médiate), ou simplement à l'oreille, divers bruits produits par les organes du corps humain, notamment ceux émis par le cœur, les poumons et les bronches, les intestins, les carotides et les artères fémorales. Cette méthode de diagnostic médical a été mise au point par René Laennec en 1816. C'est une erreur que de qualifier d'auscultation un examen cl
Auscultation

L'auscultation est la partie de l'examen clinique qui consiste à écouter, à l'aide d'un stéthoscope (auscultation médiate), ou simplement à l'oreille, divers bruits produits par les organes du corps humain, notamment ceux émis par le cœur, les poumons et les bronches, les intestins, les carotides et les artères fémorales. Cette méthode de diagnostic médical a été mise au point par René Laennec en 1816. C'est une erreur que de qualifier d'auscultation un examen clinique ne faisant pas appel à l'ouïe.

Auscultation pulmonaire

Préférentiellement faite sur la face postérieure du thorax, peut aussi se faire en antérieure. On y recherche la présence des bruits pulmonaires normaux et de bruits adventices(anormaux). Le principal bruit pulmonaire normal est le murmure vésiculaire. Il est le reflet de l'entrée d'air dans les poumons et est diminué dans plusieurs pneumopathies.

Bruits normaux

-Murmures vésiculaires sur l'ensemble du thorax
-Bruit bonchovésiculaire Face antérieur du thorax: bilatéralement sur le 2e espace intercostale près du corps du sternum Face postérieur du thorax: bilatéralement sur les 2e, 3e, 4e espaces intercostales près de la jonction des côtes (tête, col) à la colone vertébrale
-Bruits trachéobronchiques au niveau du sternum
-Bruits trachéiques au niveau de la trachée

Bruits adventices

-Ronchis ou râles sonores ou ronflement Description -Tonalité basse, fréquence plus petit que 200Hz. -Prédominance à l'expiration. -bruit qui ressemble à celui qu'on entend lorsqu'on souffle dans le goulot d'une bouteille et à des ronflements. -Il peut disparaître si la personne produit une toux efficace, ou si ses sécrétions ont été aspirées
-Sibilances (audible au stéthoscope uniquement) Description -Ont une tonalité aigue, autour de 400Hz -Prédominant à l'expiration -Bruit qui ressemble à celui que l'on entend lorsque que l'on dégonfle un ballon dont on pince l'orrifice.
-Crépitants fins Description -Sons doux, de haute tonalité, très brefs. -Audibles surtout en fin d'inspiration. Ils ne disparaissent pas si la personne tousse. On peut les comparer au bruit que fait une mèche de cheveux qu'on roule entre ses doigts.
-Crépitant Rudes Description -Sons forts, de basse tonalité, plus longs. -Audibles surtout lors de l'inspiration et en début d'expiration. -Ils peuvent diminuer si la personne tousse, si elle change de position ou suite à une aspiration bronchique. -On peut les comparer à un feu de bois qui pétille ou à du maîs qu'on fait éclater. Ils ressemble aussi à des gargouillements.
-Frottement pleural Description -Bruit très superficiel, qui ressemble beaucoup aux crépitants. -Il se produit en fin d'expiration. -On peut les comparer au bruit que font deux morceux de cuir frottés l'un contre l'autre. -Il est surtout audible au pourtour des lignes axillaires antérieures gauches ou droites.

Texte de référence

- Traité de l'auscultation médiate de René Laennec, 1819

Voir aussi

-auscultation cardiaque Catégorie:Examen médical Catégorie:Sémiologie médicale de:Auskultation en:Auscultation es:Auscultación eu:Auskultazio nl:Auscultatie sv:Auskultation
Sujets connexes
Artère   Auscultation cardiaque   Bronche   Carotide   Intestin   Poumon   Stéthoscope  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^