Gentilly

Infos
Localisation de Gentilly dans le Val-de-Marne La gare RER de Gentilly Gentilly est une commune française, située dans le département du Val-de-Marne et la région Île-de-France. Cette commune est partagée entre les cantons du Kremlin-Bicêtre et d'Arcueil. Ses habitants sont les Gentilléens.
Gentilly

Localisation de Gentilly dans le Val-de-Marne La gare RER de Gentilly Gentilly est une commune française, située dans le département du Val-de-Marne et la région Île-de-France. Cette commune est partagée entre les cantons du Kremlin-Bicêtre et d'Arcueil. Ses habitants sont les Gentilléens.

Géographie

Gentilly est une commune de la petite couronne, située au sud de Paris. Elle est délimitée au nord par le boulevard périphérique et à l'est par l'autoroute A6b. La ville est traversée par la Bièvre dont le cours est canalisé sur l'ensemble de la commune. Les communes limitrophes sont :
-Paris (XIII et XIV arrondissement) au nord
-Montrouge à l'ouest
-Arcueil au sud
-Le Kremlin-Bicêtre à l'est Il est possible d'accéder à Gentilly par l'autoroute A6b (sortie 1), la porte d'Italie, la porte de Gentilly et la Poterne des Peupliers. Gentilly est desservie par la ligne B du RER , Gare de Gentilly. Les bus suivants desservent également la commune :
- ligne 57
- ligne 125
- ligne 184
- ligne 186

Histoire

Si le site de la ville de Gentilly n'a donné lieu qu'à peu de découvertes archéologiques concernant la période préhistorique (quelques objets trouvés au ), il présente néanmoins un faisceau concordant d'indices, permettant de préjuger d'une forte occupation dès le néolithique : la vallée de la Bièvre dans son ensemble, est en effet très prolifique en sites de cette ère, et l'occupation du site par les romains (un aqueduc), puis les mérovingiens (un "vicus", c’est-à-dire un gros bourg) atteste de son intérêt. Le lieu est cité pour la première fois au comme propriété royale, mais ce n'est qu'à la fin du qu'on vit apparaître la dénomination "Gentilly". Cités à cette même époque, un château de type "motte" et une tour ronde, puis une tour carrée dans une enceinte attestaient de la relative richesse du lieu au bas moyen-âge. Richesse confirmée par la présence d'un moulin, d'un four, d'un pressoir, et de carrières. Pendant tout le Moyen Âge, le territoire fut partagé entre les mains de plusieurs abbayes et une seigneurie, et changea souvent de propriétaire. Le vit la création de l'aqueduc Médicis, chargé d'alimenter en eau la rive gauche de Paris. Ce dernier, encore parfaitement conservé, chemine via Fresnes, L'Haÿ-les-Roses, Cachan, Arcueil et Gentilly. L'ouvrage le plus marquant, le pont-aqueduc situé à la limite sud d'Arcueil, sert encore aujourd'hui à l'aqueduc de la Vanne, lequel passe ensuite sous un terre-plein à la limite entre Gentilly et Montrouge avant de rejoindre Paris. Le vit l'apparition d'une forte activité industrielle, implantée le long de la Bièvre. Les industries de blanchisserie et tannerie se développèrent très rapidement. Elles perdurèrent jusque vers 1930 pour les premières, et 1970 pour les secondes. Suite à l'industrialisation et l'urbanisation très rapide de la commune au , l'habitat construit était de piètre qualité, et la Bièvre était extrêmement polluée (au point d'entraîner sa couverture à Paris en 1860 pour des raisons d'hygiène). Jusqu'à la seconde guerre mondiale, les conditions de vie de la population ouvrière étaient restées désastreuses, au point que les trois quarts de la population vivaient dans des logements insalubres. Les années 1950 ont vu l'apparition de logements sociaux modernes, qui ont entraîné une densification verticale du logement dans toute la ville, à l'exception d'un quartier pavillonnaire, dit "plateau Mazagran", situé à la limite de Montrouge: il fut occupé plus récemment dans l'histoire de la ville (1890, création de la ligne de train de Sceaux). Le milieu du vit aussi se développer des activités de métallurgie, alimentation, bâtiment, imprimerie et fabrication de médicaments. La période actuelle (fin du et le début du ) voit une transformation accrue de l'activité vers le domaine tertiaire, notamment la communication audiovisuelle. Le principal employeur de Gentilly de nos jours reste l'industrie pharmaceutique, l'activité de fabrication n'étant toutefois plus effectuée sur place.

Evolution dans le temps des limites géographiques

Dans une carte de 1773, dite "Carte des chasses" on peut constater que la paroisse de Gentilly avait une surface environ quatre fois plus importante que la commune actuelle. Les évolutions furent les suivantes : Le les quartiers Maison-Blanche et Glacière furent annexés à Paris. En 1897, Gentilly fut divisée entre Gentilly et Le Kremlin-Bicêtre, qui devinrent deux communes distinctes. En 1925, le glacis des anciennes fortifications, dit "La Zone" fut annexé à Paris, accompagné que quelques parcelles pour agrandir la cité universitaire.

Évolution démographique

Personnalités liées à la commune

- Saint Éloi
- Saint Martial
- Pépin le Bref
- Blanche de Castille est réputée y avoir possédé un château, dont les caves voûtées subsisteraient et serviraient encore de cave à vin dans une propriété privée, sur le versant ouest de la ville (dans la pente sous la station de RER). Information non corroborée.
- L'écrivain et dramaturge français du Isaac de Benserade a vécu à Gentilly et y est décédé en 1691.
- Le photographe Robert Doisneau est né à Gentilly en 1912.
- L'actrice de cinéma Sophie Marceau a vécu à Gentilly

À voir

- Église Saint-Saturnin : église du , remaniée au . Elle fut bâtie sur les vestiges d'une abbaye du , construite par saint Éloi sur le domaine que lui avait donné Dagobert. L'église actuelle date du , et a été remaniée au après l'effondrement de la nef. Sa façade ouest comprend un portail néo-gothique du . Son cœur est polygonal sans bas-côtés, ce qui est peu courant, et il comporte des vitraux très anciens. On peut aussi remarquer de nombreux décors peints, dont des fleurs de lys, actuellement en cours de restauration. Inscrite à l'inventaire des Monuments Historiques en 1929 et classée en 1989.
-La Maison de la Photographie Robert-Doisneau, baptisée en 1992 par Robert Doisneau lors de ses 80 ans, et inaugurée en 1996, propose de nombreuses expositions autour de la photographie humaniste.

Administration

Peinture murale de au C.M.A.C. de GentillyPanoramique de 42 mètres de long, comportant une anamorphose

Liste des anciens maires

enseignement

Gentilly compte plusieurs écoles maternelles (maternelle Victor-Hugo, Lamartine, Marie-et-Pierre-Curie, Henri-Barbusse). L'enseignement primaire est dispensé dans 4 écoles élémentaires (Victor-Hugo, Gustave-Courbet, Henri-Barbusse et Lamartine). L'école élémentaire Gustave-Courbet compte 9 classes (CP au CM2) plus une demi classe d'adaptation pour environ 200 élèves . Gentilly dispose également d'un collège, le collège Rosa Parks, ouvert en 2007 (ancien collège Pierre-Curie). Lycée professionnel Val-de-Bièvre.

Voir aussi

===
Sujets connexes
Anamorphose   Aqueducs d'Arcueil et de Cachan   Arcueil   Autoroute française A6   Bièvre (rivière)   Blanche de Castille   Cachan   Canton d'Arcueil   Canton du Kremlin-Bicêtre   Cité internationale universitaire de Paris   Communauté d'agglomération du Val de Bièvre   Dagobert Ier   Enceintes de Paris   France   Fresnes (Val-de-Marne)   Gare de Gentilly   Isaac de Benserade   L'Haÿ-les-Roses   La Zone (Paris)   Le Kremlin-Bicêtre   Ligne B du RER d'Île-de-France   Ligne de Sceaux   Montrouge   Néolithique   Paris   Parti communiste français   Porte d'Italie   Poterne des Peupliers   Pépin le Bref   Robert Doisneau   Régime de Vichy   Réseau express régional d'Île-de-France   Sophie Marceau   Val-de-Marne  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^