Architecture orientée services

Infos
L'architecture orientée services (calque de l'anglais Service Oriented Architecture, ou SOA) est une forme d'architecture de médiation qui est un modèle d'interaction applicative qui met en œuvre des services (composants logiciels) :
- avec une forte cohérence interne (par l'utilisation d'un format d'échange pivot, le plus souvent XML),
- et des couplages externes « lâches » (par l'utilisation d'une couche
Architecture orientée services

L'architecture orientée services (calque de l'anglais Service Oriented Architecture, ou SOA) est une forme d'architecture de médiation qui est un modèle d'interaction applicative qui met en œuvre des services (composants logiciels) :
- avec une forte cohérence interne (par l'utilisation d'un format d'échange pivot, le plus souvent XML),
- et des couplages externes « lâches » (par l'utilisation d'une couche d'interface interopérable, le plus souvent un service web WS-
-). Le service est une action exécutée par un « fournisseur » (ou « producteur ») à l'attention d'un « client » (ou « consommateur »), cependant l'interaction entre consommateur et producteur est faite par le biais d'un médiateur (qui peut être un bus) responsable de la mise en relation des composants. Ces systèmes peuvent aussi être définis comme des couches applicatives. L'architecture orientée services est une réponse très efficace aux problématiques que rencontrent les entreprises en termes de réutilisabilité, d'interopérabilité et de réduction de couplage entre les différents systèmes qui implémentent leurs systèmes d'information. Les architectures SOA ont été popularisées avec l'apparition de standards comme les Services Web dans l'e-commerce (commerce électronique) (B2B, inter-entreprise, ou B2C, d'entreprise à consommateur), basés sur des plates-formes comme J2EE ou .NET et la déclinaison libre Mono de cette dernière. Elles mettent en application une partie des principes d'urbanisation. Au sein de l'architecture orientée services, on distingue les notions d'annuaire, de bus, de contrat et de service, ce dernier étant le noyau et le point central d'une architecture orientée services. Le service étant à grandes mailles, il englobe et propose les fonctionnalités des composants du système. La SOA est un concept d'architecture, la WSOA (WebService Oriented Architecture) en est sa déclinaison ou plus précisément son implémentation avec des WebService.

Exemple

On peut citer la SNCF, qui a mis en place une architecture de type SOA pour son système de réservation (recherche d'horaire, demande de tarif, réservation...) qui prend en charge à la fois les terminaux des guichets des agences et gares, et les sollicitations de son .

Les Concepts

Concepts SOA, by Patrick Gantet, 2007 Le service est l'unité atomique d'une architecture SOA. Une application est un ensemble de services qui dialoguent entre eux par des messages. Le couplage entre services est un couplage lache et les communications peuvent être synchrones ou asynchrones. Le service peut:
- être codé dans n'importe quel langage,
- s'exécuter sur n'importe quelle plateforme (matérielle et logicielle). Le service doit :
- offrir un ensemble d'opérations dont les interfaces sont publiées,
- être autonome (disposer de toutes les informations nécessaires à son exécution : pas de notion d'état)
- respecter un ensemble de contrats (règles de fonctionnement).

L'annuaire de services

L'annuaire de services référence l'ensemble des services (et des contrats associés) disponibles au sein du SI, il participe ainsi activement à la mise en œuvre d'une cartographie dynamique du SI. Dans un modèle de bus, l'annuaire peut être auto-alimenté par le service (enregistrement). Les annuaires UDDI forment aujourd'hui le standard de référencement des services.

Le bus de service

Dans une architecture SOA, le bus a un rôle de médiateur (middleware) entre le consommateur et le producteur du service, il permet ainsi de réaliser le couplage lâche. Le bus peut aussi fournir une gamme de services :
- sur la base des patterns EIP (Enterprise Integration Pattern), fournir des fonctionnalités de split, combine, etc. permettant de combiner l'appel sur plusieurs services,
- des fonctionnalités de versioning de service,
- des fonctionnalités de supervision et contrôle (avec SLA) des services.

Le service

La définition des WebServices, by Patrick Gantet, 2007 Le service est un composant clef de l'Architecture Orientée Services. Il consiste en une fonction ou fonctionnalité bien définie. C'est aussi un composant autonome qui ne dépend d’aucun contexte ou service externe. Une architecture orientée services consiste essentiellement en une collection de services qui interagissent et communiquent entre eux. Cette communication peut consister en un simple retour de données ou en une activité (coordination de plusieurs services). Un service est une entité de traitements qui respecte les caractéristiques suivantes :
-Large Granularité (coarse-grained) : Les opérations proposées par un service encapsulent plusieurs fonctions et opèrent sur un périmètre de données large au contraire de la notion de composant technique.
-Interface : Un service peut implémenter plusieurs interfaces, et aussi plusieurs services peuvent implémenter une interface commune.
-Localisable : Avant d’appeler (bind, invoke) un service, il faudra le trouver (find).
-Instance unique : A la différence des composants qui sont instanciés à la demande et peuvent avoir plusieurs instances en même temps, un service est unique. Il correspond au design pattern Singleton.
-Couplage faible (loosely-coupled) : Les services sont connectés aux clients et autres services via des standards. Ces standards assurent le découplage, c'est-à-dire la réduction des dépendances. Ces standards sont des documents XML comme dans les web services.
-Synchrone ou Asynchrone. Une déclinaison du service est par exemple le service Web qui utilise WSDL (un meta langage XML) comme langage de description, un annuaire UDDI pour en permettre la localisation et un protocole de transport comme http dans l'architecture REST et SOAP pour l'architecture SOA.

Les protocoles et les normes

Les architectures SOA reposent principalement sur l’utilisation d’interface d’invocation (SOAP) et de vocabulaire de description de données (WSDL et XML) qui doivent être communs à l’ensemble des agents (fournisseurs de services et utilisateurs de services). Ce dispositif permet de réutiliser les applicatifs métiers, le but étant de permettre à l’entreprise de s’adapter rapidement à un nouveau contexte de marché. En terme d'intéropérabilité, les architectures SOA reposent en partie sur les normes décrites à travers le WS-I. Parmi les différentes couches de normes et protocoles qui permettent de bâtir de telles architectures, on relève :
-la gestion d'un annuaire de services (quels sont les services mis à disposition et par qui) avec : UDDI (Universal Description Discovery and Integration) normalisé par l'OASIS,
-la description des interfaces des services (quelles sont les données nécessaires à l'exécution du service, que fournit-il en retour, ...) avec : WSDL (Web Services Description Language) recommandé par le W3C,
-l' invocation (ou l'appel) du service (la requête transmise au service) avec : SOAP (Simple Object Access Protocol) recommandé par le W3C,
-le format des données échangées avec : XML (eXtensible Markup Language) recommandé par le W3C,
-et enfin, le transport des données avec les protocoles internet : HTTP et TCP/IP qui sont des normes RFC. Une architecture SOA pourra être également complétée par :
- la gestion de la sécurité avec : SSL (Secure Sockets Layer), XML Signature, XML Encryption, SAML (Security Assertion Markup Language) ou encore XKMS (XML Key Management Specification, qui gère les infrastructures à clé publique ou PKI)
- l' orchestration (on parle également de chorégraphie) des services pour constituer des processus métier avec : BPEL4WS (Business Process Execution Language For Web Services) devenu WS-BPEL et qui est un dérivé à la fois de WSFL (Web Services Flow Language) d'IBM et de XLang de Microsoft qu'il a remplacé, devenant de fait le standard de l'orchestration des services web. On peut aussi citer WSCI (Web Services Choregraphy Interface). L'orchestration suppose l'existence d'un chef d'orchestre (WS-BPEL est un langage d'orchestration), tandis que la chorégraphie implique des interactions pair-à-pair. WS-CDL (Web Services Choregraphy Description Language) est un exemple, le plus récent, d'un tel langage.
- la gestion transactionnelle (gestion du protocole de validation à deux phases, two-phase commit, pour la mise à jour contrôlée de plusieurs bases de données réparties entre plusieurs fournisseurs de services : la transaction « attend » de recevoir l'acquittement (le commit) des différents serveurs sollicités et en cas de problème avec l'un d'eux, est en mesure de demander aux autres serveurs de « défaire » les mises à jour partielles effectuées afin de maintenir l'intégrité des données) : WS-Transaction d'IBM, XAML (Transaction Authority Markup Language) ou encore BTP (Business Transaction Protocol).

Organisme de normalisation

(Organization for the Advancement of Structured Information Standards) est un consortium à but non lucratif qui pilote le développement, la convergence et l'adoption des standards "open" pour les architectures de systèmes d'information. ===
Sujets connexes
Architecture ARPA I3   Architecture Orientée Evènements   Architecture de médiation   Architecture trois tiers   Asynchronisme   Business to business (internet)   Business to consumer   Client-serveur   Couplage   Couplage faible   Extensible Markup Language   Hypertext Transfer Protocol   Infrastructure à clés publiques   International Business Machines Corporation   Internet   Interopérabilité   Liste des spécifications des Services Web WS-*   Logiciel   Microsoft   Microsoft .NET   Mono (logiciel)   OASIS   Security assertion markup language   Service Web   Société nationale des chemins de fer français   Transport Layer Security   Universal Description Discovery and Integration   Urbanisation (informatique)   WS-I   Web Services Description Language   Web Services Flow Language   XAML   XML Key Management Specification  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^