Abbaye de Clairvaux

Infos
Plan du site Plan du site L'abbaye de Clairvaux (clara vallis) a été fondée en 1115 par le moine cistercien Bernard de Clairvaux qui a été sanctifié quelques années après son décès. Le terrain dédié à l'implantation de l'abbaye fut choisi avec précaution : il fallait de l'eau et du bois. Ce terrain offert par un proche parent de Bernard comprenait ces éléments essentiels à l'organisation d'une abbaye cistercienne. En effet, les cisterciens se doivent de respect
Abbaye de Clairvaux

Plan du site Plan du site L'abbaye de Clairvaux (clara vallis) a été fondée en 1115 par le moine cistercien Bernard de Clairvaux qui a été sanctifié quelques années après son décès. Le terrain dédié à l'implantation de l'abbaye fut choisi avec précaution : il fallait de l'eau et du bois. Ce terrain offert par un proche parent de Bernard comprenait ces éléments essentiels à l'organisation d'une abbaye cistercienne. En effet, les cisterciens se doivent de respecter la règle de Saint Benoît qui stipule la vie en autarcie et le respect du vœu de stabilité (enfermement). De fait, l'architecture cistercienne tant à Clairvaux, qu'à Fontenay par exemple, répond à ces nécessités. Il y a des bâtiments de vie (bâtiments des moines et des convers), des communs (moulins, cuisines, etc.) et l'abbatiale dédiée à la prière. Les bâtiments se regroupaient autour du cloître. L'abbaye de Clairvaux était ainsi organisée d'après les sources écrites et autres vues cavalières et cela jusqu'au . En 1708 l'abbaye est reconstruite, le bâtiment des convers est cependant conservé car il était devenu une grange entre temps. Ce bâtiment des convers date du et il est caractéristique de l'architecture cistercienne : le premier niveau comprenait un cellier et un réfectoire parfaitement identifiable de nos jours, le deuxième niveau était occupé par le dortoir. L'ensemble respecte parfaitement la notion de l'art cistercien définie par Saint Bernard : la sobriété par opposition à ce qui se pratiquait alors à Cluny. Ce bâtiment des convers fait aujourd'hui environ 70 mètres de long sur 15 de large et comprend trois nefs de douze travées. Il est classé Monument historique depuis 1981 et appartient au ministère de la culture depuis 2003. Des restaurations sont en cours. Pour les autres bâtiments visibles au grand public nous pouvons mentionner : le grand cloître d'architecture classique, bâtiment dédié aux moines du XVIII. Il appartient également au ministère de la culture. L'ensemble de l'abbaye fut fait bien national en 1792. Des industriels achetèrent le site pour y installer leurs ateliers (une verrerie fut ainsi installée dans l'abbatiale). Ces industriels firent banqueroute et le site racheté par l'état pour en faire une prison en 1808. La transformation d'abbayes en prisons au est courante (le Mont-Saint-Michel, Fontevraud etc.) et est liée à la réforme du système pénal qui instituait une nouvelle pénalité : la privation de liberté. Des abbayes avec leurs murs d'enceintes semblaient alors idéales. L'ensemble de l'abbaye fut ainsi occupé par la prison : le bâtiment des convers devint prison de femmes puis ateliers; le grand cloître fut voué à la grande détention masculine. En 1812, l'abbatiale fut malheureusement vendue comme carrière à pierres pour honorer des dettes. Le directeur de la prison fut révoqué suite à cela car il n'y avait plus de lieu de culte pour les détenus. Les bâtiments appartenant au ministère de la culture sont ouverts toute l'année aux visites.

Voir aussi

- Liste des abbés de Clairvaux ==
Sujets connexes
Abbatiale   Abbaye de Cluny   Abbaye de Fontenay   Abbaye de Fontevraud   Bernard de Clairvaux   Bien national   Clairvaux   Cloître   Liste des abbés de Clairvaux   Monument historique  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^