Liège

Infos
LiègeLiége avant l'arrêté du Régent du 17 septembre 1946 approuvant la délibération du Conseil communal de la Ville de Liége du 3 juin 1946 (en allemand Lüttich, en néerlandais Luik, en wallon Lîdje) est une ville francophone de Belgique située en Région wallonne, chef-lieu de la province de Liège. De 972 à 1795 elle était la capitale de l'état autonome de la Principauté de Liège. Au 1e janvier 2007, elle compte habitants. Son agg
Liège

LiègeLiége avant l'arrêté du Régent du 17 septembre 1946 approuvant la délibération du Conseil communal de la Ville de Liége du 3 juin 1946 (en allemand Lüttich, en néerlandais Luik, en wallon Lîdje) est une ville francophone de Belgique située en Région wallonne, chef-lieu de la province de Liège. De 972 à 1795 elle était la capitale de l'état autonome de la Principauté de Liège. Au 1e janvier 2007, elle compte habitants. Son agglomération est peuplée d'environ habitants et c'est le centre le plus important au point de vue économique et culturel de la Wallonie dont elle est la capitale économique officielleLiège est la capitale économique officielle la Wallonie; le siège du Conseil économique et social de la Région wallonne (en abrégé CESRW) y est d'ailleurs installé: http://www.communauteurbainedeliege.be/capital.html. Par le nombre d'habitants, c'est la troisième agglomération de Belgique après Bruxelles et Anvers et la quatrième ville après Anvers, Gand et Charleroi.

Démographie

Carte de la province de Liège La ville de Liège (en rouge sur la carte de la province de Liège ci-contre) regroupe les anciennes communes d'Angleur, Bressoux, Chênée, Glain, Grivegnée, Jupille, Liège, Rocourt, Wandre (ainsi que le quartier de Sclessin de l'ancienne commune d'Ougrée et quelques rues d'Ans, Saint-Nicolas et Vottem). Ces communes furent intégrées en 1977 à la ville de Liège, lors de la politique de fusion des communes. Ce territoire couvre environ 69 km² et compte habitants pour une densité de population de habitants/km². L'agglomération morphologique de Liège couvre environ 265 km² et compte habitants, avec une densité de population de habitants/km². Les communes de Seraing, Saint-Nicolas, Ans, Herstal, Beyne-Heusay, Fléron, Chaudfontaine, Esneux et Flémalle (en orange sur la carte de la province de Liège ci-contre) font partie de cette agglomération morphologique. La grande agglomération liégeoise, qui, contrairement à l'agglomération morphologique, peut comprendre des zones rurales, compte environ habitants. La faible densité de sa population résulte tant de la morphologie dominante de l’habitat que de la subsistance jusqu’à proximité du centre-ville de nombreux espaces non urbanisés. Ces espaces vides sont de trois types : les versants trop raides, les zones industrielles (dans la vallée, mais aussi jusqu’aux plateaux où les terrils marquent les anciennes exploitations charbonnières) et les vastes espaces boisés au sud de l’agglomération morphologique (Sart-Tilman). Une comparaison avec d'autres communes belges est possible dans la liste des communes belges les plus peuplées.

Ville de Liège

En 1977, la commune de Liège a fusionné avec d’autres communes pour former une nouvelle entité. Voici la répartition de la population suivant ces anciennes communes: Les principaux quartiers constituant le centre de Liège (ancienne commune) sont : Amercœur, Avroy, Burenville, Le Carré, Cointe, Coronmeuse, Droixhe, Fétinne, les Guillemins, Hors-Château, le Laveu, le Longdoz, Naimette-Xhovémont, Outremeuse, Pierreuse, Saint-Gilles, Saint-Laurent, Saint-Léonard, Sainte-Marguerite, Sainte-Walburge, Sclessin, le Thier-à-Liège et les Vennes.

Évolution de la population

Colors= id:a value:gray(0.9) id:b value:gray(0.7) id:c value:rgb(1, 1, 1) id:d value:rgb(0.7, 0.8, 0.9) id:e value:rgb(0.6, 0.7, 0.8) ImageSize = width:800 height:373 PlotArea = left:50 bottom:30 top:30 right:30 DateFormat = x.y Period = from:0 till:240000 TimeAxis = orientation:vertical AlignBars = justify ScaleMajor = gridcolor:b increment:30000 start:0 ScaleMinor = gridcolor:a increment:6000 start:0 BackgroundColors = canvas:c BarData= bar:1806 text:1806 bar:1816 text:1816 bar:1830 text:1830 bar:1846 text:1846 bar:1856 text:1856 bar:1866 text:1866 bar:1876 text:1876 bar:1880 text:1880 bar:1890 text:1890 bar:1900 text:1900 bar:1910 text:1910 bar:1920 text:1920 bar:1930 text:1930 bar:1947 text:1947 bar:1961 text:1961 bar:1970 text:1970 bar:1977 text:1977 bar:1980 text:1980 bar:1990 text:1990 bar:2003 text:2003 bar:2007 text:2007 PlotData= color:d width:20 align:left bar:1806 from:0 till: 46983 bar:1816 from:0 till: 47215 bar:1830 from:0 till: 58087 bar:1846 from:0 till: 75961 bar:1856 from:0 till: 89411 bar:1866 from:0 till: 99129 bar:1876 from:0 till: 115851 bar:1880 from:0 till: 123131 bar:1890 from:0 till: 147660 bar:1900 from:0 till: 157760 bar:1910 from:0 till: 167521 bar:1920 from:0 till: 163298 bar:1930 from:0 till: 165631 bar:1947 from:0 till: 156208 bar:1961 from:0 till: 153240 bar:1970 from:0 till: 145573 bar:1977 from:0 till: 135347 bar:2003 from:0 till: 106294 bar:2007 from:0 till: 112592 color:e width:20 align:left bar:1977 from:135347 till:230805 bar:1980 from:0 till: 220183 bar:1990 from:0 till: 196825 bar:2003 from:106294 till: 184259 bar:2007 from:112592 till: 188907 PlotData= bar:1806 at: 46983 fontsize:s text: 46.983 shift:(-10, 5) bar:1816 at: 47215 fontsize:S text: 47.215 shift:(-10, 5) bar:1830 at: 58087 fontsize:S text: 58.087 shift:(-10, 5) bar:1846 at: 75961 fontsize:S text: 75.961 shift:(-10, 5) bar:1856 at: 89411 fontsize:S text: 89.411 shift:(-10, 5) bar:1866 at: 99129 fontsize:S text: 99.129 shift:(-10, 5) bar:1876 at: 115851 fontsize:S text: 115.851 shift:(-10, 5) bar:1880 at: 123131 fontsize:S text: 123.131 shift:(-10, 5) bar:1890 at: 147660 fontsize:S text: 147.660 shift:(-10, 5) bar:1900 at: 157760 fontsize:S text: 157.760 shift:(-10, 5) bar:1910 at: 167521 fontsize:S text: 167.521 shift:(-10, 5) bar:1920 at: 163298 fontsize:S text: 163.298 shift:(-10, 5) bar:1930 at: 165631 fontsize:S text: 165.631 shift:(-10, 5) bar:1947 at: 159208 fontsize:S text: 156.208 shift:(-10, 5) bar:1961 at: 153240 fontsize:S text: 153.240 shift:(-10, 5) bar:1970 at: 145573 fontsize:S text: 145.573 shift:(-10, 5) bar:1977 at: 135347 fontsize:S text: 135.347 shift:(-10, 5) bar:1977 at: 230805 fontsize:S text: 230.805 shift:(-10, 5) bar:1980 at: 220183 fontsize:S text: 220.183 shift:(-10, 5) bar:1990 at: 196825 fontsize:S text: 196.825 shift:(-10, 5) bar:2003 at: 106294 fontsize:S text: 106.294 shift:(-10, 5) bar:2003 at: 184259 fontsize:S text: 184.259 shift:(-10, 5) bar:2007 at: 112592 fontsize:S text: 112.592 shift:(-10, 5) bar:2007 at: 188907 fontsize:S text: 188.907 shift:(-10, 5)
-Source : INS - Remarque : 1806 - 1970 = recensements ; à partir de 1977 = population au janvier
-1927: Fusion avec des parties de Bressoux, Jupille, Herstal et Wandre
-1977: Fusion avec Angleur, Bressoux, Chênée, Glain, Grivegnée, Jupille-sur-Meuse, Rocourt, Wandre et fusion avec des parties de Ans, Chaudfontaine, Herstal, Seraing, Saint-Nicolas, Esneux et Juprelle; Dons de territoires à Chaudfontaine, Blegny, Visé et Oupeye

Étymologie

On retrouve déjà des traces écrites de Liège en l'an 558 sous le nom de Vicus Leudicus. Selon certains, le nom de Liège serait de même origine que l'ancien nom de Paris, Lutèce ; la forme allemande de Liège, Lüttich, suggère d'ailleurs ce rapprochement. Liège et Lutèce viendraient dès lors de « lucotætia » (marais, marécage). Mais cette étymologie est contestée. On avance aussi « Lætica » (Colonie), et « Lug » (du dieu du même nom, tout comme pour Lyon). Il est plus probable que l'étymologie soit « Leudico », forme francique attestée en 718, (de l'ancien germanique « leudika », dérivé de « leudi » qui veut dire « peuple ») : « terre du peuple ou terre commune ». La forme la plus ancienne connue est Luga, qui donna au Lyge (prononcer Lidge) d'où dérive son nom wallon « Lîdje » qui donna lui même Liège. Le nom s'écrivait Liége (avec l'accent aigu) jusque 1946. Le changement vers l'orthographe avec l'accent grave, plus conforme à la prononciation locale, est contemporain du début du déclin de la base industrielle traditionnelle (charbon, fer) de la ville et de sa région. Le nom tardif du ruisseau, la Légia, dérive de Liège, non l'inverse. Tout comme le nom latin de Leodium, invention des moines, qui fléchirent le vieux nom préceltique, celtique ou germanique en un calembour sublime évoquant le martyre de Saint Lambert, entre 696 et 705, comme si le patron de la Cité avait été le Leo Dei, « Le Lion de Dieu » ! Elle est également souvent appelée « Cité ardente », cette appellation vient du titre d'un roman chevaleresque écrit par Henry Carton de Wiart en 1904. Ce roman raconte le sac de la ville de Liège par les troupes de Charles le Téméraire en 1468, malgré la résistance liégeoise (voir également les 600 Franchimontois). L'appellation de « Cité ardente » n'est nullement antérieure à la parution de ce roman.Source : Jardins et coins secrets de Liège de François-Xavier Nève, paru aux éditions du Perron, Liège, 1997, p. 6-7.

Histoire et origine de la cité

Ligne du temps

Préhistoire

Des traces remontant à ans av. J.-C. montrent qu'il y avait des habitants sur le site de Liège dès la préhistoire. L'occupation est cependant probablement discontinue.

Antiquité

Un bâtiment romain, occupé pendant les 2 et 3 siècles, fut également découvert au cœur de la cité, sous les vestiges de la cathédrale, place Saint-Lambert.

Haut Moyen Âge

Une petite bourgade existe dès le Haut Moyen Âge. Cependant, la fondation de la ville en tant que telle date des environs de l'an 700, suite à l'assassinat de Saint Lambert, alors évêque de Maastricht. À la suite de cet évènement, son successeur, Saint Hubert transfère, avec l’approbation du pape, le siège de l'évêché de Maastricht vers Liège. Hubert devient le premier évêque de Liège. Liège devient alors rapidement un important lieu de pèlerinage et se transforme petit à petit en une prestigieuse et puissante cité, coeur du Diocèse de Liège avant 1559, circoncription qui pèse de tout son poids sur l'histoire de Belgique et de la Wallonie. Signature de Charlemagne Une partie de la dynastie des Mérovingiens et des Carolingiens est originaire du bassin liégeois, plus probablement de Jupille ou de Herstal. Une statue de Charlemagne, dressée en 1867, est présente dans le centre ville. Dans les niches du piédestal néo-roman, 6 statues représentent les ancêtres de l'empereur, originaires du pays de Liège : sainte Begge, Pépin de Herstal, Charles Martel, Bertrude, Pépin de Landen et Pépin le Bref. Les premiers évêques de Liège sont aussi apparentés aux Carolingiens.

Principauté de Liège

Blason de la principauté de Liège Liège entre 1572 et 1624 Liège en 1650 Liège en 1649 On assistera aux prémices de la Principauté de Liège lorsque Notger fut appelé au trône épiscopal de Liège par l'empereur Otton II en 972. Il reçut également le privilège d'immunité générale en 980. L'évêque de Liège est alors l'unique maître de ses terres, devient prince-évêque et son domaine une principauté ecclésiastique. Liège fut la capitale de la Principauté de Liège à partir de l'an 980 jusqu'en 1795 ; elle en était également une des 23 Bonnes Villes. Liège devint au , la capitale d'une puissante principauté épiscopale, grâce à l'action des évêques Éracle, Notger et Wazon. Ses écoles furent célèbres jusqu'au . Sept collégiales s'élèvent alors dans la ville (Saint-Pierre, Sainte-Croix, Saint-Paul, Saint-Jean, Saint-Denis, Saint-Martin, Saint-Barthélemy) en plus de la cathédrale où est enterré saint Lambert. Deux abbayes bénédictines s'y ajoutent : Saint-Jacques et Saint-Laurent. Plusieurs églises romanes et de nombreuses pièces d'orfèvrerie (art mosan) témoignent encore aujourd'hui de l'efflorescence de cette époque, en particulier les fonts baptismaux de la ville, conservés aujourd'hui à Saint-Barthélemy. Liège fut très tôt ville d'industrie. La houille y fut extraite de tout temps. Jean Curtius sera l'un des plus grands armuriers d'Europe. Des liégeois seront à l'origine de la sidérurgie suédoise.

Le massacre de 1468

Les Liégeois luttent pour la démocratie, la Paix de Fexhe en est une étape. Mais les Ducs de Bourgogne rassemblent les Pays-Bas bourguignons. en un État centralisé et absolutiste: projet contradictoire. Vers 1390 écrit Jean Lejeune, le pays de Liège a plié ses lois à ses aspirations. Il ne dépend plus que de lui-même in Jean Lejeune, La principauté de Liège, Wahle, Liège, 1980, p. 97. Principautés laïques ou ecclésiastiques tombent aux mains des Ducs. Liège refuse le Prince que Philippe le Bon leur impose, s'allient à Louis XI, mais sont battus à Montenaken, soumis à une "Paix" humiliante (1465), résistent encore mais leur armée est battue à Brusthem par le fils de Philippe, Charles le Téméraire, qui supprime juridiquement le Pays. Malgré les 600 Franchimontois, Liège est prise et brûlée à partir du 3 novembre 1468, atrocité qui scandalise l'Europe qui va résister au Téméraire et conduire à la chute de la Maison de Bourgogne.

De 1468 à 1795

Liège redevient donc la capitale d'un pays indépendant et dont l'indépendance, certes mise à mal (la neutralité liégeosie n'interdit pas aux belligérants de traverser son territoire), se maintiendra à nouveau propsère au cours des trois prochains siècles à travers les révoltes des Rivageois, les luttes des Chiroux et des Grignoux , la naissance du capitalisme avec Curtius, l'ouverture aux Lumières au qui mène à une révolution liégeoise plus radicale que la Révolution française du moins en 1789. L'existence de la Principauté de Liège se termine dans le sang, entre 1789 et 1795, avec cette Révolution liégeoise.

Après la Révolution liégeoise

Liège en 1740 Liège en 1775 Liège en 1828 En 1794, à la suite des guerres de la Révolution liégeoise, l'armée impériale quitte la Principauté de Liège, ce qui entraîne l'exil du dernier Prince-Evêque François-Antoine-Marie de Méan, puis en 1795, la Convention décrète l'incorporation de la Principauté à la République française, entraînant par là même sa disparition. Liège devient alors le chef-lieu du département de l'Ourte. En 1815, la défaite de Napoléon Bonaparte à Waterloo met fin au régime français. Le territoire liégeois, tout comme le reste de la future Belgique, passe alors sous tutelle hollandaise. La période hollandaise verra la création de l'Université de Liège et de l'Opéra royal de Wallonie. En 1830, la révolution belge éclate et Liège fait désormais partie du royaume de Belgique.

Après 1830

Après 1830, les Liégeois dominent la vie politique belge. Charles Rogier est un des leurs et son rôle dans la révolution est capital. Il sera à la tête de plusieurs gouvernements belges.

Révolution industrielle, libéralisme radical, mouvement ouvrier

Liège devient la citadelle du libéralisme radical. Guillaume d'Orange (via la Société générale des Pays-Bas), Jean-Jacques Dony et surtout John Cockerill savent que Liège est la première ville d'Europe entrée dans la Révolution industrielle. Vers 1850, le complexe sidérurgique et de construction métallique de Cockerill à Seraing est le plus grand du monde et la Belgique (la Wallonie de fait) la deuxième puissance économique du monde derrière le Royaume-Uni. Afin de protéger Liège des inondations, de gros travaux d'endiguements de l'Ourthe et de la Meuse furent réalisées au , pour canaliser le fleuve et créer de nouveaux boulevards (Avroy et Sauvenière). Les idées des libéraux résultent de ces profondes mutations, de même que le mouvement ouvrier qui en 1885 provoque, à partir de Liège, une grève qui gagne tout le Sillon industriel, réprimée par l'armée. En 1893 une autre grève arrache le Suffrage universel au Parlement apeuré, puis c'est celle de 1913 que Georges Simenon met scène dans Pédigrée.

Les deux guerres, la politique de neutralité, la Résistance

La résistance des forts liégeois en 1914 vaut à la ville (première ville étrangère en ce cas) la Légion d'honneur française le 7 août 1919, la Croix de guerre italienne en 1923, la Médaille militaire pour la bravoure du Royaume des Serbes, Croates et Slovènes en 1926, la Croix de guerre belge en 1940. Plusieurs expositions se sont déroulées à Liège : l'exposition universelle de 1905 pour les 75 ans de la Belgique, l'exposition internationale de 1930 pour le centenaire du pays (spécialisée sur les sciences et l'industrie) et l'exposition de l'eau de 1939 marquant l'achèvement des travaux du Canal Albert permettant de relier Liège au port d'Anvers. Liège dirigée par des bourgmestres qui sont pour la plupart des militants wallons, conteste la politique de neutralité voulue par Léopold III avec Jean Rey, Fernand Dehousse, Georges Truffaut, dans la presse et au Parlement. La Résistance belge y est la plus forte: le monument qui la commémore y est bâti. Les agents de la poste, par exemple, détruisent les lettres de dénonciation envoyées aux Allemands.

Question royale, grèves de 1960-1961, réforme de l'Etat, crise de la sidérurgie

Quand la Question royale marche vers son dénouement (1950), Paul Gruselin Joseph Merlot, André Renard participent au projet de Gouvernement wallon séparatiste esquissé à la suite des graves incidents de Grâce-Berleur (31 juillet), que le retrait du roi rend caduque. Mouvement à la fois social et autonomiste, la Grève générale de l'hiver 1960-1961 atteint à Liège son paroxysme avec le sac de la Gare des Guillemins (janvier 1961) par des grévistes exaspérés par la non-réponse du Gouvernement de Gaston Eyskens à leurs revendications. Les socialistes liégeois sont à nouveau très présents en politique belge avec Jean-Joseph Merlot dans le gouvernement Lefèvre- Spaak (1961-1965), mais contraignent Merlot à la démission suite au vote des lois sur le maintien de l'ordre et la Frontière linguistique Jean Ladrière, Jean Leynaud, François Perin, la décision politique en Belgique, CRISP, Librairire Armand Colin, Paris-Bruxelles, 1965, p. 113. Pierre Harmel est l'un des rares premiers ministres wallons du siècle passé (de 1965 à 1966). Jean-Joseph Merlot à nouveau au pouvoir avec Gaston Eyskens à partir de 1968, puis André Cools (après la mort accidentelle de Merlot) vont jeter les bases du Fédéralisme belge que ce gouvernement met en place. De 1978 à 1986, la sidérurgie liégeoise est menacée de faillite et provoque une mobilisation maximale avec les graves manifestations de février et mars 1982 à Bruxelles. Liège devient la capitale économique de la Wallonie et le rôle de Jean-Maurice Dehousse à la tête du premier Gouvernement wallon est décisif.

Rayonnement intellectuel et culturel depuis le Xe siècle

Fonts baptismaux de Saint-Barthélemy
- Centre de l'Art mosan, Liège, aux Xe, XIe, XIIe siècles, avec ses écoles , rayonne sur toute l'Europe, développe des techniques en parallèle aux oeuvres d'art comme les Fonts baptismaux de Saint-Barthélemy. Au naît avec Sainte Julienne de Cornillon (1191-1258), une forte spiritualité (Fête-Dieu dans l'Église universelle) à l'origine des Béguinages J.Lefèbvre Sub tuum praesidimum, UCL 550, brochure publiée à l'occasion du 550 anniversaire de l'Université de Louvain, Louvain-la-neuve, UCL, 1976, pp 81-95qui attire un François d'Assise. Jean-François Gilmont, Aux origines chrétiennes de la Wallonie in Jalons pour une histoire religieuse de la Walloniepp. 13-44 qui cite ses sources: A.Callebaut Autour de la rencontre à Florance de Saint François et du cardinal Hugolin en été 1217 dans Archivum franciscanum historicum' t. XIX, 1926, p.p. 530-558, A.Vanderhoven, Saint François d'Assises a-t-il voulu venir en Wallonie? in Les Franciscains à Namur 1224-1796 et 1853-1853, publié par Vers l'Avenir, pp17-18. A.Mens L'Ombrie italienne et l'Ombrie brabançonne, Deux courants religieux parallèles d'inspiration commune in L'Opéra royal de Wallonie
- Au Érard de La Marck, fait reconstruire un nouveau Palais des Princes-Évêques, Ernest de Bavière, très informé des recherches astronomiques de son temps va fournir à Kepler un Astrolabe performant, René François Walter de Sluse est au centre des recherches mathématiques de du ... La musique marque l'histoire de Liège : d'Étienne de Liège au en passant par Cicognia Robert Wangermée et Philippe Mercier, La musique en Wallonie et à Bruxelles, La Renaissance du livre, Bruxelles, 1980, pp. 103-104 au , par l'opéra comique liégeois au , jusqu'à Henri Pousseur. Liège détint la plus grande cathédrale de Belgique jusqu'à sa destruction après 1789 (geste, selon Philippe Raxhon de radicalité révolutionnaire). Les idées des Lumières s'y diffusent (comme par le Journal Encyclopédique, la Société d'émulation fondée par François-Charles de Velbrück) .
- A l'université fondée après 1830, s'illustrent Marcel Florkin, Zénon Bacq, la linguistique avec le Groupe µ. Jean d'Outremeuse, les versions wallonnes de la Légende des Quatre fils AymonRita Lejeune, Les légendes épiques in La Wallonie, le Pays et les Hommes, La Renaissance du libvre, Tome I, Lettres, arts, culture Bruxelles, 1977, p. 128 Jean Lebel incrivent Liège dans la littérature française du Moyen-Âge et Georges Simenon, Caroline Lamarche, Gabriel Ringlet dans celle d'aujourd'hui. Le cinéma wallon brille avec Jean-Pierre Dardenne et Luc Dardenne. C'est à Liège également que s'est installé l'atelier de production de films Wallonie Image Production (WIP), structure publique dont la formule est unique en Europe. Trois Liégeois : Jean-Pierre Dardenne et Luc Dardenne (au centre), à droite Gabriel Ringlet Pro-recteur de l'UCL
- Ceci explique que Liège constitue aussi un centre culturel de première importance, dont le rayonnement francophone est d’autant plus remarquable qu'elle se situe très près du monde germanophone (la Province de Liège compte du reste une communauté germanophone autonome). On trouve à Liège, outre trois institutions culturelles majeures - l’Opéra Royal de Wallonie, l’Orchestre philharmonique de Liège et de la Communauté française et le plus important des centres dramatiques de Wallonie, le Théâtre de la Place - un centre de production radio et télévision, une foule d’institutions culturelles diverses et variées (danse, folklore, théâtre dialectal, spectacle de marionnettes...), quatre foyers culturels, le plus important des complexes cinématographiques de l’Eurorégion Meuse-Rhin, des musées de prestige international témoins de la richesse patrimoniale de la Ville.

Géographie politique

Preuve de l'importance géo-stratégique de Liège : la nouvelle gare de Liège-Guillemins La ville de Liège, chef-lieu de la Province du même nom, a la particularité de se situer dans la zone de point de rencontre de trois États, à 25 kilomètres au sud de Maastricht aux (Pays-Bas) et à 40 kilomètres à l'ouest d'Aix-la-Chapelle (Aachen) en (Allemagne). Elle appartient aujourd’hui à une région transfrontalière, « l’Eurorégion Meuse-Rhin », zone d’influence privilégiée qui compte quelques 3, 7 millions d’habitants. Cette situation relève néanmoins d’une longue tradition puisque, sans mentionner l’époque romaine, cette région transfrontalière a constitué un État unique dès la période carolingienne. Après 843, au moment où l’Empire de Charlemagne est démembré par le Traité de Verdun, la région constituait une partie de la Lotharingie, de façon bien temporaire puisqu’en 962, Othon I le Grand atteint le dessein grandiose de restaurer l’ordre chrétien dans un grand Empire germanique. Jusqu'à la Révolution liégeoise, l’entité régionale reste unie. Aujourd’hui, les relations transfrontalières traditionnelles sont rétablies.

Géographie naturelle

Vue du Mémorial Interallié : Liège est entourée de forêts La ville se situe également au carrefour de trois zones géographiques naturelles : au nord, la Hesbaye (160 à 200 m), une des principales zones agricoles de Belgique ; à l’est, le Pays de Herve (200 à 320 m), un paysage plus vallonné et arboré, grande région fruitière ; au sud, les plateaux du Condroz (200 à 280 m), portes de l’Ardenne où dominent landes et forêts et, du haut de ses 694 m, le point de plus haute altitude en Belgique, le signal de Botrange. Le territoire de la ville est formé pour une partie importante des plaines alluviales d’un grand fleuve européen, la Meuse, qui déroule ses méandres du plateau de Langres en France au plat pays des Pays-Bas, où elle rejoint le Rhin pour se jeter dans la Mer du Nord (950 km) ainsi que des plaines de ses deux affluents, l’Ourthe et la Vesdre. La Meuse dans le centre ville La Meuse traverse Liège suivant une direction générale sud-ouest/nord-est, sur une longueur de quelques 12 km entièrement canalisée. Au niveau de la vieille ville, la plaine alluviale de la Meuse reste étroite (largeur moyenne de 1, 3 km). Outre ces voies d’eau, on notera une dérivation artificielle de la Meuse et trois canaux : le canal de l’Ourthe, un petit canal non navigable et enfin, le début du canal Albert inauguré en 1939 et qui a maintenant été porté à tonnes. Le Port autonome de Liège bénéficie de cette situation privilégiée où la ville se voit reliée par voie d’eau à la France, à la Flandre et aux Pays-Bas. L’activité du port ne cesse d’ailleurs de croître. Avec plus de 22 millions de tonnes manutentionnées en 2004, le port est le deuxième port fluvial européen pour le tonnage, derrière le port rhénan de Duisbourg (Allemagne) et devant le Port autonome de Paris. Depuis sa fusion en 1976, avec une dizaine de communes voisines, la Ville de Liège compte une surface de hectares occupés à 28% par de l'habitat divers (y compris les commerces, bureaux...), à 22% par des zones non cadastrées (cours d’eau et voiries publiques), à 21% par des zones boisées, à 11% par des zones agricoles et à 5% par des zones industrielles. Vue de la Citadelle

Géographie socio-économique

L'ancien palais des princes-évêques Au 2007, la ville de Liège comptait habitants. La densité de la population est de hab./km², soit plus de huit fois la moyenne nationale (327 hab./km²). Liège a connu néanmoins un phénomène de dépopulation (en 1976, lors de la fusion de communes de laquelle résulte le territoire actuel de la Ville, Liège comportait habitants). Par contre, la ville est le centre d’une agglomération continue de habitants dont la population reste stable, ce qui indique, comme souvent en Europe, un glissement du centre urbain vers la périphérie. La place du marché
- Chef-lieu d’une province qui compte quelque 1, 2 million d’habitants, Liège constitue la deuxième ville mais la première agglomération de la Région wallonne. Aujourd’hui, le secteur tertiaire occupe 80% des emplois, le secteur public l’emportant sur le secteur privé. En effet, Liège est non seulement un grand centre scolaire mais aussi un centre administratif de première importance (siège du Gouvernement provincial, siège des Institutions économiques de la Région wallonne et notamment son Conseil économique et social), un centre judiciaire majeur abritant une des cinq Cours d’Appel de Belgique et les tribunaux qui en dépendent et un centre hospitalier (trois hôpitaux majeurs dont un hôpital universitaire et une quinzaine de cliniques). Liège est également, avec ses boutiques, cafés et restaurants, un grand centre de commerce.
- La plaine de la Meuse était un haut lieu de l’activité minière wallonne : on y constate aujourd’hui la totale disparition de cette industrie minière après douze siècles d’extraction du charbon et le maintien d’un centre sidérurgique de première importance, mais aussi, l’installation d’entreprises de constructions mécaniques et métalliques (notamment en armurerie), industrie aéronautique et spatiale mais aussi agro-alimentaire (bières, eaux, limonades...).

Éducation

Liège est, et ce depuis plus de mille ans, un centre exceptionnel d’enseignement : plus de jeunes poursuivent leurs études à Liège, ville qui abrite la seule université d'État francophone en Belgique (Université de Liège), mais aussi deux réseaux complets d’enseignement (laïque et catholique), un enseignement technique et professionnel portant sur un ample choix de formation, une Académie des Beaux-arts, un Conservatoire de musique reconnus sans oublier le Conservatoire Royal d'art dramatique. Les grandes institutions sont :
- l'Université de Liège avec environ étudiants
- la Haute École de la Province de Liège avec environ étudiants
- la Haute École mosane d'enseignement supérieur avec environ étudiants
- la Haute École de la Ville de Liège avec environ étudiants

Économie

La brasserie Piedbœuf qui fabrique la bière Jupiler Liège est la plus importante ville de la région wallonne du point de vue économique. Liège a longtemps été une grande ville industrielle (au milieu du , le sillon industriel wallon est la première région industrielle du continent) mais dès les années 1960, elle subit un long déclin, les usines devenant vétustes. Particulièrement dynamique, Liège possède bon nombre de sociétés de haute technologie: Techspace Aero, qui fabrique des pièces pour l'Airbus A380 ou pour la fusée Ariane V de nombreuses sociétés d'électronique: EVS, leader mondial des ralentis télévisuels en temps réel, Gillam, AnB, Balteau, Dinh Telecom. ou encore le leader mondial de l'armement léger : la FN Herstal mais aussi agro-alimentaire : bières (Jupiler), eaux et limonades (Spa et Chaudfontaine) ou chocolat (Galler). Liège mise également beaucoup sur les transports et la multimodalité. L'Université de Liège héberge également de nombreuses « spin-off » et on retrouve non loin de là de très nombreuses entreprises de haute technologie (ex. EVS). Liège est aussi un centre de décision. Cela implique une grande représentation des sièges sociaux dans la ville. Enfin, plus de la moitié des salariés liégeois sont des fonctionnaires. Cela s'explique par le nombre élevé des institutions liégeoises comme l'université, les musées, les salles d'arts ou les transports et aussi par le fait que Liège possède toutes les institutions de la Province de Liège.

Transports et multimodalité

Aéroport de Liège vu du ciel Liège possède de nombreux atouts logistiques qui lui donnent une place importante au cœur de l'Europe des transports Liège, the place to build : http://mipimliegeois.pingouin.globulebleu.com/.
- Le Port autonome de Liège, deuxième port fluvial européen.
- La Gare de Liège-Guillemins et les nouvelles lignes TGV de Bruxelles vers Liège (LGV 2) et de Liège vers la frontière allemande (LGV 3).
- Un très important réseau autoroutier à 7 branches (E40, E42, E25, E313)
- L'Aéroport de Liège, huitième aéroport européen pour le transport aérien des marchandises, à 12 km seulement du centre ville.
- Liège est également très facilement accessible via l'Aéroport de Charleroi Bruxelles-Sud et l'Aéroport de Bruxelles. Ces deux aéroports sont à une centaine de kilomètres de Liège. Encore plus proche, l'aéroport de Maastricht n'est qu'à 30 km. Liège possède également un réseau de bus qui couvre à la fois le centre ville et l'agglomération. Voir aussi l'article détaillé Transports en communs à Liège.

Musées

Liège possède quelques grands musées. En voici une liste non exhaustive. Le musée de Zoologie et l'aquarium
- Aquarium et musée de zoologie
- Archéoforum
- Fonts baptismaux St-Barthélemy
- Maison de la métallurgie
- Maison de la science
- Musée d'armes Musée Curtius
- Musée d'Art Moderne et d'Art Contemporain
- Musée d'Art religieux et d'Art mosan
- Musée de l'art wallon
- Musée d'Ansembourg
- Musée Curtius
- Musée Grétry
- Musée Tchantchès
- Musée des transports en commun
- Musée de la vie wallonne (Cour des Mineurs)
- Trésor de la cathédrale

Tourisme

En tant que ville de la Grande Région, Liège participe au programme de l'année Européenne de la Capitale de la Culture 2007.
Une description touristique détaillée se trouve sur .' La place cathédrale

Patrimoine religieux

La Collégiale Saint-Barthélémy Liège, « fille de l'Église romaine », comme l'affirme une inscription gravée sur le linteau du portail de la cathédrale, fut pendant plus de huit siècles la capitale d'une principauté ecclésiastique indépendante. « La cité aux cent clochers » possède un très important patrimoine religieux comportant des édifices fondés à partir du début du lors du transfert du siège de l'évêché de Maastricht vers Liège et de nombreux autres, notamment les septs collégiales, fondé à la naissance de la principauté de Liège au . La Basilique Saint-Martin
- Cathédrale Notre-Dame-et-Saint-Lambert
- Cathédrale Saint-Paul (avec le musée du trésor de la cathédrale)
- Abbaye de la Paix-Notre-Dame
- Basilique Saint-Martin
- Cimetière de Robermont
- Collégiale Saint-Barthélemy (avec les Fonts baptismaux)
- Collégiale Sainte-Croix
- Collégiale Saint-Denis
- Collégiale Saint-Jean
- Collégiale Saint-Martin Notre-Dame du Sacré-Cœur, à Cointe
- Église Notre-Dame du Sacré-Cœur
- Église du Grand Séminaire
- Église Sainte-Catherine
- Église Saint-Chistophe
- Église Saint-Gérard
- Église Saint-Gilles
- Église Saint-Jacques
- Église Saint-Nicolas
- Église Saint-Pholien
- Église Saint-Remacle
- Église du Saint-Sacrement
- Église Saint-Servais
- Église Sainte-Véronique
- Église Saint-Vincent
- Chapelle des Filles de la Croix
- Chapelle Saint-Augustin (ou de Bavière)
- Synagogue de Liège

Patrimoine civil

La Violette'', Hôtel de Ville La montagne de Bueren
- Place Saint-Lambert, véritable cœur de la ville, à la fois moderne avec de nombreux commerces et la gare des bus; et historique avec le Palais des Princes-Évêques;
- Palais des Princes-Évêques de Liège est probablement le monument le plus représentatif de Liège. Le palais est actuellement occupé à la fois par les services provinciaux et par le Palais de Justice;
- Ancienne abbaye de Saint-Laurent, caserne et hôpital militaire;
- Ancienne église Saint-André, situé place du marché, sert aujourd'hui de salle d'exposition au cœur de la ville;
- Ancienne Grand Poste de Liège, longtemps siège principal de la poste à Liège, actuellement sans occupation;
- Anciennes Halles aux Viandes de Liège, construit en 1546, sert maintenant de salle de conférence;
- Gare de Liège-Guillemins, œuvre d'art de l'architecte espagnol Santiago Calatrava;
- Hôtel de ville de Liège, surnommé « La Violette »;
- Li Tore, statue devenue le symbole des étudiants liégeois;
- Montagne de Bueren, escalier composé de 373 marches qui relie le centre historique de la ville, Hors-Château, à la citadelle;
- Opéra Royal de Wallonie, fondé en 1816, est une des grandes salles de théâtre de Belgique;
- Perron, symbole de Liège et des libertés liégeoises au cours des siècles, maintenant situé au sommet d'une fontaine sur la place du marché;
- Salle Phillarmonique de Liège, grande salle de concert, résidence principale de l'Orchestre philharmonique de Liège.

Événements

Costumes traditionnels liégeois : le Houyeu (mineur) et la Botteresse (porteuse), lors des fêtes traditionnelles en Outremeuse
-Fêtes du 15 août en Outremeuse Fêtes du 15 août : http://www.tchantches.be/15aout.htm
-Festival de musique électro-rock Les Ardentes, début juillet. Les Ardentes : http://www.lesardentes.be
-Fêtes du 14 juillet Fêtes du 14 juillet : http://kronex.free.fr/14juillet.htm
-Marché de la Batte (tous les dimanches matin)
-La Nocturne des Coteaux de la citadelle (1ers samedis d'octobre) La Nocturne des Coteaux de la citadelle : http://www.lanocturnedescoteaux.be
-Le Village de Noël Le village de Noël: http://www.villagedenoel.be Noël à Liège : http://kronex.free.fr/imgnoel.htm
-Festival international du film policier
-Village gaulois (place St-Paul, juillet) Le village gaulois : http://www.opt.be/informations/wallonie_evenements/FR/A/E/39593.html
-La Foire d'Octobre (octobre à mi-novembre, Bd d'Avroy) La Foire d'Octobre : http://www.liege.be/encarts/foire06/p00.htm La Foire d'Octobre : http://www.fete-foraine.be/bons.php?idf=89
-Biennale du design Biennale du design : http://www.design2006.be
-Festival de la BD (début juin)
-Festival international "Jazz à Liège" Jazz à Liège : http://www.jazzaliege.be
-Retrouvailles (début septembre, Parc de la Boverie)Retrouvailles : http://www.enjeu.be/Manifestation/Retrouvailles.asp
-Folklore estudiantin : Saint-Nicolas des étudiants, Saint-Torè et 4 heures trottinettes

Projets et grands travaux

La ville de Liège est en plein redéploiement et les grands projets sont nombreux:

En cours de réalisation

La gare en cours de construction en avril 2006
- La Médiacité, un méga-complexe centré sur l'audiovisuel comprenant des salles de cinéma, une patinoire olympique, des studios d'enregistrement (dont le nouveau centre liégeois de la RTBF), une galerie commerciale reliée à celle déjà existante du Longdoz.Projet Médiacité : http://www.proxiliege.net/index.php?page=article&id=959&idrub=24 Parallèlement, un Pôle Image va voir le jour, regroupant de nombreuses sociétés liégeoises dont le point commun est l'image. Le pôle Image de Liège : http://www.lepole.be/
- La Gare TGV de Liège-Guillemins, dessinée par Santiago Calatrava, et actuellement en voie d'achèvement.
- Le quartier des Guillemins, qui va être complètement réaménagé : nouvelle esplanade allant de la gare jusqu'à la Meuse, développement d'un quartier des affaires.Projet Guillemins : http://www.proxiliege.net/index.php?page=article&id=1338&idrub=13
- Palace Royal Sélys, futur hôtel 5 étoiles dans le Château de Sélys et des comtes de Méan (travaux en cours). Projet Hôtel Royal Sélys Crowne Plaza : http://www.proxiliege.net/index.php?page=article&id=860&idrub=24
- Le Cadran, quartier situé juste au dessus de la place Saint-Lambert, qui va être totalement réaménagé, à commencer par la construction des annexes du palais de justice. Projet Annexe du palais de justice : http://www.proxiliege.net/index.php?page=article&id=156&idrub=24
- Trilogiport, nouvelle zone portuaire à Hermalle-sous-Argenteau au nord de l'agglomération, en vue de l'agrandissement du Port autonome de Liège pour l'accueil de nouvelles entreprises, actuellement en travaux.Projet Trilogiport : http://www.proxiliege.net/index.php?page=article&id=716&idrub=3 Dossier sur le Trilogiport : http://www.gre-liege.be/FR/News/Documents/Logistique-FRoenen.pdf
- Rénovation de l'hôpital du Val d'Or en hôpital gériatrique moderne, dans le quartier d'Amercœur.
- Cinéma Les Grignoux, nouveau complexe cinématographique situé place Xavier Neujean, en centre-ville.
- Le Grand Curtius, qui regroupera plusieurs musées dans un même lieu. Projet Grand Curtius : http://www.proxiliege.net/index.php?page=article&id=1426&idrub=24

En projet ou en cours d'étude

- Un casino à la Grand Poste Un casino à la Grand Poste : http://www.grand-poste.be/
- Le Théâtre de la Place, qui sera situé place du XX Août, dans le bâtiment de l'émulation.Projet émulation : http://www.proxiliege.net/index.php?page=article&id=884&idrub=24
- Contournement est de la ville grâce à la liaison autoroutière A605 Cerexhe-Heuseux - Beaufays. Liaison Cerexhe-Heuseux - Beaufays : http://www.liaisonchb.be/
- Le quartier de Bavière, futur quartier moderne implanté sur le site de l'ancien hôpital de Bavière, au nord d'Outremeuse.Projet Bavière : http://www.proxiliege.net/index.php?page=article&id=771&idrub=24
- Nouvelle piscine olympique au centre-ville (quartier de Jonfosse) en projet.Projet Complexe sportif Jonfosse : http://www.proxiliege.net/index.php?page=article&id=455&idrub=19

Liégeois célèbres

Statue de Charlemagne sur le boulevard d'Avroy Parmi quelques personnalités nés à Liège ou ayant vécu dans la cité ardente, nous pouvons citer :
- Charlemagne (empereur)
- les frères Dardenne (réalisateurs)
- César Franck (professeur, organiste, compositeur)
- Marie Gillain (actrice, de Rocourt)
- Zénobe Gramme (électricien, inventeur)
- André-Ernest-Modeste Grétry (compositeur)
- Justine Henin (joueuse de tennis)
- Jean-Michel Saive (pongiste)
- Georges Simenon (écrivain)
- Rennequin Sualem (industriel)
- Charles Rogier (homme politique) Bien entendu, cette liste est incomplète, vous trouverez plus de nom dans les catégories Personnalité liégeoise et Personnalité politique liégeoise, Artiste liégeois, Prince-évêque de Liège ou encore Histoire de Liège.

Sports

Stade du Standard de Liège Country Hall de Liège Basket

Principales équipes

Football :
-Standard de Liège dans le Stade de Sclessin à Sclessin (D1)
-RFC de Liège à Ans (D3) Basket-ball :
-Liège Basket dans le Country Hall Ethias Liège au Sart-Tilman (D1) Hockey :
-Bulldogs Liège (D1) Rugby :
-Liégeois Rugby (D2)
-Standard Rugby Club de Chaudfontaine (D2) Tennis :
-Royal Fayenbois Tennis Club à Jupille-Fayenbois (D1)
-Royal Tennis Club de Liège (RTCL) à Angleur-Sart-Tilman (D1) Natation :
-Liège Natation à Crisnée

Événements sportifs

- Liège-Bastogne-Liège
- Meeting international d'athlétisme Meeting international d'athlétisme : http://www.sport.be/meetingliege
- Jumping international de Liège Jumping international de Liège : http://www.jumpingdeliege.be
- Coupe du monde de tennis de table (en 2005 et 2008)
- Départ du Tour de France cycliste (2004)
- Championnat d'Europe de Football Euro 2000
- Challenge Jupiler Edhem Sljivo (Tournoi de football en salle) Challenge Jupiler Edhem Sljivo (Tournoi de football en salle): http://www.sljivo.be

Armoiries

On retrouve le perron liégeois sur le blason de la ville, mais aussi sur celui de la province de Liège, celui de la principauté de Liège ou encore sur de nombreux logos représentant les institutions liégeoises. image:Blason_liege.svg|Armoiries simplifiées telles que l'on les trouve généralement. Image:Blason liege prov.svg|Armoiries de la province de Liège Image:Liege Principaute.gif|Armoiries de la principauté de Liège Image:Blason-liege-pierre-bleu.jpg|Le blason gravé dans une pierre bleue Image:Blason-liege-1592.jpg|Le blason gravé dans une pierre bleue, daté de 1592 En 2007, la ville de Liège s'est dotée d'un très controversé nouveau logoLe logo est disponible à cette adresse : pour remplacer les armoiries sur ses courriers, outils de communication, véhicules et drapeaux. Ce dernier, censé représenter les différents atouts logistiques, évoque le perron (symbole). Le logo est brocardé pour sa ressemblance avec un doigt d'honneur et un manque de richesse graphique.

Jumelages

Liège est jumelée avec : Elle a des ententes de coopération et d'amitié avec :
- Québec (Canada) depuis 2002

Bibliographie

-Alenus-Lecerf, Janine, Les Fouilles du chœur oriental de la cathédrale Saint-Lambert de Liège,
-Bruxelles, Service national des fouilles, 1981.
-Collectif, 14-18, la guerre à Liège: bibliographie sélective, Liège, Bibliothèque Chiroux-Croisiers, 1989 (2 édition).
-Collectif, La Collégiale Saint-Jean de Liège : mille ans d'art et d'histoire, Liège, Bruxelles : P. Mardaga, 1981.
-Collectif, Liège et son palais : douze siècles d'histoire, Anvers, Fonds Mercator, 1979.
-Collectif, Millénaire de la collégiale Saint-Jean de Liège: exposition d'art et d'histoire... église Saint-Jean de Liège, du 17 septembre au 29 octobre 1982, Bruxelles, Ministère de la communauté française, 1982.
-De Spiegeler, Pierre, Les Hôpitaux et l'assistance à Liège : X-XV siècles : aspects institutionnels et sociaux, Paris, les Belles lettres, 1987.
-Gaier, Claude, Grandes batailles de l'histoire liégeoise au Moyen Âge, Liège, E. Wahle, 1980.
-Gaier, Claude, Huit siècles de houillerie liégeoise, histoire des hommes et du charbon à Liège, Liège, Éd. du Perron, 1988.
-Grandsard, André, Une institution de la réforme catholique: le séminaire de Liège aux XVI et XVII siècles, Liège, Université de Liège, 1953.
-Guérin, Pierre, Les jésuites du collège wallon de Liège durant l'Ancien régime, Liège, Société des bibliophiles liègeois, 1999.
-Hansotte, Georges, Les Institutions politiques et judiciaires de la Principauté de Liège aux temps modernes, Bruxelles : Crédit communal, 1987.
-Jacques Stiennon(dir.), Histoire de Liège, Toulouse, Privat, 1991.
-Kranz, Horst, Lütticher Steinkohlenbergbau im Mittelalter, Aufstieg, Bergrecht, Unternehmer,
-Umwelt, Technik, Aix-la-Chapelle, Shaker Verl., 2000.
- Jardins et coins secrets de Liège de François-Xavier Nève, paru aux éditions du Perron, Liège, 1997.
- F. Vercauteren, Luttes sociales à Liège (XIII et ), Bruxelles, La Renaissance du livre.

Notes et références

Voir aussi

Sites officiels

-
-
-

Informations touristiques sur Liège

-
-
-
-
-
-
-

Liens divers

-
-

Photos


-
-
-
-
-
-
-
-
- Catégorie:Ville membre de l'AIMF Catégorie:Ville décorée de la Légion d'honneur ar:لييج ast:Liex bg:Лиеж ca:Lieja ceb:Liège cs:Lutych da:Liège de:Lüttich en:Liège (city) eo:Lieĝo (urbo) es:Lieja fi:Liège gl:Liège he:לייז' id:Liège it:Liegi ja:リエージュ la:Leodicum lb:Léck li:Luuk lv:Lježa nl:Luik (stad) nn:Liège no:Liège pl:Liège pt:Liège ro:Liège ru:Льеж sr:Лијеж sv:Liège tr:Liège (şehir) vo:Liège (zif) wa:Lidje zh:列日
Sujets connexes
Abbaye de Saint-Laurent de Liège   Accent aigu   Accent grave   Airbus A380   Aix-la-Chapelle   Allemagne   Allemand   Amercœur   Ancienne Grand Poste de Liège   Ancienne église Saint-André de Liège   Anciennes Halles aux Viandes de Liège   André Cools   André Grétry   André Renard   Angleur   Ans   Anvers   Aquarium Dubuisson   Ardenne   Arrondissement administratif de Liège   Art mosan   Astrolabe   Autoroute belge A605   Avroy   Aéroport de Bruxelles   Aéroport de Charleroi Bruxelles-Sud   Aéroport de Liège   Basilique Saint-Martin de Liège   Basket-ball   Bataille de Brusthem (1467)   Bataille de Waterloo   Beaufays   Belgique   Bertrude   Beyne-Heusay   Bonnes Villes   Bressoux   Bruxelles   Burenville   Béguinages flamands   Canada   Canal Albert   Capitale européenne de la culture   Caroline Lamarche   Carolingiens   Cathédrale Notre-Dame-et-Saint-Lambert de Liège   Cathédrale Saint-Paul de Liège   Ceinture fortifiée de Liège   Centre démocrate humaniste   Cerexhe-Heuseux   Charlemagne   Charleroi   Charles Martel   Charles Rogier   Charles le Téméraire   Chaudfontaine   Chef-lieu   Chênée   Cimetière de Robermont   Cointe   Collégiale   Collégiale Saint-Barthélemy de Liège   Collégiale Saint-Denis de Liège   Collégiale Saint-Jean de Liège   Collégiale Sainte-Croix de Liège   Communauté française de Belgique   Communauté germanophone de Belgique   Communes belges les plus peuplées   Condroz   Conseil économique et social de la Région wallonne   Coronmeuse   Country Hall Ethias Liège   Crisnée   César Franck   Densité de population   Diocèse de Liège avant 1559   Doigt d'honneur   Droixhe   Duisbourg   EVS (Liège)   Ecolo   Empereur   Ernest de Bavière   Esneux   Europe   Eurorégion Meuse-Rhin   Exposition de l'eau de 1939   Exposition internationale de 1930 (Liège)   FN Herstal   Fernand Dehousse   Flandre (Belgique)   Flémalle   Fléron   Folklore étudiant en Belgique   Fonts baptismaux de Saint-Barthélemy   Football   France   Francique   François-Antoine-Marie de Méan   François-Charles de Velbrück   François d'Assise   Front national (Belgique)   Frontière linguistique   Frères Dardenne   Fusion de communes en Belgique   Fédéralisme belge   Fétinne   Fête-Dieu   Gabriel Ringlet   Galler   Gand   Gare de Liège-Guillemins   Gaston Eyskens   Georges Simenon   Georges Truffaut (1901-1942)   Glain (Liège)   Gouvernement wallon   Gouvernement wallon séparatiste   Grande Région   Grignoux   Grivegnée   Groupe µ   Grâce-Berleur   Grève générale de l'hiver 1960-1961   Guillaume Ier des Pays-Bas   Guillemins (Liège)   Haute École de la Province de Liège   Haute École de la Ville de Liège   Haute École mosane d'enseignement supérieur   Henri Pousseur   Henry Carton de Wiart   Hermalle-sous-Argenteau   Hesbaye   Histoire de la vie scientifique en Wallonie de 900 à 1800   Histoire des techniques en Wallonie de 900 à 1800   Hockey sur glace   Hors-Château   Houille   Hubert de Liège   Hôtel de ville de Liège   Institut national de statistique (Belgique)   Italie   Jean-Jacques Dony   Jean-Joseph Merlot   Jean-Maurice Dehousse   Jean-Michel Saive   Jean-Pierre Dardenne   Jean De Corte dit Curtius   Jean Lebel   Jean Rey (homme politique)   John Cockerill   Joseph Merlot   Jupiler   Jupille-sur-Meuse   Justine Henin   LGV 2   LGV 3   La Wallonie, le Pays et les Hommes   Lambert de Maastricht   Laveu   Le Carré   Les Ardentes   Li Tore   Liège-Bastogne-Liège   Liège Basket   Longdoz   Lotharingie   Luc Dardenne   Lug (dieu)   Lumières (philosophie)   Lutèce   Lyon   Légia   Légion d'honneur   Léopold III de Belgique   Maastricht   Marcel Florkin   Marché de la Batte   Marie Gillain   Mer du Nord   Meuse (fleuve)   Montagne de Bueren   Mouvement réformateur (Belgique)   Mouvement wallon   Moyen Âge   Musée Tchantchès (Liège)   Médiacité   Mémorial Interallié   Mérovingiens   Naimette-Xhovémont   Natation   Notger   Néerlandais   Opéra royal de Wallonie   Orchestre philharmonique de Liège   Otton II du Saint-Empire   Ougrée   Ourthe (rivière)   Outremeuse   Paix de Fexhe   Palais des Princes-Évêques de Liège   Paris   Parti socialiste (Belgique)   Paul-Henri Spaak   Paul Gruselin   Pays-Bas   Pays-Bas bourguignons   Pays de Herve   Perron (symbole)   Philippe Raxhon   Piedbœuf   Pierre Harmel   Pierreuse   Place Saint-Lambert   Port autonome de Liège   Port autonome de Paris   Premier ministre   Prince-évêque   Principauté de Liège   Province de Liège   Préhistoire   Pépin de Herstal   Pépin de Landen   Pépin le Bref   Quatre fils Aymon   Question royale   Québec (ville)   RFC de Liège   Rennequin Sualem   René François Walter de Sluse   Rhin   Rivageois   Rocourt (Liège)   Roman chevaleresque   Royaume-Uni   Royaume des Pays-Bas   Rugby   Région wallonne   République française   Révolution industrielle   Révolution liégeoise   Saint-Gilles (Liège)   Saint-Laurent (Liège)   Saint-Léonard (Liège)   Saint-Nicolas (Liège)   Saint-Nicolas des étudiants   Saint-Torè   Sainte-Marguerite (Liège)   Sainte-Walburge (Liège)   Sart-Tilman   Sclessin   Seraing   Sidérurgie   Signal de Botrange   Spin-off   Stade de Sclessin   Standard de Liège   Suffrage universel   Synagogue de Liège   TGV   Techspace Aero   Tennis   Terril   Thier-à-Liège   Théo Lefèvre   Toulouse   Traité de Verdun   Transport combiné   Transports en communs à Liège   Trésor de la cathédrale de Liège   Université de Liège   Vennes (Liège)   Vesdre   Ville de Belgique   Vottem   Wallon   Wallonie   Wallonie Image Production   Wallons   Wallons de Suède   Wandre   Wazon   Willy Demeyer   Zénobe Gramme   Zénon Bacq  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^