Alexandre II de Russie

Infos
Alexandre II Nicolaevitch Alexandre II (Russe: Александр II Николаевич) (Moscou, 29 avril 1818 – Saint-Pétersbourg, 13 mars 1881), empereur de Russie (2 mars 1855 – 13 mars 1881), dit Le Libérateur. Il est également Grand-duc de Finlande et roi de Pologne jusqu'en 1867, date à laquelle la Pologne est annexée dans l'empire russe.
Alexandre II de Russie

Alexandre II Nicolaevitch Alexandre II (Russe: Александр II Николаевич) (Moscou, 29 avril 1818 – Saint-Pétersbourg, 13 mars 1881), empereur de Russie (2 mars 1855 – 13 mars 1881), dit Le Libérateur. Il est également Grand-duc de Finlande et roi de Pologne jusqu'en 1867, date à laquelle la Pologne est annexée dans l'empire russe.

Enfance

De son nom d'état civil Alexandre Nicolaevitch Romanov (en russe Александр Николаевич Романов), le grand-duc Alexandre de Russie naît le 17 avril 1818 à Moscou. Il est le fils aîné du Grand-duc Nicolas Pavlovitch et de la grande-duchesse Alexandra Feodorovna. À la mort de son oncle, Empereur Alexandre de Russie le 1825, son père monte sur le trône et devient empereur sous le nom de Nicolas . Le jeune Alexandre, alors âgé de sept ans et demi, devient le tsarévitch c'est-à-dire le prince héritier (littéralement « fils du tsar »). Dès son enfance, il est baigné des convictions et de l'esprit réactionnaires qui prédominent dans l'Europe de son époque. Cependant, durant les trente années où il est le prince héritier, l'atmosphère de Saint-Pétersbourg n'est guère favorable au développement intellectuel ni à l'innovation politique. Le gouvernement est basé sur le principe que la liberté de penser et l'initiative personnelle sont vigoureusement découragés. La censure est très présente et la critique des autorités considérée comme un crime. Sous la supervision du poète libéral Vassili Joukovski, il reçoit l'éducation que tous les jeunes Russes de bonne famille reçoivent : une solide culture générale et surtout une maîtrise des principales langues européennes. Prince athlétique et cultivé, aux idées libérales et germanophiles, il n'éprouve cependant aucun intérêt pour les affaires militaires, au grand regret de son père.

Règne

Alexandre II Nicolaevitch À la mort de son père le 2 mars 1855, il monte sur le trône sous le nom de Alexandre II Nicolaevitch. Après avoir mis fin à la guerre de Crimée en 1856, il tente d'adapter la monarchie russe en faisant de grandes réformes. En 1861, il signe et proclame la loi d'émancipation des serfs. En 1864, il crée une nouvelle administration juridique s'inspirant du modèle français, élabore un nouveau code pénal et simplifie les procédures civiles et criminelles. Il réforme également l'éducation et donne un nouvel essor à la vie économique en développant le réseau ferroviaire. Il donne aux districts ruraux et aux grandes villes une autonomie s'appuyant sur des assemblées élues possédant un droit restreint concernant la taxation, et crée une nouvelle police rurale et municipale sous la direction du ministère de l'Intérieur. En 1874, il réorganise l'armée et la Marine. Devenu l'allié de l'Allemagne qui l'aide à réprimer la révolte polonaise de 1863, il entre en guerre contre l'Empire ottoman en 1877. Vainqueur des Ottomans en 1878, mais abandonné par Bismarck, il doit signer le traité de Berlin qui limite les ambitions russes. Parallèlement, il achève la conquête russe en Asie centrale. Cependant, le peuple demande de meilleures conditions de travail et les minorités plus de libertés. Lorsque les radicaux se forment en sociétés secrètes, il prend de sévères mesures répressives pour faire face à l'agitation révolutionnaire qui commence à gagner le pays et adopte une politique absolutiste. Mais il retrouve le chemin de la réforme avant sa mort.

Assassinat

Il survit à de nombreuses tentatives d'assassinat, en 1866, 1867, 1873, 1879 et 1880. Mais il succombe, le 13 mars 1881, à Saint-Pétersbourg avant d'avoir pu octroyer une constitution à son peuple. Il est touché par une grenade artisanale lancée par Ignacy Hryniewiecki, un révolutionnaire polonais, et s'éteindra quelques heures plus tard.

Mariage et enfants

Enfants légitimes

Le 28 avril 1841, il épouse à Saint-Pétersbourg la princesse Marie de Hesse-Darmstadt qui, convertie à l'orthodoxie, se nomme désormais "Maria Alexandrovna". Il eurent huit enfants :
-Grande-duchesse Alexandra Alexandrovna de Russie (1842-1849)
-Tsesarévitch Nicolas Alexandrovitch de Russie (1843-1865)
-Alexandre III Alexandrovitch, Empereur de Russie (1845-1894)
-Grand-duc Vladimir Alexandrovitch de Russie (1847-1909)
-Grand-duc Alexis Alexandrovitch de Russie (1850-1908)
-Grande-duchesse Marie Alexandrovna de Russie (1853-1920) épouse en 1874 Alfred Ier duc de Saxe-Cobourg-Gotha, fils de la reine Victoria Ière du Royaume-Uni.
-Grand-duc Serge Alexandrovitch de Russie (1857-1905)
-Grand-duc Paul Alexandrovitch de Russie (1860-1919)

Enfants légitimés

Veuf le 8 juin 1880, il épouse un mois plus tard le 18 juillet à Tsarskoïe Selo sa maîtresse la princesse Catherine Yourevska. À cette occasion, il légitime les trois enfants survivants qu'il avait déjà eus avec elle :
-Prince George Alexandrovitch Yourievski (1872-1913)
-Princesse Olga Alexandrovna Yourievska (1873-1925)
-Prince Boris Alexandrovitch Yourievski (1876-1876)
-Princesse Catherine Alexandrovna Yourievska (1878-1959)

Enfants illégitimes

Il eut également d'autres enfants illégitimes :
-Prince Michel-Bogdan Oginski (1848-1909), avec la comtesse Olga Kalinovska
-Antoinette Bayer (1856-1948), avec Wilhelmine Bayer
-Joseph Raboxicz (1867-1907), avec la princesse Lubomirska ==
Sujets connexes
Alexandre III de Russie   Alexandre Ier de Russie   Alfred d'Édimbourg et de Saxe-Cobourg-Gotha   Allemagne   Armée   Asie centrale   Catherine Alexandrovna Yourievska   Catherine Yourevska   Censure   Charlotte de Prusse   Empire ottoman   Europe   France   Frédéric-Guillaume III de Prusse   George Alexandrovitch Yourievski   Guerre de Crimée   Katia   Marine militaire   Maurice Tourneur   Moscou   Nicolas Ier de Russie   Olga Alexandrovna Yourievska   Orthodoxie   Otto von Bismarck   Paul Ier de Russie   Robert Siodmak   Russe   Russie   Saint-Pétersbourg   Traité de Berlin  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^