Ludwig von Bertalanffy

Infos
Karl Ludwig von Bertalanffy (19 septembre, 1901, Vienne, Autriche - 12 juin, 1972, New York, É.-U.) est un biologiste fondateur de la théorie générale des systèmes au travers de son œuvre General System Theory. Citoyen autrichien, il a dû travailler aux États-Unis. Cependant, il a éprouvé une discrimination dans le milieu académique américain du fait qu’il a refusé de se dépeindre comme une victime du nazisme et il est revenu travailler en Europe. Austro-canad
Ludwig von Bertalanffy

Karl Ludwig von Bertalanffy (19 septembre, 1901, Vienne, Autriche - 12 juin, 1972, New York, É.-U.) est un biologiste fondateur de la théorie générale des systèmes au travers de son œuvre General System Theory. Citoyen autrichien, il a dû travailler aux États-Unis. Cependant, il a éprouvé une discrimination dans le milieu académique américain du fait qu’il a refusé de se dépeindre comme une victime du nazisme et il est revenu travailler en Europe. Austro-canadien, il a principalement travaillé au Canada depuis 1949. http://www.isss.org/lumLVB.htm Ludwig von Bertalanffy, biologiste, a présenté, dès 1937, le concept de "système ouvert" qui évoluera petit à petit vers la "théorie générale des systèmes" (“General System Theory).
- “ Le but de cette théorie générale était de dégager des principes explicatifs de l'univers considéré comme système à l'aide desquels on pourrait modéliser la réalité. Bertalanffy proclamait alors: "...il y a des systèmes partout". Ceci revient à dire que l'on peut observer et reconnaître partout des objets possédant les caractéristiques des systèmes. C'est-à-dire des totalités dont les éléments, en interaction dynamique, constituent des ensembles ne pouvant être réduits à la somme de leurs parties. Citant Bertalanffy (1968, p.220), Jean-Louis Le Moigne (“Théorie du système général", PUF, Pais, 1977) écrit:
- " De tout ce qui précède, se dégage une vision stupéfiante, la perspective d'une conception unitaire du monde jusque là insoupçonnée. Que l'on ait affaire aux objets inanimés, aux organismes, aux processus mentaux ou aux groupes sociaux, partout des principes généraux semblables émergent". En collaboration avec l'économiste Boulding, le physiologiste Gerard et le mathématicien Rapoport, Bertalanffy fonde, en 1954, la "Société pour l'Étude des Systèmes Généraux" dont les objectifs consistent :
- "à rechercher l'isomorphisme des concepts, des lois et des modèles dans les différents domaines, et à favoriser leurs transferts d'un domaine à l'autre;
- “à encourager l'élaboration de modèles théoriques adéquats dans les domaines qui en sont dépourvus;
- “à éliminer les duplications des travaux théoriques dans différents domaines;
- “à promouvoir l'unité de la science en améliorant la communication entre les spécialistes" (Checkland, “Systems Thinking, Systems Practice”, p. 93, London: John Wiley & Son, London, 1981). En plus de travailler à la réalisation de ces objectifs ambitieux, la société créa un cahier annuel, le "General Systems Yearbook", et favorisa la publication d'un nombre impressionnant d'articles traitant de la systémique.

Systémique et cybernétique

Bertalanffy fut influencé par le mouvement cybernétique. Mais une lecture attentive de la première version, en français, de la Théorie générale des systèmes, publiée chez Dunod en 1973, montre que Bertalanffy revendique l'antériorté de sa théorie par rapport à la cybernétique. Professeur de mathématiques au Massachusetts Institute of Technology depuis 1919, Norbert Wiener a collaboré avec Rosenblueth du "Harvard Medical School" et s'adjoint en 1940 l'ingénieur J. H. Bigelow. Après avoir travaillé au développement d'appareils de pointage automatique pour canons anti-aériens, ils en arrivent à la conclusion que: "pour contrôler une action finalisée (orientée vers un but), la circulation de l'information nécessaire à ce contrôle doit former 'une boucle fermée permettant d'évaluer les effets de ses actions et de s'adapter à une conduite future grâce aux performances passées'" (Joël de Rosnay, “Le macroscope”, p. 89, Seuil, Paris, 1975). C'est la découverte de la boucle de rétroaction négative ou positive applicable sur les machines et, selon Rosenblueth, sur les organismes vivants. C'est la naissance de ce que Wiener appellera la cybernétique (Wiener, 1947) qui aura pour but principal l'étude des régulations chez les organismes vivants et les machines construites par l'homme. Peu à peu, les recherches foisonnent sur le sujet. Des équipes interdisciplinaires se forment et tentent de généraliser ces principes à différents secteurs tels la sociologie, les sciences politiques ou la psychiatrie. Les travaux se multiplient et "la nécessité de faire exécuter par des machines certaines fonctions propres aux organismes vivants, contribue, en retour, à accélérer les progrès des connaissances sur les mécanismes cérébraux" (de Rosnay, op. cit., p. 91, 1975). C'est la naissance de la bionique et le début des recherches sur l'intelligence artificielle avec comme chef de file Warren McCulloch. On est en 1959. Le modèle de croissance individuelle publié par von Bertanlanffy en 1934 est largement utilisé dans les modèles biologiques et existe dans un certain nombre de variantes. Une version plus générale a été proposée par F. J. Richards en 1959. Le modèle de croissance est une équation différentielle dans la tradition plus récente des modèles démographiques, également employés pour modéliser le surplus de production (biomasses plutôt que nombre d'individus ou taille des individus). Dans sa plus simple expression, l’équation différentielle, appelée équation de croissance de von Bertalanffy, est selon la taille (
L) par rapport au temps (t) : L'(t) = k \left( L_\infty - L(t) \right) où k est le taux de croissance individuel et L_\infty la taille individuelle maximum.

Références

- Ludwig von Bertalanffy, (1934) Untersuchungen über die Gesetzlichkeit des Wachstums. I. Allgemeine Grundlagen der Theorie; mathematische und physiologische Gesetzlichkeiten des Wachstums bei Wassertieren. Arch. Entwicklungsmech., 131:613-652.
- Ludwig von Bertalanffy, Théorie générale des systèmes (Dunod, 1973)
- Ludwig von Bertalanffy, General System Theory: Foundations, Development, Applications (George Braziller, 1976)
- Mark Davidson, Uncommon Sense: The Life and Thought of Ludwig Von Bertalanffy (1901-1972, Father of General Systems Theory)
(J. P. Tarcher, 1983)

Bibliographie

- Théorie générale des systèmes (trad 1972-73 de General System theory)
- Les problèmes de la vie : essai sur la pensée biologique moderne

Originaux

- 1928, Kritische Theorie der Formbildung, Borntraeger.
- 1930, Lebenswissenschaft und Bildung, Stenger, Erfurt 1930
- 1937, Das Gefüge des Lebens, Leipzig: Teubner.
- 1940, Vom Molekül zur Organismenwelt, Potsdam: Akademische Verlagsgesellschaft Athenaion.
- 1949, Das biologische Weltbild, Bern: Europäische Rundschau.
- 1953, Biophysik des Fliessgleichgewichts, Braunschweig: Vieweg. 2nd rev. ed. by W. Beier and R. Laue, East Berlin: Akademischer Verlag, 1977
- 1953, "Die Evolution der Organismen", in Schöpfungsglaube und Evolutionstheorie, Stuttgart: Alfred Kröner Verlag, pp 53-66
- 1959, Stammesgeschichte, Umwelt und Menschenbild, Schriften zur wissenschaftlichen Weltorientierung Vol 5. Berlin: Lüttke
- 1962, Modern Theories of Development, New York: Harper
- 1967, Robots, Men and Minds: Psychology in the Modern World, New York: George Braziller, 1969 hardcover: ISBN 0-8076-0428-3, paperback: ISBN 0-8076-0530-1
- 1968, General System theory: Foundations, Development, Applications, New York: George Braziller, revised edition 1976: ISBN 0-8076-0453-4
- 1968, The Organismic Psychology and Systems Theory, Heinz Werner lectures, Worcester: Clark University Press.
- 1975, Perspectives on General Systems Theory. Scientific-Philosophical Studies, E. Taschdjian (eds.), New York: George Braziller, ISBN 0-8076-0797-5
- 1981, A Systems View of Man: Collected Essays, editor Paul A. LaViolette, Boulder: Westview Press, ISBN 0-86531-094-7
Publications sur la General System Theory :'''
- 1945, Zu einer allgemeinen Systemlehre, Blätter für deutsche Philosophie, 3/4. (Extract in: Biologia Generalis, 19 (1949), 139-164.
- 1950, An Outline of General System Theory, British Journal for the Philosophy of Science 1, p.139-164
- 1951, General system theory - A new approach to unity of science (Symposium), Human Biology, Dec 1951, Vol. 23, p. 303-361.

Voir aussi

- Cybernétique
- Dynamique des populations
- Modèle des neuf niveaux de la hiérarchie des systèmes ==
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^